Une législature des grands revenants

0

Ils sont une bonne demi-dizaine d’anciens députés auxquels a souri la chance d’effectuer un retour à l’Assemblée nationale par l’avènement de la sixième législature. On y dénombre le redoutable duo parlementaire élu à Gao Assarid-Arbon, qui marquent de leur empreinte chaque législative dans cette localité, depuis 1992 pour l’un et 1997 pour l’autre. L’un de l’Adema, l’autre de l’Asma de 2007, leur seule année de dissociation, les deux compères ont connu ensemble l’infortune d’une élimination en 2013 par un tour de force de la Cour constitutionnelle. Ils reviennent requinqués à bloc par une légitimité beaucoup plus solide pour agrémenter la législature rentrante de leurs expériences parlementaires et politiques inégalées. Outre Assarid Ag Imbarcaouane et Arboncana Boubèye Maïga, on note le grand retour d’un certain Tidjani Guindo sous les couleurs de l’Udd à Bankas où il avait jadis milité pour le PDES puis l’URD entre les législatures 2002-2007 et 2007-2013. Il revient à l’assemblée partager la sixième législature avec un ancien camarade, en l’occurrence Gouagnon Coulibaly réélu à Kati pour le compte de l’Urd sur la même liste URD qu’un autre habitué de l’hémicycle, en l’occurrence Siaka Batouta du RPM. De même qu’un autre illustre revenant, Ouali DIAWARA, élu à nouveau pour le compte du Pasj en Commune I, retrouve l’hémicycle où il a longtemps servi en tant que président de la célèbre Commission finances.

La Rédaction

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here