Vœux 2019: Soumaïla Cissé plaide pour la « dépénalisation » des délits de presse au Mali

3
Soumaïla Cissé président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD)
Soumaïla Cissé président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD)

Soumaïla Cissé président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) a présenté ses vœux de nouvel an à la presse. C’était ce mardi 22 janvier 2019 à la Maison de la presse. Une cérémonie endeuillée et écourtée par l’annonce du décès Baba Sow, vice-président des Jeunes de l’URD.

Maliweb.net – 80 journalistes tuées en 2018 contre 65 décès en 2017. Selon Soumaïla Cissé, l’année 2018 a été particulièrement éprouvante pour les professionnels de la communication et des journalistes, en particulier. Cette inquiétude du Chef de file de l’opposition est confirmée par les chiffres de Reporter sans frontière (RSF). En effet, en plus du chiffre sur les journalistes tués, RSF rapporte que 348 journalistes ont été emprisonnés, en 2018 contre 326 en 2017, soit une augmentation de 7%.

«Cette hausse de la violence perpétrée contre les journalistes est tout simplement inacceptable», a indiqué Soumaïla Cissé. En citant Christophe Deloire, Secrétaire général de Reporters Sans Frontières, Soumaïla Cissé affirme: «La libération de la haine contre les journalistes est l’une des pires menaces pour les démocraties». Il ajoute: «Contester aujourd’hui la légitimité du journalisme, c’est jouer avec un feu politique extrêmement dangereux».

Au Mali, dénonce Soumaïla Cissé, le constat est triste, sinon alarmant! Plusieurs journalistes ont été assignés en diffamation devant les tribunaux maliens. «Il est temps pour notre pays d’aller vers la DÉPÉNALISATION des délits de presse», clame le Chef de l’opposition malienne. Condamné en première instance, Soumaïla Cissé espère que le journaliste Boubacar Yalcouyé sera acquitté en appel. Aussi, le président de l’URD a invité les autorités à faire la lumière sur la disparition mystérieuse du journaliste Birama Touré, depuis bientôt 4 ans.

Mamadou TOGOLA /maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Il pense qu’il peut berner les journalistes. Sinon, dans un corps comme la presse s’il n’ya pas de sanctions, on va aller où? Dans un pays où nous avons beaucoup de journaleux et peu de journalistes. Je suis sûr que même les journalistes ne sont pas de son avis!!!!!
    Il ne sait plus par où séduire son électorat. Après les journalistes, peut être il ira vers les commerçants! Vraiment Soumi ne finira pas de nous étonner!!!!!

  2. LES journalistes maliens sont des tes potes parce qu’ils n’ont pas publiaient 100 millions que tu veux corrompu un religieux, corrupteur que tu es .

  3. EH BEH !
    OULALALALA ! il est BIEN …. SOUMAILA …..AUJOURD’HUI !
    OOOOOOOOOOOOH !
    QUELQUES ANNÉES ….ET VIERGE !
    OOOOOOOOOOOOH !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here