Coronavirus ou COVID-19 : De la panique à la psychose…

4

De décembre 2019 à mars 2020, soit moins de quatre mois, Covid-19 a ébranlé le monde à partir de la Chine. Plus que jamais le monde entier va en guerre contre un virus. Jusqu’à quand la victoire ?

 

Au moment où les Chinois sont en train de circonscrire  le mal (moins de décès, moins de contaminations), l’Europe devient l’épicentre de la maladie et  la propagation touche l’Afrique par le biais des voyageurs. C’est la panique générale : des mesures draconiennes sont prises ça et là, allant du dépistage au confinement. Après les jeux et les loisirs, des secteurs économiques aux ralentis ou même aux arrêts. Les transports surtout avec des vols annulés ou à perte, des magasins de vente ciblés qui seront fermés notamment en Italie. Il faut souvent rire de ses malheurs. Ce n’est pas encore le confinement au Mali mais les dernières précautions de prévention sont aussi restrictives plus que ‘’l’état d’urgence’’ ou le couvre feu. Un petit virus qui secoue le monde entier, qui soumet le monde entier à une sorte de ‘’guerre asymétrique’’. ‘’Nous sommes en guerre’’ a dit E. Macron, président de la France. C’est tout le système sanitaire mondial qui peine à ‘’monter en puissance’’. Il faut peut être attendre deux voire trois mois, selon les projections, pour une mise en œuvre  d’un vaccin et ou d’un sérum anti Coronavirus. ‘’La résilience’’ n’est pas pour tout de suite. La psychose gagne du terrain. Ce nouveau remède attendu sera-t-il accessible aux pays pauvres d’Afrique ou des millions de personnes déjà, soit par ignorance ou par croyance sans foutent pas mal du Coronavirus. Mais puis que c’est partie de chez ceux qui sont considérés par les Hommes comme puissant et que ce sont encore eux qui sont les plus touchés. Toutes les initiatives ou dispositions de prévention (l’ail et la chaleur par exemple) venant de l’Afrique font sourciller l’occident. Alors, que cette patate chaude reste entre les mains des ‘’puissances’’ ou qu’il nous débarrasse vite de ce fléau. Sinon, que chacun reste là où il est. Dans une croyance Bambara, ‘’on ne doit pas se déplacer quand la guerre est générale’’.

Drissa Tiémoko SANGARE

 

 

 Coronavirus ou Covid-19 en chiffres

 

Plus de 112  pays touchés à travers le monde,  plus 113 000 cas dont plus de 7 000 décès. L’Europe déclarée l’épicentre de cette pandemie. A ce jour une quinzaine de pays sont touchés en Afrique avec 105 cas : Algérie (20), Côte d’Ivoire (1), Sénégal (20), Afrique du Sud (7), Nigeria (2), Togo (1), Cameroun (2), Maroc (2), Tunisie (5), Egypte (59), RDC (1) et Burkina Fas (2), Tanzanie, Rwanda, Mauritanie sont tous touchés. La liste s’allonge et les chiffres s’affolent malheureusement.

 

Les 10 mesures du gouvernement malien

1-Tous les voyageurs qui se présentent au Mali recevront aux portes d’entrée (aériennes, terrestres, une prise de température systématique, ainsi que les recommandations du gouvernement sur les mesures d’auto-isolement, d’hygiène individuelle et collective et un N° vert 36061 pour toutes fins utiles

2-Les voyageurs avec symptômes mineurs, qui arrivent avec de la fièvre (température supérieure à 37,5 degrés C) en provenance des pays fortement touchés par le Covid-19 (avec plus de 500 cas), seront soumis à un auto- isolement pendant 14 jours et recevront un suivi journalier par une équipe médicale ;

3-Les voyageurs avec symptômes majeurs, qui arrivent avec la fièvre (température supérieure à 37,5 degrés C) et d’autres signes et symptômes respiratoires en provenance de pays fortement touchés par Covid-19 (avec plus de 500 cas) seront transportés à un site d’isolement pour être testés.

Concernant les mesures individuelles et collectives :

4-Réduire au maximum les grands rassemblements non nécessaires ;

5-Suspendre la participation des cadres maliens aux grandes ou fora dans les pays fortement touchés ;

6-Suspendre la tenue des regroupements importants au Mali (Conférence, colloques, symposiums, festivals, etc.) ;

7-Renforcer les mesures d’hygiène individuelle et collective (lavage des mains au savon, utilisation du gel hydro alcoolique devant tous les services publics et les lieux de cultes) ;

8-Eviter de serrer les mains et de donner des accolades en touts lieux et toutes circonstances.

Concernant  la prise en charge des cas :

9-Les personnes testées positives au Covid-19 seront prise en charge dans les sites retenus par le ministère de la santé et des affaires sociales ;

10-Compte tenu de la présence d’un grand nombre de forces étrangères, une coordination étroite est indispensable avec les ambassades, la Minusma, l’opération Barkhane, la Mission de formation de l’Union Européenne et les Organisations internationales pour la prévention et la prise en charge des cas.

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Bon, a mon avis le gouvernement a fait son devoirs, c’est a nous de les respectés comme sa été dit.
    Nous devont reellement procede aussi notre devoirs, qui est d’eviter de faire les choses suspendus, et ne s’amuse pas surtout avec cette situation, que sa soit officielle ou politiquement faut, cas meme qu’ont se protege.
    La Chine a deja maitrisé pour eux la-bas, les decès sont minum avec le virus, mais apparemment tel n’es pas le cas en Europe ni l’Afrique. Donc que Dieu nous assiste

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here