Mairie de Fana : Plus de 63 millions F CFA dénoncés au procureur Kassogué

1

Une vérification intégrée portant sur la conformité et la performance a été faite à Fana, (Commune rurale de Guégnékan) par le Vérificateur général sur la période 2017-2019. Le résultat s’est soldé par des irrégularités financières de 63 936 854 F CFA. Le procureur de la République en charge du Pôle économique, Mamoudou Kassogué est saisi.

 La vérification s’est déroulée du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2019. Sur le plan de la gouvernance, plusieurs dysfonctionnements ont été constatés dans l’appréciation des critères de performance et des irrégularités financières. Les domaines concernés sont la gestion financière, celle des biens matériels et immatériels, domaniale et foncière.

Les irrégularités financières s’élèvent à 63 936 854 F CFA. Elles ont trait au non-reversement des redevances du contrat de délégation de perception des taxes sur le marché pour un montant de 16,55 millions de F CFA, le non-reversement de la part communale des patentes (3,45 millions de F CFA), le non reversement des redevances des loyers du contrat bail (1,54 millions de F CFA), le non-reversement des produits issus des transferts de parcelles de terrain (10,62 millions de F CFA), le non reversement des produits issus des cessions de parcelles de terrain (13,8 millions de F CFA), le non-reversement des produits issus de la délivrance de Concessions rurales d’habitation (12,54 millions de F CFA) et le non-reversement des produits issus de la délivrance des actes de mariages (5,45 millions de F CFA).

Le Procureur de la République près le Tribunal de Grande instance de la Commune III, chargé du Pôle économique et financier a de la matière dans sa quête de lutte contre la corruption et la délinquance financière. Ces irrégularités ont été portées à sa connaissance. Le Président de la Section des Comptes de la Cour suprême en est informé.

Abdrahamane Dicko

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Ces maires doivent tous être arrêtés et transférés en prison…mais dommage que la justice de ce pays reste une comédie… tous les criminels financiers sont relaxés entre 3 et 6 mois s’ils se patientent tout en mettant en action leur machine de négociation accompagnée de pot -de vin..
    Les 95% de criminels financiers inculpés par la justice malienne entre 2019 et 2020 sont aujourd’hui libres et mangent tranquillement leur argent public volé (haramou wari )

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here