Journée du 8 Mars 2021 : Les fistuleuses du Point G fortement soutenues par les ministres de la santé, de la femme, de l’UNFPA et de l’EAD-F

1

En plus du don composé de 80 Kits de dignité du Fond des Nations Unies pour la population (UNFPA) à l’ONG Lead pour les femmes fistuleuses du centre OASIS du point G , les ministres de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Bouaré Bontou Founè Samaké, et de la Santé et du Développement social, Dr. Fanta Siby, ont fait parler leurs cœurs, manifesté leur solidarité envers les femmes fistuleuses en remettant à chacune, 500.000 Fcfa, gestes fortement salués et appréciés par l’assistance, notamment les femmes fistuleuses.

Les festivités  du 8 Mars continuent dans notre pays. Le jeudi 11 mars 2021, dans le cadre de la célébration de la journée internationale des droits des femmes,  l’ONG  Leadership, Education, l’Autonomisation et le Développement des Filles et Femmes (LEAD-F) a profité  de lancer  ses activités à travers  un important  don aux femmes  fistuleuses du  (centre OASIS) se trouvant dans l’enceinte  du Centre Hospitalo Universitaire du Point G. Le  don  est appelé « remise de  Kits  de dignité du Fond des Nations Unies pour la population (UNFPA) à l’ONG Lead  pour les femmes fistuleuses du centre OASIS du point G ». Les  ministres  de  la Promotion  de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme  Bouaré Bintou Founé Samaké (marraine), et de la santé et du développement social, Dr. Fanta Siby, qui ont tenu à être présentes à la remise, ont également fait parler leurs cœurs comme l’UNFP et l’ONG Lead-F  à l’occasion. Elles ont chacune rajouté aux 80 kits de dignité offerts par l’ONG Leaed –F, à travers l’UNFPa, 500.000 Fcfa à leurs sœurs malades de fistules.  C’était en présence  de la présidente  de l’ONG Lead-F, Mme Hadidaitou Sangho, la représentante  du  représentant  résident  de  l’UNFPA  au Mali, Caroline Muller, le  Directeur  général  de l’Hôpital du Point G, Pr. Hillo Diallo, etc. Comme pour leur dire que, malgré les difficultés sécuritaires, sanitaires que l’Etat connaît, elles ne sont pas oubliées, elles ne peuvent être marginalisées, elles auront toujours l’attention, l’assistance des plus hautes de la transition pour les aider à sortir de cette difficulté.

Ce don, déclare la marraine, Bintou Founè, devient un joyau pour nous et pour les femmes victimes de fistules. Il prouve, ajoute-t-elle, que ces femmes victimes de fistules ne sont pas oubliées par l’Etat et ses partenaires dont l’ONG Lead-F et l’UNFPA.  J’espère, a souhaité la marraine, que  ce don  que nous considérons comme acte patriotique aura un effet catalytique auprès d’autres partenaires.

Mme Hadidiatou Sangho, présidente de Lead-F, a ajouté que le choix porté sur OASIS pour une remise de don est juste pour témoigner leur solidarité envers ces femmes qui ont été victimes de cette maladie, pour la plupart à cause des pratiques traditionnelles néfastes comme le mariage précoce, le manque de suivi au moment de la grossesse, la privation de droits à la santé sexuelle et reproductive. Elle a salué l’UNFPA pour l’appui matériel important fait qui démontre encore une fois, son rôle de leader dans la campagne mondiale pour l’élimination de la fistule.

Hadama B. Fofana

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Fanta Siby, ministre de la santé ET SON GRIOT Hadama B. Fofana,

    Trois pays européens, France, Italie et Allemagne, ont annoncé, ce lundi 15 mars 2021, suspendre à leur tour l’utilisation du vaccin AstraZeneca par précaution. Dans le même temps, le groupe pharmaceutique anglo-suédois affirme qu’il n’y a « aucune preuve de risque aggravé » de caillot sanguin entraîné par son vaccin.

    La France a décidé de « suspendre par précaution » l’utilisation du vaccin AstraZeneca, en attendant un avis de l’autorité européenne du médicament, qui sera rendu mardi après-midi, a annoncé Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse à Montauban. Le chef de l’État a dit « espérer reprendre vite » la vaccination avec ce sérum « si l’avis de l’autorité européenne le permet », alors que plusieurs pays européens ont, eux aussi, suspendu ce vaccin, dont l’Allemagne et l’Italie lundi.

