CMC de Kayes : Le président Boubacar Niang tend la main au camp des perdants

0

C’était sous la houlette du chef de l’Exécutif régional, il y a une semaine jour pour jour, que l’équipe dirigeante du démembrement régional du CMC a été officiellement intronisé. L’événement donné lieu, dans l’enceinte de la Mairie, à une cérémonie riche en couleurs à laquelle ont également pris part le premier vice-président du bureau national du CMC ainsi que le maire Adama Guindo, qui n’a pas tari d’éloges en appréciant  la partition des chargeurs maliens dans la riposte nationale contre l’embargo. «C’est grâce à eux» qu’il n’y a eu ni rupture d’approvisionnement, ni envolée des prix, a relevé le président du Conseil communal en souhaitant «bon vent» aux composantes de la liste ayant brillamment raflé la mise à l’issue d’une joute électorale émaillée de nombreux rebondissements judiciaires sur fond de contestations du camp adverse. Il s’agit d’un passage éprouvant, a laissé entendre le président reconduit du CMC de Kayes, en soulignant la vaillance de ses colistiers et leur résistance aux péripéties ayant abouti à l’installation de la nouvelle équipe dirigeante, «conséquence logique» d’une victoire arrachée de haute lutte. Néanmoins, le président nouvellement intronisé n’entend point savourer la coupe tout seul et compte à la fois sur ses compagnons de lutte que sur l’ensemble des chargeurs de la première Région pour affronter les nouveaux défis qui s’annoncent. «Je m’efforcerai d’accomplir la tâche que vous m’avez confiée», a-t-il promis aux uns tout en appelant les autres à l’union sacrée et à la poursuite des nombreux jalons posés lors du mandat précédent. «Nous étions adversaires mais pas des ennemis et devrions nous unir pour construire comme des termites», a-t-il lancé. Même son de cloche du côté du vice-président du bureau national, Jean Dacko, pour qui la fin de la compétition électorale devrait laisser la place à la cohésion et au «seul combat qui vaille» : l’instauration d’un environnement propice à la vocation et au développement du Conseil Malien des Chargeurs. Et d’insister sur la place de Kayes dans les engagements du bureau national, assurant par ailleurs qu’aucun effort ne sera  ménagé pour les concrétiser.

En procédant à l’installation officielle et au démarrage des activités du CMC de Kayes, le gouverneur, pour sa part, a surtout mis l’accent sur la nature des rapports entre les  démembrements régionaux et le bureau national du Conseil dont ils assurent le relais local en tant qu’établissement personnalisé à caractère administratif. M Moussa Soumaré n’a pas omis à son tour d’insister sur la dose de cohésion et de professionnalisme nécessaire à l’accomplissement des tâches de la nouvelle équipe régionale du CMC.

A. KEÏTA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here