Présentation de vœux l’an 2016 du Président de l’URD : les généreuses promesses faites pompeusement l’année passée n’ont nullement été concrétisées

5

Comme  à son habitude le Parti de l’Union pour la République et la démocratie (URD) a présenté ses meilleurs vœux de l’année 2016 à la presse malienne. Cette présentation s’est tenue le samedi 09 janvier 2016, à la Maison de la presse, en présence des militants et sympathisants du Parti et les invités remarquables. C’était sous la présidence du Président du Parti, Soumaïla Cissé non mois le Chef de file de l’opposition, accompagné à cette circonstance par son Secrétaire général, Madani Traoré ; du président du Groupe parlementaire ; Boubacar K. Coulibaly, vice-président de la Communication et Mme Dado Camara, trésorière de la Maison de la presse qui a représentée le préident de la Maion de la Presse.

Suite à l’introduction brève de Me Demba Traoré, chargé à la communication du Parti de l’Union pour la République et la démocratie (URD), la parole fut donnée à la représentante du Président de la Maison de la Presse, Mme Dado Camara, qui a souhaité la bienvenue. « Comme d’habitude nous sommes très heureux de vous recevoir au sein de notre maison à l’occasion de la présentation de votre vœux de l’année. La presse malienne dans l’ensemble salue vos actes républicains en tant que Chef de file de l’opposition » a martelé Mme Camara. Avant d’évoquer quelques inquiétudes de la presse à son égard et aussi du peuple malien.

Par la suite, le Président de l’URD, Soumaïla Cissé a pris la parole. Dans son intervention ? il a   fait un rappel que l’année 2014 qui a été déclarée par le Président de la République « Année de Lutte contre la Corruption ». Pour lui, cette déclaration a résulté à l’installation de la corruption et la concussion, le népotisme, le clientélisme et le favoritisme « La gabegie financière et le gaspillage des ressources sont devenus la règle en toute impunité ».

A l’en croire le pays va mal voire très mal ; car au cours de l’année 2015 les problèmes et crises touchant le cœur du pouvoir se sont accumulés si bien que le morale des populations, l’esprit politique et la crédibilité internationale de nos institutions sont atteints. « L’insécurité généralisée et grandissante affecte dangereusement la paix et la quiétude sociale. Les attaques terroristes et djihadistes touchent, en plus du Nord, le centre et le sud du pays plongeant du coup les populations dans une situation de panique et de désespoir » a rappelé le Chef de file de l’opposition.

Pour la mise en œuvre de l’Accord de paix signé en 2015, le Président Cissé a noté que « le processus de  mise en œuvre de l’accord de paix piétine de manière incompréhensible ». De même, il a réitéré son inquiétude face à des opérations de démolition spectaculaire en plein hivernage, à une gestion calamiteuse des logements sociaux, à la gestion chaotique du drame survenu à Mina ».

Le Président du Parti de poignée de main a souligné aussi la crise qui secoue le football malien et les grèves observées par les banquiers et le syndicat des travailleurs de l’ORTM,  prouvent que l’année 2015 était un véritablement riche en événements douloureux et honteux.

En outre, la cacophonie autours de la communication gouvernementale sur l’Etat d’urgence, selon lui, a finalement été le cadeau désastreux de fin d’année offert aux maliens pour boucler une année noire. « Bref ! Le Pays est malade, malade de sa gouvernance, toute chose qui plonge notre économie dans une dangereuse léthargie » a-t-il déclaré.

Il conclura que son Parti face à cette situation catastrophique du pays a toujours tiré la sonnette d’alarme parfois le plus fort possible sans succès. Malgré cela, dit-il, l’URD continue et continuera toujours de soutenir le Mali Un et Indivisible.

Seydou Karamoko KONÉ

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Merci cher Karim Kéita,

    Vous savez, certains compatriotes ne comprennent jusque là pas qu’IBK n’est que le problème et non la solution. Un président qui se met à critiquer, à fustiger son entourage sans pour autant agir dans les actes.
    Il est toujours déconnecté des situations du pays par ses proches selon lui même, et le hic c’est que ces proches grondés par lui même continuent à occuper toujours leur portefeuille en toute tranquillité. Aucune sanction de sa part. Comment qualifié cela si ce n’est pas de la foutaise ou quoi ? Pas de respect pour le peuple.
    Depuis qu’il est au pouvoir, les choses ne font que s’aggraver.
    Heureusement que nous avons au Mali, pour la toute première fois, une opposition responsable qui informe la population des réalités du gouvernement. Les modes de gestion catastrophique, la corruption, le népotisme, les détournements de deniers public, la gestion des affaires du pays par un cercle familiale restreint etc… L’opposition ne laisse passer absolument rien au hasard.
    Au même moment, les maliens vivent le calvaire, manque d’emploi pour les jeunes, pauvreté, insécurité dans le nord, grand banditisme dans le sud, IBK s’en fiche pas mal, il est surtout préoccuper par ses voyages de luxe inutile et complètement vide de sens. Par exemple, il y’a quelques jours, il était en Mauritanie pour les obsèques du fils du président Mauritanien comme si un ambassadeur ou un ministre ne pouvait pas effectuer ce déplacement.

