Lutte contre l’immigration illégale : L’Union européenne (UE) donne un coup d’accélérateur

1

Mardi, la Commission européenne a annoncé 10 actions dans la région du Sahel, dans le cadre du “Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique”

Parmi ces 10 mesures se trouvent des dispositions touchant directement au secteur agricole afin de créer des emplois et des “opportunités économiques” pour les populations “les plus vulnérables”.

Au Mali, € 13,5 millions seront consacrés à la filière de l’anacarde, “afin d’atténuer les causes de l’émigration”. Ce projet vise à augmenter les opportunités économiques et d’emploi des populations des régions de Kayes, Sikasso et Koulikoro, par le biais de l’amélioration de la production, la transformation et la commercialisation de l’anacarde, afin d’atténuer les causes de l’émigration. Il bénéficiera directement et indirectement à près de 80 000 personnes, souligne le communiqué.

PARTAGER

1 commentaire

  1. L'on peut effectivement se poser la question de savoir que fait exactement nos représentations diplomatiques pour nos compatriotes dans les pays d'accueil? L'Angola, la Guinée Equatoriale, le Gabon… pour ne citer que ces 3 pays africains les maliens ont beaucoup trop de difficultés sur ces terres africaines. Que faire?

Comments are closed.