    « L’Autorité européenne, l’EMA, rendra demain après-midi un avis sur le recours à ce vaccin. […] La décision qui a été prise en conformité aussi avec notre politique européenne est de suspendre par précaution la vaccination avec AstraZeneca en espérant la reprendre vite si l’avis de l’EMA le permet », a déclaré M. Macron lors d’une conférence de presse avec le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, à l’issue d’un sommet franco-espagnol.

    Les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône ont annoncé lundi la suspension de la vaccination de leur personnel contre le Covid-19 avec le vaccin du groupe pharmaceutique anglo-suédois après la survenue d’effets indésirables chez un pompier.

    Lors d’un entretien sur la plate-forme pour fans de jeux vidéo Twitch, le Premier ministre Jean Castex avait estimé dimanche soir qu’il fallait avoir « confiance » dans le vaccin AstraZeneca. « Sinon on aura des retards dans la vaccination, les Françaises et Français seront moins protégés et la crise sanitaire durera longtemps », avait argué le chef du gouvernement.

    Suspendues la semaine dernière en raison du nombre limité de lots disponibles, les commandes de vaccins AstraZeneca avaient été rouvertes lundi pour les médecins libéraux français.

    ► À écouter aussi : Vaccin AstraZeneca: «Quand on aura plus de connaissances, on saura ce qui doit faire peur»

    Suspension dans une douzaine de pays
    Une douzaine de pays ont suspendu par précaution l’utilisation du vaccin AstraZeneca, malgré des campagnes de vaccination poussives, après le signalement d’effets secondaires « possibles » mais sans lien avéré à ce stade. Le groupe pharmaceutique anglo-suédois affirme qu’il n’y a « aucune preuve de risque aggravé » de caillot sanguin entraîné par son vaccin, tandis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’il n’y a « pas de raison de ne pas utiliser » ce vaccin.

    Ce lundi, l’Italie a donc aussi suspendu à titre de précaution l’administration du vaccin AstraZeneca sur l’ensemble de son territoire. L’agence du médicament italienne, AIFA, « a décidé à titre de précaution et de manière provisoire, dans l’attente d’une décision de l’EMA », l’Agence européenne des médicaments, d’ « interdire l’utilisation du vaccin AstraZeneca sur tout le territoire national », explique l’AIFA dans un communiqué. « Cette décision a été prise en ligne avec des mesures similaires adoptées par d’autres pays européens », précise-t-elle.

    L’Autriche avait lancé le mouvement le 8 mars en suspendant un lot de vaccins après la mort d’une infirmière qui venait de recevoir une dose d’AstraZeneca. Cette femme de 49 ans est morte à cause d’une mauvaise coagulation sanguine. Ensuite, d’autres pays, y compris l’Italie, avaient dans un premier temps suspendu des lots isolés. Plusieurs pays scandinaves – Danemark, Norvège, Islande – sont allés plus loin en interrompant l’usage de tous les vaccins AstraZeneca, suivis dimanche par les Pays-Bas et donc ce lundi par la France et l’Allemagne.

    Une décision qui tombe mal pour Berlin
    « Une pure mesure de précaution qui n’a pas été facile à prendre ». Le ministre de la Santé a voulu rassurer en annonçant que l’Allemagne suspendait l’utilisation du vaccin Astra Zeneca. Jens Spahn s’appuie sur les recommandations des scientifiques de l’institut Paul Ehrlich qui ces derniers jours n’avaient pas émis de doute sur les risques liés au vaccin anglo-suédois alors que d’autres pays avaient déjà suspendu son utilisation, rapporte notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut. Le gouvernement allemand avait également défendu l’emploi d’AstraZeneca. Jens Spahn a souligné que seulement sept cas de thromboses avaient été recensés en Allemagne où 1,7 million d’injections du vaccin ont été pratiquées.

    Pour Berlin, cette décision tombe au plus mal. La confiance dans le vaccin AstraZeneca était déjà ébranlée après la décision initiale de ne pas l’utiliser pour les plus de 65 ans. Une restriction levée par la suite. Au-delà, la nouvelle annonce devrait alimenter un peu plus les frustrations des Allemands contre la campagne vaccinale qui expliquent également le reflux des conservateurs dans les sondages et dans les deux élections régionales de dimanche.

    https://www.rfi.fr/fr/europe/20210315-france-italie-et-allemagne-suspendent-%C3%A0-leur-tour-l-utilisation-du-vaccin-astrazeneca

    ALORS, Fanta Siby, ministre de la santé ET SON GRIOT Hadama B. Fofana, PRENEZ LES MESURES QUI VOUS INCOMBENT…!

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI, DE L’ AFRIQUE-NOIRE, DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS, AFRICAINS, VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE ET/OU DES ARABES…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!

    SANÉÉ ANI KONTRON…!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here