Problématique de l’emploi au Mali : Le face-face Etienne Fakaba Sissoko et Mahamane Baby a vécu

0

Organisé par l’association forum de la presse du Mali, le 6ème numéro grand débat économique a opposé le ministre de l’emploi, de la formation professionnelle, de la jeunesse et de la construction citoyenne à l’économiste chargé de cours à l’université de Bamako, Etienne Fakaba Sissoko. C’était le samedi 28 novembre 2015 à la  Chambre du Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM).

Le thème de ce grand débat économique était : « Problématique de l’emploi au Mali : enjeux, défis et perspectives ». Les invités étaient  Mahamane baby ministre de l’emploi, de la formation professionnelle, de la jeunesse et de la construction citoyenne et Etienne Fakaba Sissoko, économiste chargé de cours à l’université de Bamako, auteur de travaux de recherche sur l’emploi au Mali.

L’état des lieux de l’emploi au Mali, les acquis du gouvernement en matière d’emploi, et comment les préserver ? Quelles sont les perspectives en matière d’emploi au Mali ? Comment promouvoir les secteurs pourvoyeurs d’emploi au Mali ? Voilà, quelques interrogations que les invités ont tenté de répondre pour édifier le public sur un problème crucial et préoccupant à savoir l’emploi notamment celui des jeunes.

D’entrée de jeu, le ministre Mahamane Baby, a reconnu que le problème de l’emploi est assez délicat. Selon lui, il y a une inadéquation entre la formation et le profil de l’emploi. Le ministre a fait savoir qu’une politique est en cours pour accompagner les  jeunes issus du milieu rural et des zones affectées par le conflit. Pour le ministre de l’emploi, les 200 mille emplois promis par le Président de la République sera une réalité. Des efforts, a déclaré Mahamane Baby, ont été faits.  « Nous ferons mieux également », a-t-il ajouté.

En développant la problématique, Etienne Fakaba Sissoko a dénoncé la déconnection des institutions en charge de l’emploi aux réalités du terrain. Il a mis un accent particulier pour la construction des écoles aux  besoins de l’économie et de l’industrie. L’économiste souhaite que les jeunes puissent bénéficier des équipements et non de l’argent. Pour lui, les subventions doivent être conditionnées aux résultats.

A titre de rappel, le grand Débat économique est une initiative d’un groupe de journalistes et de communicateurs réunis au sein de l’association forum de la presse du Mali. L’initiative vise à mettre les universitaires, les ténors des grandes organisations du secteur économique et financier du pays sur le gril. Deux fois par mois, deux camps s’affrontent autour d’un thème économique qui divise les maliens.

Modibo Ouleguem, stagiaire

PARTAGER