Des leaders religieux se mettent ensemble pour la paix !

0

Dans une déclaration, des leaders religieux exhortent tous les Maliens (surtout les autorités) à une transition apaisée, inclusive et consensuelle.

 

Au regard de la dégradation de la situation sécuritaire et de la crise multidimensionnelle du pays depuis 2012, les leaders religieux du Mali, toutes tendances confondues, se sont mis ensemble pour lancer un appel aux Maliens pour un sursaut national. Ils ont fait un message, le lundi 30 août, au Haut conseil islamique du Mali (HCIM).

Ce message d’appel aux Maliens pour un sursaut national a été fait en présence du président du Haut conseil islamique du Mali, Chérif Ousmane Madani Haïdara ; du président d’honneur du HCIM, l’Imam Mahmoud Dicko ; du Cardinal Jean Zerbo, Archevêque métropolitain de Bamako et du Révérend Nouh Ag InfaYattara, délégué général de l’association des groupements d’églises et missions protestantes évangélique du Mali.

Cette rencontre, qui s’est déroulée dans une ambiance cordiale, fait suite à celle qui a eu lieu le dimanche le 28 août à la résidence de Chérif Ousmane Madani Haïdara à Sébénicoro.

Dans une déclaration lue par le secrétaire général du Haut conseil islamique du Mali, Mamadou Diamoutani, les leaders religieux saluent les efforts des autorités de la transition ; exhortent le président de la transition, le gouvernement, l’ensemble des institutions de la République, les organisations de la société civile et les partis politiques, les groupes armés signataires, les groupes armés en belligérance, chacun en ce qui le concerne, à prendre toutes les mesures en vue d’une transition apaisée, inclusive et consensuelle.

Ils lancent en outre un appel aux Maliens pour un sursaut national, un changement de comportement et une mobilisation pour la paix et la stabilité. Ils affirment prendre l’engagement de poursuivre leur mission spirituelle et patriotique, la main dans la main, pour la refondation de l’Etat et la réussite de la transition, et appellent à la prière pour la patrie.

En cette circonstance, l’imam Mahmoud Dicko, Chérif Ousmane Madani Haïdara, Cardinal Jean Zerbo, Révérend Nouth Ag Infa Yattara, Macky Ba, ont tous insisté sur la nécessité de se donner la main pour aller à l’essentiel : sauver la patrie. Ils ont appelé tous les Maliens à se pardonner et à ne penser qu’au Mali, «car personne ne viendra construire le pays à notre place».

Fanta Sakiliba

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here