Rentrée politique de la section RPM de Banamba : Le parti du Tisserand ratisse large dans la cité de Shuala

0

Le Rassemblement pour le Mali (RPM) se porte de mieux en mieux dans le cercle de Banamba. En effet, après les communes de Dougouwolofila et de Touba, où plusieurs cadres, député et anciens députés ont adhéré au RPM, le parti présidentiel vient de faire un raz de marée dans la commune de Banamba, où le maire, Aly Simpara, l’ensemble de la section ASMA-CFP et plusieurs autres conseillers communaux de l’URD, de l’ADEMA et du PDES ont rejoint le parti du Tisserand.

C’était au cours d’une grande cérémonie, dimanche dernier devant la mairie de la commune de Banamba. A cette occasion, une forte délégation de la direction du parti, conduite par le Président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé, s’était rendue à l’accueil de ces nouveaux militants.

Elle comprenait, entre autres, le Secrétaire à l’organisation, l’Honorable Mamadou Diarrassouba, le Secrétaire administratif, l’Honorable Moussa Badiaga et le Secrétaire à la communication, Boubacar Touré. Plusieurs autres députés du parti présidentiel ont également assisté à la cérémonie, qui a également bénéficié du soutien de l’homme d’affaires Cheickna Kagnassy, dont le projet «Koulikoro vert» est parrainé par le Président de l’Assemblée nationale.

Cette adhésion massive au RPM s’inscrit en droite ligne du résultat engrangé par le candidat du parti du Tisserand dans le cercle de Banamba lors de la dernière élection présidentielle. En effet, au cours de cette élection, IBK a obtenu un score de plus de 90% dans la cité légendaire de Shuala. Ce qui a fait dire au maire de la commune de Banamba qu’en adhérant au RPM, il suivait ses populations, qui ont largement voté pour le Président de la République.

«Je suis en train de suivre mes populations, qui soutiennent le Président de la République. Je ne peux aller à contre courant de mes populations si je veux bénéficier de leur soutien. C’est pourquoi je suis au RPM, pour qu’ensemble on puisse faire face au développement de notre localité. C’est pour soutenir la vison du Président de la République», a-t-il déclaré.

Aly Simpara a affirmé son soutien aux Autorités intérimaires, dont l’Assemblée nationale a adopté le texte de création il y a quelques jours. Avant lui, le représentant du chef de village de village de Banamba, Mamé Simpara, avait abondé dans le même sens et rappelé la vaste mobilisation de Banamba autour de la candidature d’IBK.

Le sage a fait savoir que tout Banamba s’était mobilisé pour soutenir le candidat du RPM, ce qui lui a permis d’obtenir un tel score. Au nom de ces populations, il a formulé un certain nombre de doléances, notamment l’électrification et la pénurie d’eau dans la ville de Banamba. Il a rappelé le calvaire des femmes dans certaines localités pour pouvoir s’approvisionner  en eau.

Dans son intervention, le Secrétaire à l’organisation a, au nom de la direction du parti, indiqué que par ces adhésions massives, la section RPM de Banamba vient de répondre à une recommandation forte de la 4ème Conférence nationale, qui a demandé d’élargir la base du parti.

Tout en saluant la décision courageuse des nouveaux adhérents, il les a rassurés: «il n’y a pas de premiers et de derniers militants au RPM». Aussi, tout en leur souhaitant la bienvenue, il les a invités au respect scrupuleux des textes fondateurs du parti. Diarrass, comme l’appellent ses amis, a également saisi cette occasion pour prodiguer de précieux conseils.

En effet, le Questeur a conseillé aux nouveaux adhérents d’éviter le manque de confiance en soi, caractérisé par la sous-estimation et l’hésitation, qui sont des terreaux favorables à l’échec politique. Il leur a conseillés également d’éviter le sectarisme, basé sur la sauvegarde de l’intérêt de la zone au détriment de l’intérêt général.

Les 4 défis à relever avant 2018

L’Honorable Mamadou Diarrasouba a aussi saisi l’occasion pour sonner la mobilisation avant les échéances de 2018. Il a souligné que le RPM ne devait jamais oublier qu’il était à 26 mois des élections. Pour cela, a-t-il insisté, il est impératif de relever 4 défis: «la stabilité du parti, qui passe par la cohésion, l’unité, la solidarité et la considération, la reconquête de l’opinion, qui passe par une stratégie de communication intense sur les acquis du pouvoir et sur les grands chantiers annoncés, l’amélioration des relations avec les alliés (rassurer les partis politiques qui nous soutiennent, considérer les associations de soutien) et la réussite des réformes politiques (implication du parti dans la révision des textes importants comme la loi électorale, la Constitution, la Charte des partis politiques et l’accompagnement de la politique de régionalisation)».

Le Secrétaire à l’organisation du RPM a aussi noté que seuls l’engagement politique, la solidarité dans l’action et l’accompagnement sincère du Président de la République peuvent permettre de trouver une solution aux préoccupations des populations maliennes.

La cérémonie a pris fin par la pose de la première pierre du Centre multifonctionnel pour les femmes de Banamba, financé par le Président de l’Assemblée nationale. Cette infrastructure était attendue par les femmes de Banamba depuis une vingtaine d’années.

Youssouf Diallo

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER