Mali: trois personnes arrêtées par la sécurité d’État

11

Au Mali, les autorités de transition ont instauré l’état d’urgence pendant le week-end pour faire face à la menace du Covid-19 et à la persistance des attaques terroristes, tout en assurant ne pas vouloir restreindre les libertés publiques, notamment des journalistes. Une rencontre sur le sujet a même été organisée pour calmer les inquiétudes de la presse. C’est dans ce contexte qu’on apprend l’arrestation d’un chroniqueur radio connu pour son activisme, mais également des cadres du PMU malien et d’une agence d’État.

Mohammed Youssouf Bathily, connu sous le nom de Ras Bath, est chroniqueur radio sur Renouveau FM. Fils de l’ancien ministre Mohamed Ali Bathily, il est connu pour son franc-parler à l’égard des autorités. Vital Robert Diop est le directeur du PMU malien, qui organise les paris sur les courses de chevaux, une entreprise d’économie mixte détenue aux trois-quarts par l’État. Enfin, Souhahebou Coulibaly dirige l’Agefau, une agence publique qui gère un fonds consacré à l’accès aux télécommunications. Tous les trois ont été arrêtés ce lundi 21 décembre par la sécurité d’État, les services de renseignements maliens.

Aucune précision de la part des autorités, mais ces arrestations ont été confirmées à RFI par une source internationale haut placée, qui travaille sur la question des droits humains dans le pays. Cette source parle d’« arrestations extra-judiciaires » et rappelle que les prisons de la sécurité d’État sont les seuls lieux de détention inaccessibles aux organisations de défense des droits de l’homme. Des publications maliennes lient ces arrestations à une tentative de déstabilisation des autorités de transition, voire de coup d’État, qui aurait été préparée par l’ancien Premier ministre Boubou Cissé et d’autres cadres du régime déchu d’Ibrahim Boubacar Keita. Impossible de dire si ces allégations sont fondées ou fantaisistes, mais ce sont bien de tels soupçons, selon la même source, qui auraient motivé les arrestations.

Dans certaines de ces publications, le directeur de l’Agefau arrêté par la sécurité d’État est présenté comme un membre de la famille de l’ancien Premier ministre, Boubou Cissé, ce qui a été démenti à RFI toujours par la même source. La lutte contre la corruption et les détournements de fonds publics, ou encore la désinformation liée à la pandémie de coronavirus, sont des priorités affichées des autorités de transition. Dans un communiqué, le groupe de médias Renouveau, où travaille Ras Bath, explique attendre des explications sur les « motivations » de ce qu’il qualifie d’« enlèvement » et rappelle que « la liberté d’expression est un droit constitutionnel ».

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Euh! Parce que vous croyez avoir une justice qui fonctionne là-bas au Mali?

    Vous êtes de sauvages ds une république bananière

    Décidément le Roi biton est le roi des cons où alors vit a l extérieur du Mali et la c est un negre naïfs comme la plupart d entr eux d ailleurs à part Assimi et ses pairs

  2. MORO,OROMO,KEMTH,KEM'EL,GAM'EL, CAM'EL,HAM'AL,...CHAKOUR,A'SHAKOUR, OSCAR, ASCARIDE, ...SHAKHUR,SAHAR,SUHAR,SAHARA,SHAKARA, A'SWAL, ....,

    QUE VIVEMENT L IMPUNITEE SOIT DERACINEE, MEME SI CELA COMMENCAIT PAR DES GENS QUI MANIPULENT LES MASSES ( IMAMS,PRECHEURS, CHEFS DE PARTIS,CHERIFS,MARABOUTS,SYNDICALISTES,JOURNALISTES,FONCTIONAIRES)!

    MORO,OROMO,KEMTH,KEM’EL,GAM’EL, CAM’EL,HAM’AL,…CHAKOUR,A’SHAKOUR, OSCAR, ASCARIDE, …SHAKHUR,SAHAR,SUHAR,SAHARA,SHAKARA, A’SWAL, ….,

  3. Le temps d’IBK, c’est à dire la tolérance, est révolu.
    Vive la junte, qu’il faut se garder d’accuser sans informations.

  4. En 2012 Laurent Fabius ( si je ne me trompe pas ) disait que les acteurs politiques maliens sont des irresponsables à cause de leurs comportements ! Ce sont ces mêmes comportements qui se font maintenant : empêcher la transition de bien travailler ! Quelles leçons peut-on tirer ?
    1ère leçon : le peuple après avoir choisi le meilleur parmi les acteurs politiques a été déçu . Ces acteurs politiques sont des irresponsables comme l’ avait dit Laurent Fabius !
    2ème leçon : les militaires doivent comprendre que s’ ils se comportent à l’ instar du CNDRE ils finiront mal parce que les acteurs politiques sont très méchants calculateurs et traîtres !
    Ces deux leçons sont suffisantes pour forcer les jeunes officers à bien travailler ne serait que pour sauver leurs têtes !
    De grâce , toute personne qui aime le Mali doit les aider ! Seul un apatride ne voudra pas cette option !
    Que DIEU sauve le Mali !

    • NOUS NE POUVONS PAS LES AIDER A’ DETRUIRE NOTRE FASO! LES FAMAS SONT UNE INSTITUTION TRES SERIEUSE. NOUS NE POUVONS PAS RESTER SILENCIEUX EN REGARDANT CES IDIOTS TRANSFORMER NOS FAMAS EN UNE MILICE ARME’E POUR L’AMI DES TERRORISTES ET KAOU DJIM L’IGNORANT DE PREMIERE CLASSE!
      LES FELONS ARME’S DE KATI DOIVENT IMPERATIVEMENT S’ELOIGNER CARREMENT DE L’IMAM NAIF ET SON GENDRE! LES RAPPORTS QUI COMMENCENT A’ CIRCULER ACCUSANT LES FAMAS, SONT UNE CONSEQUENCE DE CETTE ALLIANCE EXTREMEMENT GRAVE POUR LE MALI, QUI EXISTE DEPUIS UN CERTAIN TEMPS ENTRE LE CNSP ET LE NAIF DE BADALABOUGOU!!! SI ASSIMI ET SA CLIQUE NE SE RESSAISISSENT PAS, LES AUTRES ELEMENTS DES FAMAS DOIVENT AGIR POUR SAUVER L’INSTITUTION MILITAIRE ET LE MALI!!!

  5. C est au service de renseignements d arrêter les corrompus. C est le travail de la justice.
    Au lieu d aller arrêter les djihadistes de farabougou on vient s en prendre à des paisibles citoyens sans arme.
    Que ces militaires et leur papis soient maudits.
    Que leurs parents et leurs descendance ainsi que tous ceux qui les aident dans leurs basses oeuvres brûlent ici bas et en enfer.

  6. Je ne connais pas les autre mais Coulibaly de AGEFAU est un type malhonnête sans vergogne , c’est ce monsieur avec la bénédiction de Walbani secrétaire général du ministère de la communication qui ont détourné les fonds du projet coréen qui devait réhabiliter les bureaux de Poste du Mali

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here