24e Journée africaine de la Prévention des risques professionnels: le rôle du dialogue social au cœur des échanges

0

Le Mali a célébré, ce jeudi 30 avril, la 24e Journée africaine de la Prévention des risques professionnels. Dans un contexte marqué par la pandémie de Covid-19, toutes les manifestations liées à la journée au Mali ont été reportées. Cependant, la Directrice générale de l’Institut national de Prévoyance Sociale (INPS) a commenté le thème de cette année.

-Maliweb.net- «Travailler ensemble pour prévenir les risques professionnels». C’est le thème de cette 24e Journée africaine de la Prévention des risques professionnels. Le sous-thème qui en découle s’intitule «Politique de Sécurité et Santé au Travail: Responsabilité et rôle  des différents acteurs». Pour la Directrice général de l’INPS, ce thème interpelle les parties prenantes du monde du travail sur les questions  du  dialogue social en matière de prévention des risques professionnels.

Le dialogue social, selon Mme Sidibé Zamilatou Cissé, contribue à  gérer différentes  situations en milieu du travail telles que: mutualités sociales; comités d’entreprise en charge de l’assurance maladie; les comités de la lutte contre les trois pandémies (VIH SIDA tuberculose, paludisme). Malheureusement, affirme la directrice de l’INPS, des défis restent à relever dans ce domaine. Ainsi, dénonce-t-elle, «de nombreux pays du réseau de l’Interafricaine de la prévention des risques professionnels ne disposent pas encore de politique nationale de sécurité et de santé au travail». Et même lorsque les conseils nationaux du dialogue social existent, explique Mme Sidibé Zamilatou Cissé, ils  interviennent rarement sur  les problèmes de  sécurité,  de santé et le bien-être au travail.

Selon les chiffres de l’Organisation Mondiale du Travail (OIT), les accidentés du travail et les maladies professionnelles causent environ  2,3 millions de décès par an. Quant aux accidents non mortels, ils touchent plus de 313 millions de personnes chaque année, tandis que les maladies liées au travail affectent 160 millions de personnes. Des chiffres encore plus inquiétants à l’échelle africaine où, avec 2% des emplois dans le monde, le continent comptabilisent à elle seule, 18% des accidents de travail mortels.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here