Conseil d’administration de L’école supérieure de journalisme et des sciences de la communication (ESJC) : Un budget de plus de 500 millions FCFA pour 2023

0

L’Ecole supérieure de journalisme et des sciences de la communication (ESJC) a tenu le 8 juin dernier à l’hôtel Onomo de Bamako la sixième session de son conseil d’administration. Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour des travaux présidés par la représentante du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, président du Conseil d’administration, Mme Coulibaly Fanta N’Diaye Sylla, Conseillère technique au dit département. Laquelle avait à ses côtés le Directeur de l’ESJSC, Dr Aboubacar Abdoulwahidou Maïga.

Pour cette 6ème session du Conseil d’administration de l’école supérieure de journalisme et des sciences de la communication, il s’agissait pour les administrateurs d’examiner le compte rendu des travaux de la 5ème session ordinaire 2022, l’état d’exécution du programme d’activités 2022, l’état d’exécution des recommandations du 5e CA et le Programme prévisionnel des activités de 2023. Les examens des dossiers ont porté aussi sur les projets de cadre organique et d’organigramme de l’ESJSC, les frais de formation en licence (formation initiale), licence (formation continue) et en Master, le rapport d’exécution des comptes financiers au 31 décembre 2022 et le projet de budget au titre de l’exercice 2023. Ce, sans oublier le compte de gestion de l’exercice 2022, le contrat annuel de performance entre le programme 2.045 “Développement de l’enseignement supérieur” et l’ESJC, le rapport annuel de performance 2022 et le projet annuel de performance 2023.

Dans son adresse aux administrateurs, la représentante du ministre a révélé que  lors de la  session précédente, la Direction de l’école s’était proposée de poursuivre ses efforts en vue de consolider les acquis,  notamment l’aménagement et l’équipement d’un studio mixte, la dotation de la salle de rédaction en postes complémentaires, l’acquisition de ressources documentaires complémentaires etc… Elle a aussi poursuivi que l’école a pu relever  des défis  en l’occurrence dans le développement des partenariats nationaux et internationaux à travers la signature de plusieurs conventions avec des faîtières de médias et des groupes de médias d’une part et d’autres part avec des structures internationales de formation en Sciences de l’information et de la Communication telles que l’Institut supérieur de l’information et de la Communication (ISIC) de Rabat (au Maroc). Des partenariats ont été aussi signés avec  l’Ecole nationale des sciences et techniques de l’information et de la Communication de l’Université d’Abomey-Calavi (ENSTIC-UAC) (au Bénin) et le Centre d’étude des sciences et techniques de l’information (CESTI) de Dakar (au Sénégal), entre autres.

“Ces partenariats ont permis d’améliorer la visibilité de l’Ecole et devront faciliter l’échange des programmes, des échanges ainsi que les stages estudiantins et l’insertion socioprofessionnelle des sortants de l’ESJSC. De nouvelles maquettes de formation en Licence Journalisme (formation continue et à distance), Licence Communication (formation initiale) ont été élaborées et validées par le Conseil des professeurs et le Conseil Pédagogique et Scientifique. Par conséquent, des filières correspondantes devront s’ouvrir à la rentrée universitaire 2023-2024”, s’est félicitée la représentante du ministre. Tout en saluant la tenue de la première édition des journées scientifiques des Sciences de l’Information et de la Communication (JOSSIC) les 2 et 3 mai 2023, un important espace d’échange entre enseignants-chercheurs, chercheurs et professionnels du secteur de l’information et de la communication.

A l’en croire, les perspectives semblent prometteuses, lorsqu’on se fie aux promesses liées à l’employabilité et au retour d’information des structures qui reçoivent en stage les “journalistes en herbe” de l’ESJSC, dont la sortie officielle de la 2ème promotion baptisée Cheick Oumar Maïga dit Gilbert.

“Malgré ces efforts, l’ESJSC devra travailler davantage à relever d’autres défis liés au renforcement qualitatif et quantitatif de ses ressources humaines, à la création de départements d’enseignement et de recherche, à l’acquisition de matériels roulants pour les sorties pédagogiques, à l’amélioration constante de ses équipements pédagogiques et des enseignements dispensés. Elle doit aussi travailler à l’accroissement du niveau de ses ressources propres et au développement des partenariats. Ce sont là des défis permanents pour tout établissement d’enseignement supérieur qui a pour devise L’Excellence” a reconnue Mme Coulibaly. Elle a aussi soutenu que l’ESJC  devra enfin relever le défi majeur de l’acquisition d’un nouveau site adapté à sa vocation d’établissement public national et sous régional.

S’agissant du budget prévisionnel de l’ESJC, il est estimé en recettes et en dépenses pour l’exercice 2023 à la somme de  546 607 769 F CFA contre 520 389 988 F CFA en 2022, soit un taux de progression de 05%.

Ce budget prévisionnel de 2023 se répartit comme suit : subvention de l’Etat : 474 851 000 F CFA, ressources propres : 71 756 769 F CFA. Auparavant dans son discours de bienvenue, le Directeur général de l’Ecole supérieure de journalisme et des sciences de la communication (ESJSC),  Dr Aboubacar Abdoulwahidou Maïga, a rappelé que leur structure aborde cette 6ème session ordinaire du Conseil d’administration de l’Ecole supérieure de Journalisme et des sciences de la Communication avec beaucoup d’espoir et d’ambitions, car l’ESJSC, selon lui, mise énormément sur la réalisation des activités prévues dans le programme qui  sera soumis à l’appréciation de ses administrateurs afin d’aborder la phase devant lui permettre d’atteindre sa maturité dans quelques années.Ce n’est pas tout, l’école ambitionne d’organiser deux ateliers importants, sur l’élaboration de syllabus et les pratiques pédagogiques pour familiariser le corps enseignant avec la culture universitaire en matière d’enseignement LMD.

Dans la même veine, il a exprimé le souhait de  revoir l’effectif de leurs  classes légèrement à la hausse en gardant en vue la nécessité de maintenir la qualité des activités pédagogiques. Avant de poursuivre qu’au prochain concours de recrutement, l’effectif devrait passer de 25 à 35 en L1 en journalisme comme en communication.

L’idée, c’est d’offrir sous forme de bourses les 5 premières places aux 5 lauréats du concours (par spécialité), détenteurs du Bac de l’année en cours.  “Ce qui permettrait aux enfants maliens de familles défavorisées mais talentueux de venir poursuivre leurs études à l’ESJSC sans souci pécuniaire. Cette réflexion a été discutée et  adoptée au Conseil de Professeurs et au Conseil Scientifique et Pédagogique de l’Ecole” a-t-il déclaré.                    Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!