Justice : Liberté pour Dr Boubou Cissé, Vital R. Diop et co-accusés : Honneur sauf de la justice, mais…

1

Elle est jalouse de son indépendance et tient à la préserver, malgré les influences du pouvoir exécutif. La justice malienne, c’est d’elle qu’il s’agit, vient de prouver, une nouvelle fois, qu’il faut simplement lui faire confiance. Non sans vigilance ! 

« Dossier vide », « dossier politique »… Les expressions avaient fusé de toutes parts dénonçant cette affaire dite de déstabilisation des institutions de la Transition. Celle-ci avait principalement un péché mignon, le nombre trop insignifiant des présumés comploteurs : cinq ou six ! Il s’agit de l’ex-Premier ministre, Dr Boubou Cissé, le patron de la société PMU-Mali, Vital Robert Diop (dont la compétence est unanimement reconnue)  le chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily, les financiers et économistes Youssouf Kansaye, Mamadou Koné et Aguibou Tall. Alors que le régime de transition était plutôt militaire ou militaro-civil ! Mais il fallait être patient et compter sur la justice. Sur son intégrité, sur sa résilience et surtout sur les valeurs sûres qui l’animent encore. Parmi celles-ci, le chef du département, le Garde des Sceaux et  magistrat chevronné et intègre, Mohamed Sidda Dicko. « Il inspire la crainte de Dieu, dont le plus grand attribut est la justice » confie un magistrat togolais avec qui il a travaillé.

La justice a donc son temps. Et, malgré les passions et les humeurs de certains intervenants dans le dossier, elle a fini par sauver royalement son honneur par le verdict clair et limpide de la Cour suprême. Tout ça pour ça ?

Sinistre affaire…Plus jamais ça !

L’ex-Premier ministre Boubou Cissé a ainsi pu exprimer son ouf de soulagement. « En ce septième jour béni du mois sacré de Ramadan, la Cour Suprême du Mali vient de rejeter le pourvoi inscrit par le Procureur Général près de la Cour d’Appel de Bamako contre l’arrêt du 2 Mars 2021 de la Chambre d’Accusation de la Cour d’Appel de Bamako ayant annulé la procédure et ordonné la mise en liberté de tous les inculpés dans l’affaire dite de «déstabilisation de la transition et de complot contre le gouvernement ».

Cette décision de la Cour Suprême de notre pays vient mettre un terme définitif à cette sinistre affaire, et souhaitons le, aux persécutions inutiles et tentatives d’atteinte à notre honneur et à notre dignité dans le cadre d’un complot imaginaire.

Je salue cette décision de justice qui va permettre à des innocents, Mohamed Youssouf Bathily, Vital Robert Diop, Youssouf Kansaye, Mamadou Koné et Aguibou Tall, abusivement détenus depuis près de quatre mois, de recouvrer la liberté et de retrouver leurs familles.

J’ai toujours exprimé ma confiance en la justice de mon pays qui vient encore une fois de prouver son indépendance et sa crédibilité.

C’est l’occasion pour moi de remercier vivement nos avocats pour leur engagement et leur professionnalisme, et saluer pour leur courage et leur sens du devoir les hauts magistrats, tant du siège que du Parquet, qui ont su se montrer dignes de leur sacerdoce.

Je salue également et remercie tous ceux, à l’intérieur comme à l’extérieur du Mali, hommes d’Etat, hommes de médias et simples citoyens, qui se sont mobilisés pour faire triompher, au-delà de nos personnes, les idéaux de justice, de vérité et de démocratie.

Je tiens encore une fois à assurer les autorités de la Transition et le peuple malien de ma loyauté et de ma disponibilité à toujours servir les intérêts du Mali.

Je voudrais enfin, en ce mois béni de Ramadan, renouveler mes meilleurs vœux à tous nos compatriotes et à tous les musulmans d’Afrique et du monde », a-t-il écrit dans un communiqué rendu public.

C’est donc l’air de liberté qui souffle pour les co-accusés de l’ex-chef du gouvernement. Il va s’en suivre une reprise progressive d’activités des uns et des autres après ce triste souvenir ou cette phase d’épreuve qui forme et aguerrit face aux défis de la vie.

Ces défis pour Dr Boubou Cissé, annonce-t-on, pourrait passer par la course pour la conquête du palais de Koulouba. Ce qui ne sera pas sans d’autres écueils. Alors que pour Robert Vital Diop, il sera question de renouer avec son succes story à la tête de la société PMU-Mali, dont le personnel ne cesse de réclamer sa libération, son management.

Cet épisode doit donc servir à la machine judiciaire de se revoir dans le miroir de l’histoire pour mieux servir les justiciables. C’est aussi l’occasion de sonder nos réflexes de réformes pour améliorer l’intervention des services de renseignements pour mieux protéger les intérêts de l’Etat, protecteur des faibles. Histoire de ne plus attirer l’attentions sur nos institutions avec des regards de…compassion voire d’humiliation. Incident clos et honneur sauf à la machine judiciaire !

Bruno Djito SEGBEDJI

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Article moribond,
    Journaliste alimentaire qui a touché pas moins de 300.000 FCFA pour faire ce griot.
    Ce que tu oublie, c’est que ton BOUBOU est le pire des voleurs que le Mali est connu.
    Boubou a canardé l’école malienne et a crée un cercle mafieux pour piller les ressources financières de l’Etat.
    Boubou, Boubèye, Karim, les dirigeants voyous de l’Adema et du RPM doivent être exclus de la course présidentielle.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here