Affaire de vente des terrains de football et de morcellement des marchés de la commune V : Après le Gouvernorat du District, la Primature et le Procureur bientôt saisis

2

Les jeunes et les femmes de la commune V ne veulent pas lâcher d’un iota le maire de la commune V, Amadou Ouattara, qu’ils accusent d’avoir vendu deux terrains de football dans la commune et morcelé des marchés. Ainsi, au cours d’une marche, le mercredi dernier, ils ont exigé la démission sans délai du maire.

Ces marcheurs constitués en majorité de femmes des marchés de la commune et des jeunes, sont sortis très nombreux pour battre le pavé pour la énième fois en réclamant la démission du maire.

Ainsi, la marche est partie du terrain de football communal pour prendre fin devant la mairie qui se trouve à environ 300 mètres dudit terrain. Devant la grande porte de la mairie dont l’accès a été bloqué par un important dispositif des forces de l’ordre, les marcheurs ont tenu à livrer leurs messages au maire. “Nous ne te reconnaissons plus comme maire de cette commune. Et tu as jusqu’au lundi prochain pour ramasser tes derniers effets qui se trouvent dans ton bureau. Car tant que nous avons un peu souffle, nous allons nous battre de façon pacifique jusqu’à ton départ” a fait savoir un des porte-paroles des marcheurs.

Pour Aliou Mamadou Tounkara, un autre porte parole, le maire Amadou Ouattara a bradé la plupart des espaces publics de la commune. En l’occurrence les  marchés de Daoudabougou et Sabalibougou. A cela s’ajoutent deux terrains de football à  Kalaban Coura et celui de Bacodjicoroni. “Nous ne demandons pas seulement l’annulation de ces ventes, mais aussi sa démission pure et simple. Car nous ne permettrons pas à quiconque de venir brader nos espaces fonciers. Et nous avons déjà saisi le gouverneur du District pour ce problème et nous avons décidé de partir, courant cette semaine, à la Primature pour y exposer le problème. En plus, nous interpellons toutes les autorités politiques et administratives à s’impliquer pour faciliter la démission de Amadou Ouattara car s’il ne démissionne pas, nous aussi on ne va pas croiser les bras” a ajouté M. Tounkara.

Cette tribune a été aussi mise à profit par les femmes des marchés et de nombreux jeunes pour dénoncer la gestion foncière du maire Rpm Amadou Ouattara au niveau de la commune.

Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Habitants de la commune 5 de Bamako analysez bien ce probleme avant de batter le pave pour le depart du Maire Ouattara . Les politiciens vous utilisent pour leurs propres interets et non pour celui de la commune. La verite finira toujours par se triompher courage MR le Maire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here