ACI-2000 : La Trijeud-Mali dans ses nouveaux locaux

La Tribune jeune pour le droit au Mali (Trijeud Mali) a inauguré la semaine dernière son nouveau local et lancé la campagne de formation et de sensibilisation des jeunes sur les droits de l’Homme au Mali. Le coût du programme est estimé à 15 millions de F CFA.

 La Trijeud-Mali a inauguré la semaine dernière son nouveau local à l’ACI-2000. Elle en a profité pour lancer sa campagne de formation et de sensibilisation des jeunes sur les droits de l’Homme au Mali qui concernera Bamako et la région de Tombouctou. Le président de la Trijeud-Mali, Ibrahim Cissé, et quelques responsables de la Misahel et de la CNDH ont présidé le lancement du nouveau projet.

Le nouveau siège dans le quartier ACI-2000, non loin de la place Can, sera un cadre, pour les leaders de la Trijeud, pour débattre les questions de droits humains, a précisé Ibrahim Cissé. “C’est la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) qui est à l’œuvre de ce geste”, a annoncé le président de la Trijeud. Issa Karounga Kéita, représentant du CNDH, a fait savoir que la question de droits humains n’a pas de frontière. “Tous les défenseurs de droits ont un dénominateur commun. Et il urge d’une synergie d’action pour l’atteinte des objectifs”.

Le NED ou la campagne de formation et de sensibilisation des jeunes sur les droits de l’Homme au Mali vise à former et à sensibiliser les jeunes sur les questions de droits de l’Homme. Les villes d’intervention sont le district de Bamako et la région de Tombouctou.

La campagne de formation et de sensibilisation des jeunes sur les droits de l’homme au Mali concernera 4 principales activités sur 12 mois ; à savoir : l’installation des points focaux qui permettra l’installation d’un point focal dans la région de Tombouctou, un atelier de formation sur les droits de l’Homme d’une trente personnes, des conférences publiques dans le district de Bamako sur le thème : “Jeunesse, halte aux atteintes au droit à la vie…”

Le projet durera un an et prendra fin en septembre 2016. Il a été financé par le National Endorment Democratic (NED) pour 15 millions de F CFA.

Bréhima Sogoba

PARTAGER