COVID-19 : Vaccination et mesures barrières compatibles

0

Depuis mars 2021, le Mali a entrepris sa campagne de vaccination anti-covid-19. Et dès lors, on assiste à un certain relâchement des mesures barrières par les populations. Toutefois, les spécialistes de la santé recommandent d’observer ces mesures notamment la distanciation physique et le port du masque et ce même si l’on est vacciné afin d’éviter la propagation de la maladie.

 Avec l’apparition des vaccins anti-covid, force est de constater un certain relâchement des mesures barrières de distanciation sociale et du port du masque par les populations. Et ce malgré queles spécialistes de la santé insistent sur les mesures anti-covid pour limiter les contaminations et la propagation de la pandémie.

Le Dr Nana Konaté en charge de la coordination de la vaccination au CSREF de la Commune IV du district de Bamako, explique que même vaccinée, une personne peut attraper la maladie et lapropager autour d’elle. « La vaccination n’exclut pas le risque de la maladie, seulementles personnes ayant reçu leur vaccin anti-covid-19, courent moins de risque de développer une forme sévère de la COVID19. », indique-t-elle. Et d’ajouter, que même vacciné on l’onpeut contracter la COVID 19 et contaminer d’autres personnes. « En se faisant vacciner, on augmente ses chances de développer les formes graves de la maladie. Pour autant on n’est pas immunisé pire, on expose d’autres personnesqui peuvent se relever être des sujets plus vulnérables à la maladie »,indique le Dr Konaté.Et d’insister sur le respect strict des mesuresbarrières à savoir : la distanciation physique, le lavage des mains au savon, l’utilisation de gel hydro-alcoolique mais surtout le port d’un masque de protection.

Une recommandation qui n’est pas d’avis de tous. Notamment ceux qui pensent que la vaccination symbolise l’immunisation.« Je n’ai plus peur d’attraper la COVID-19 car je suis parmi les premières personnes à me faire vacciner. J’ai reçu mes deux doses et franchement je ne fais plus attention comme avant» témoigne BintouSamaké, agent de mairie en CIV. Les propos d’AzizSimpara, vont dans le même, pour avoir reçu sa dose de vaccin, Azizaffirme être à l’abri de la COVID-19. « Le port du masque est devenu une habitude chez moi. Et je trouve que c’est plus commode quand je conduis ma moto, il me protège de la poussière et autres. En plus, je ne tends plus ma main, si on dit de continuer à respecter les mesures anti-covid autant le faire. Sinon je me suis fais vacciner », déclare Abdoulaye Bocoum pourqui le respect des gestes barrières, est devenu une habitude.

Pour sa part, le président du Comité scientifique de lutte contre le coronavirus,alerte sur les négligences. Selon lui,il urge de corriger l’incompréhension sur les vaccins,et ramener les gens au respect des mesures barrières afin d’éviter la recrudescence de la pandémie.

Khadydiatou SANOGO/Ce reportage est publié avec le soutien de JDH/JHR-Journalistes pour les Droits Humains et Affaires Mondiales Canada

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here