    IBK est une honte,
    une catastrophe,
    une tragédie,
    un président qui ne vaut rien du tout.

  2. Merci cher Karim Kéita,

    Vous savez, certains compatriotes ne comprennent jusque là pas qu’IBK n’est que le problème et non la solution. Un président qui se met à critiquer, à fustiger son entourage sans pour autant agir dans les actes.
    Il est toujours déconnecté des situations du pays par ses proches selon lui même, et le hic c’est que ces proches grondés par lui même continuent à occuper toujours leur portefeuille en toute tranquillité. Aucune sanction de sa part. Comment qualifié cela si ce n’est pas de la foutaise ou quoi ? Pas de respect pour le peuple.
    Depuis qu’il est au pouvoir, les choses ne font que s’aggraver.
    Heureusement que nous avons au Mali, pour la toute première fois, une opposition responsable qui informe la population des réalités du gouvernement. Les modes de gestion catastrophique, la corruption, le népotisme, les détournements de deniers public, la gestion des affaires du pays par un cercle familiale restreint etc… L’opposition ne laisse passer absolument rien au hasard.
    Au même moment, les maliens vivent le calvaire, manque d’emploi pour les jeunes, pauvreté, insécurité dans le nord, grand banditisme dans le sud, IBK s’en fiche pas mal, il est surtout préoccuper par ses voyages de luxe inutile et complètement vide de sens. Par exemple, il y’a quelques jours, il était en Mauritanie pour les obsèques du fils du président Mauritanien comme si un ambassadeur ou un ministre ne pouvait pas effectuer ce déplacement.

    IBK est une honte,
    une catastrophe,
    une tragédie,
    un président qui ne vaut rien du tout.

  3. Merci à Soumi, le futur président du Mali. L’homme responsable, sage et très vigilant.
    Les maliens regrettent mais ce que Dieu fait est toujours le bon choix. Votre tour viendra très bientôt.

    Bonne continuation et surtout restez sur votre position.

  4. Merci Excellence pour cette brillante intervention synonyme pour nous d’un attachement sans faille aux intérêts des maliens partout ou ils se trouvent. Vous avez fait une analyse parfaite de la situation chaotique que traverse notre pays sous l’égide de cette microbe nommée : IBK. Cette précédente année 2015 a été pour le Mali la pire des années avec à sa tète le pire des dirigeants. Un président qui ne se soucis aucunement de ce que le peuple traverse comme difficulté, qui n’aime que les voyages inutiles à travers le monde sans aucune rentabilité pour le pays. Quelle désolation !!!
    Très sincèrement, un journaliste l’a dit et je le redis : Soumaila Cissé peut faire du Mali, ce qu’Alassane Ouattara est entrain de faire en Cote d’Ivoire.
    C’était incroyable de voir la pertinence et la précision avec laquelle vous répondiez aux questions des journalistes. De passage nous félicitons l’aimable parolier, fin communicateur de l’urd qui a su séduire le public avec un discours hors du commun, plein de sens et d’humour juste pour détendre de temps à autre l’atmosphère.

    L’urd est sur une très bonne voie, celle de la victoire aux prochaines élections, celle de la victoire du peuple malien contre l’imposteur IBK.
    Vive l’urd, Dieu bénisse Soumi Champion.

  5. Merci Excellence pour cette brillante intervention synonyme pour nous d'un attachement sans faille aux intérêts des maliens partout ou ils se trouvent. Vous avez fait une analyse parfaite de la situation chaotique que traverse notre pays sous l'égide de cette microbe nommée : IBK. Cette précédente année 2015 a été pour le Mali la pire des années avec à sa tète le pire des dirigeants. Un président qui ne se soucis aucunement de ce que le peuple traverse comme difficulté, qui n'aime que les voyages inutiles à travers le monde sans aucune rentabilité pour le pays. Quelle désolation !!!
    Très sincèrement, un journaliste l'a dit et je le redis : Soumaila Cissé peut faire du Mali, ce qu'Alassane Ouattara est entrain de faire en Cote d'Ivoire.
    C'était incroyable de voir la pertinence et la précision avec laquelle vous répondiez aux questions des journalistes. De passage nous félicitons l'aimable parolier, fin communicateur de l'urd qui a su séduire le public avec un discours hors du commun, plein de sens et d'humour juste pour détendre de temps à autre l'atmosphère.

    L'urd est sur une très bonne voie, celle de la victoire aux prochaines élections, celle de la victoire du peuple malien contre l'imposteur IBK.
    Vive l'urd, Dieu bénisse Soumi Champion.

Comments are closed.