Malnutrition au Mali : 630.000 enfants seront atteints de malnutrition aiguë en 2018, dont 165.000 enfants de la forme sévère

5

C’est ce qui ressort des résultats de l’enquête SMART menée par l’Institut National de Statistiques avec le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, avec l’appui de certaines agences de l’ONU. L’enquête révèle également que le taux de malnutrition aiguë des enfants de moins de cinq ans a atteint des niveaux critiques à Tombouctou et à Gao, alors que le taux national reste très élevé.

Selon l’enquête, la malnutrition aiguë des enfants a atteint 15,7 pour cent à Tombouctou et 15,2 pour cent à Gao passant ainsi du niveau « sérieux » à « critique » dans ces deux régions. Des niveaux sérieux de malnutrition aiguë ont également été enregistrés dans les régions de Kayes (14,2%) et Taoudéni (14,3%), alors que le taux national est de 10,7%.

Dans le même temps, un enfant sur quatre continue à souffrir de retard de croissance, qui provoque des dommages physiques et cognitifs irréversibles pour les enfants. Les agences de l’ONU, notamment l’UNICEF, le PAM, la FAO, et l’OMS qui ont appuyé cette enquête, soulignent toutes l’urgence de mobiliser tous les efforts pour lutter contre la malnutrition et l’insécurité alimentaire.

Cela en apportant des traitements immédiats et adéquats à chaque enfant affecté, et en renforçant les interventions de prévention. Selon une étude récente sur le Coût de la Faim au Mali, la malnutrition entraîne également une perte économique importante au pays, estimée à 266 milliards de FCFA annuellement.

Les enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère ont un poids très faible pour leur taille, souffrent d’une grave perte musculaire et sont neuf fois plus susceptibles de mourir en cas de maladie, en raison d’un système immunitaire affaibli.

Mahamane Baba Kounta

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Vous n’avez encore rien vu.
    Le bourgeois se moque de tout ça.
    Son fils est bien nourrit et même trop nourrit. Gros et Gras
    Et maman a un Gros ventre.
    C’est l’essentiel.

  2. C est inadmissible que des enfants aient encore faim de nos jours.
    Le Mali est capable de nourrir son peuple
    Alors assez des assistances internationales.

  3. Que Dieu sauve ces enfants ah encore le mali 60 ans d’indépendance on manque de manger il faut que les autres viennent nous donner a manger a nos enfants.

  4. Merci a
    L’UNICEF, PAM, FAO et L’OMS. Heureusement qu ‘il y des entités et de gens dans ce monde qui ont sincèrement le soucis de l’humanité contrairement a la majorité de nos dirigeants qui n’ont que le soucis de leur propre bonheurs: belles maisons, voyages en Europe, études de leurs enfants au Canada, belles voitures, comptes bancaires remplis etc..
    je ne dirait pas l’état malien pouvait la cuillère dans chaque petite bouche …mais le manque d’organisation pour canaliser les aides est 100% sa faute. S’il y a un système défini d’aces et de communication rien que la population malienne elle même peut venir en aide a ces enfants malnutris. Mais quand l’état compte sur les ONGs c’est très grave!

  5. Une honte nationale. Tout ça est directement lié a la mauvaise gestion de nos ressources. Un pays ne peut plus couler que ça…ne même pas être en mesure de nourrir ses propres enfants adéquatement!??? Dans nos villages quand tu te promène ce sont des ONGs OXFAM, Plan-MALI etc.. qui y sont des anges gardiens qui construisent de maternités, des forages, des écoles etc.. pendant que l’état est busy ici a Bamako a faire des dépenses de luxe et de grandeur. L’état maliens a travers son irresponsabilité chronique perd au minimum 500 milliards chaque année POUR RIEN dans la main voleurs d’état. Imagine ce que cette somme pouvait réaliser en terme d’assistance sociale et d’investissement dans le développement socio-économique. Le Mali en réalité est le pays le plus socialement injuste au monde…c’est un pays où les ressources acquises sont littéralement détournées de priorités vitales des citoyens. C’est simplement abominable!

Comments are closed.