Coronavirus: l’Afrique face à la pandémie le jeudi 25 juin

0

L’Afrique comptait ce jeudi 25 juin 337 762 cas confirmés de coronavirus. Le Covid-19 a déjà coûté la vie à plus de 8 000 personnes sur le continent, selon le Centre africain de prévention et de contrôle des maladies. Selon les chiffres publiés sur le site One, les pays les plus touchés par la pandémie sont l’Afrique du Sud (111 796), l’Égypte (58 141), le Nigeria (22 022), le Ghana (15 013), l’Algérie (12 248), le Cameroun (12 270) et le Maroc (10 907).

• Côte d’Ivoire, réouverture des frontières aériennes le 1er juillet

Les vols internationaux, suspendus depuis mars en raison de la crise sanitaire, pourront reprendre à partir du 1er juillet, ont annoncé jeudi les autorités ivoiriennes. Mais les voyageurs arrivant sur le sol ivoirien feront l’objet d’un « contrôle à l’arrivée et d’un suivi pendant leur séjour grâce à un système de géolocalisation », a assuré le ministre de la Santé Eugène Aka Aoulé lors d’un point presse à l’issue d’un Conseil national de sécurité.

Les vols intérieurs, eux, reprendront dès le 26 juin. Mais certaines mesures sont maintenues. Les frontières terrestres et maritimes restent cependant fermées au moins jusqu’au 15 juillet, a déclaré le ministre.

 À écouter aussi : Côte d’Ivoire: Ferkéssédougou, une ville à l’arrêt à cause de la fermeture des frontières

L’état d’urgence et l’isolement de la région d’Abidjan restent aussi en vigueur. La capitale ivoirienne concentrant à elle seule 96% des quelque 8 000 cas de coronavirus (dont 58 morts) recensés dans le pays selon le ministre.

La Côte d’Ivoire qui avait allégé il y a un mois ses mesures de lutte contre le coronavirus avec la levée du couvre-feu, la reprise progressive des cours et la réouverture des commerces et restaurants, (sauf les lieux de spectacle et les boîtes de nuit), est l’un des premiers pays africains à annoncer la reprise de ses vols internationaux.

• Sénégal, premier cas de Covid-19 dans les prisons

Un détenu a été testé positif au coronavirus dans l’administration pénitentiaire au Sénégal. « Il s’agit d’un détenu nouvellement placé sous mandat de dépôt et admis en zone de quarantaine à la maison d’arrêt et de correction de Thiès », peut-on lire dans un communiqué du ministère de la Justice publié ce jeudi. C’est le premier cas confirmé de Covid-19 dans une prison au Sénégal, car, toujours selon le communiqué des autorités sénégalaises, il n’ y a « à ce jour, aucun autre cas de Covid-19 dans les 36 autres établissements pénitentiaires » du pays.

• Le président sénégalais Macky Sall en quarantaine

Le président sénégalais s’est mis en quarantaine pour une durée de deux semaines. L’annonce a été faite mercredi dans un communiqué signé par Seydou Guèye, ministre conseiller en Communication du chef de l’État, et lu à la télévision nationale (la RTS). Macky Sall a été en contact avec une personne positive au Covid-19. Le président « a subi un test revenu négatif. Toutefois, suivant les recommandations médicales en la matière, le président s’est mis en quarantaine pour une durée de deux semaines à compter de ce 24 juin », selon ce communiqué.

• Sénégal, reprise des cours dans les écoles

Les élèves ont repris le chemin des classes après trois mois d’interruption en raison du coronavirus. Cette reprise des cours ne concerne que les élèves des classes d’examens (CM2, troisième et terminale).

Les derniers chiffres du Covid-19 au Sénégal font état de 94 décès, 6 233 cas confirmés, 1 976 sous traitement. Un demi-million d’élèves retournent à l’école alors que le virus continue de se propager dans le pays. Ce qui n’a pas manqué de soulever des critiques de syndicats d’enseignants et des associations de parents d’élèves, qui déploraient l’insuffisance de kits d’hygiène et le manque d’eau dans certains établissements pour le lavage des mains.

