Communiqué de presse du POCIM N°005/10/2019 Sur le déroulement du dialogue national inclusif dans les communes du Mali

0

La Mission d’Observation Electorale du POCIM (MOE POCIM), suite au déploiement de Soixante quatre (64) Observateurs à Long Terme (OLT), a constaté la tenue effective, les 7 et 8 octobre 2019, des assises du Dialogue National Inclusif (DNI)dans la majorité des communes des régions du Mali.

Elle salue le respect du calendrier, tout en observant l’absence du DNI dans les communes de Taoudéni et la tenue du DNI,durant une (1) seule journée, dans les communes de la région de Kidal (le 8 pour certaines et le 9 pour d’autres).

La MOE POCIM a noté que les termes de référence et le règlement intérieur du DNI, diffusés tardivement, n’ont pas fait l’objet d’une appropriation véritable par les différentes parties prenantes.

Elle prie le Triumvirat et le Comité d’organisation de bien vouloir renforcer leurs méthodes d’information, afin de permettre aux citoyennes et citoyens de se préparer en conséquence pour une participation active.

La MOE POCIM constate et s’inquiète de l’absence de certains partis politiques et regroupements de partis politiques de l’Opposition, du Forum des Organisations de la société civile (FOSC), de certains signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger et du retrait des leaders religieux au DNI de Tombouctou (indexant la non-inclusivité et l’absence du DNI dans les autres communes de la région).

Elle salue la décision,en date du 8 octobre 2019, de la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP), qui a annulé son mot d’ordre de boycott et a invité ses militants à participer aux travaux du DNI.

La MOE POCIM, comme annoncé dans son communiqué en date du 25 septembre 2019, encourage le Gouvernement, le Triumvirat, le Comité d’organisation, les acteurs politiques et les signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger à poursuivre les consultations nécessaires en vue d’un dialogue véritablement inclusif au Mali.

Pour sa part, la MOE POCIM demeure mobilisée et vigilante pour suivre et rendre compte du déroulement du DNI dans ses prochaines étapes.

 Bamako, le 11 octobre 2019

Le Chef de mission

Dr Ibrahima SANGHO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here