 À lire aussi : Coronavirus au Sénégal: jour de reprise scolaire partielle

Cette rentrée partielle a été effective après une première tentative avortée le 2 juin, due à la découverte d’une dizaine de contaminations parmi les enseignants. En plus de cette difficulté, c’est le début de la saison des pluies au Sénégal. Certaines salles de classes se retrouvent parfois inondées, rendant les conditions d’apprentissage encore plus compliquées pour les élèves.

• Afrique du Sud, hausse du nombre de cas dans des écoles

Le nombre de cas confirmés dans des établissements scolaires est en augmentation dans la province du Nord-Ouest de l’Afrique du Sud. Selon la direction de l’Éducation dans cette province, 62 personnes contaminées ont été recensées dans des écoles. 22 enseignants, 6 élèves et 1 directeur d’école font partie des personnes contaminées. 14 écoles du département ont été fermées après ces nouvelles infections, selon le site d’information sud-africain Eyewitness News.

« Toutes nos écoles sont rattachées à des cliniques locales et nos directeurs d’école ont été formés à isoler les personnes présentant des symptômes », a déclaré Elias Malindi, le porte-parole de la direction de l’Éducation de la région Nord. «  À ce jour, 14 écoles ont été fermées dans la province et rouvriront après avoir été désinfectées et décontaminées conformément aux recommandations du ministère de la Santé », a-t-il ajouté.

La province du Nord-Ouest compte à ce jour 2 618 cas avec 5 décès, mais le pays entier comptabilise 111 796 cas, dont 2 205 décès et 56 874 guérisons. Les établissements scolaires ont été autorisés à rouvrir pour certaines classes, il y a moins d’un mois, et plusieurs écoles ont été contraintes de refermer leurs portes après des cas confirmés de contaminations.

• Nigeria, 17 millions d’euros pour soutenir la recherche

Le gouvernement fédéral a revu à la hausse son fonds alloué à la recherche. De 5 milliards, il est passé à 7,5 milliards de nairas, soit environ 17 millions d’euros. Cela a été décidé mercredi lors d’un Conseil d’administration à Abuja. Une augmentation approuvée par le président nigérian Muhammadu Buhari qui a également approuvé la création de plusieurs centres de recherche médicale dans des facultés de médecine. 12 laboratoires de recherche sur le Covid-19 et les maladies infectieuses seront également créés. Le fonds servira aussi à financer des propositions de recherches sur le Covid-19 dans des universités du Nigeria.

• Zambie, réouverture immédiate des frontières aériennes

La pandémie du Covid-19 provoque dans la plupart des pays une crise économique y compris dans les pays africains. Pour relancer son économie, la Zambie a annoncé jeudi la réouverture immédiate de ses frontières aériennes. « Nous devons nous remettre au travail, y compris dans le secteur du tourisme. J’annonce donc la réouverture immédiate de tous les aéroports internationaux », a lancé lors d’un discours radiotélévisé, Edgar Lungu, le président zambien. Il a chiffré à 20,8 milliards de kwachas (environ 1 milliard d’euros), les pertes économiques liées aux mesures prises (fermeture des frontières, des écoles, des restaurants et des lieux de loisirs, interdiction des rassemblements publics…) pour stopper la propagation du virus. Mais les écoles, les cinémas et les restaurants ont déjà rouvert. Edgar Lungu a promis la mise en place de strictes mesures de contrôle sanitaire pour éviter de relancer l’épidémie. À ce jour, la Zambie compte 1 489 cas d’infection, dont 18 décès.

• Soudan, l’UE envoi du matériel médical

11 tonnes de matériel médical est arrivé mercredi par un vol humanitaire à l’aéroport international de Khartoum. Ce matériel est composé d’équipements de protection pour les soignants et de médicaments pour la prise en charge des malades du Covid-19. Selon le site d’information soudanais Dabanga, cette aide ira prioritairement aux Soudanais les plus vulnérables et aux personnes déplacées et touchées par le conflit armées dans le pays. Un premier vol humanitaire était arrivé à Khartoum il y a deux semaines avec toujours du matériel médical. Selon les chiffres officiels, le Soudan enregistre à ce jour 8 889 cas confirmés et 548 décès. Et le Soudan va recevoir une aide de 1,8 milliard de dollars de la conférence de pays donateurs réunis jeudi par visioconférence.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here