Le doyen du corps diplomatique de la Ouma islamique, Hassan Naciri, ambassadeur de sa Majesté le Roi du Maroc au Mali à l’occasion de la fête de l’Aid El Fitr à Koulouba : «La célébration de cette fête est une invitation à la culture de l’altruisme, de l’empathie et de la communion…»

0

“Nous resterons toujours aux côtés de ce beau pays dans sa quête d’unité et de cohésion entre ses différentes composantes dans le cadre d’un Mali pluriel uni”

En sa qualité du doyen du corps diplomatique musulman, l’Ambassadeur de Sa Majesté Le Roi du Maroc au Mali, Hassan Naciri, a livré un discours lors de la célébration de la fête de l’Aid El Fitr à Koulouba. C’était, lundi dernier, en la faveur de la présentation des vœux au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, en présence de plusieurs personnalités dont le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, des présidents des Institutions, des membres du gouvernement ainsi que des leaders religieux. Nous vous livrons le discours intégral du diplomate marocain.   

Je suis heureux et honoré de m’acquitter, au nom de mes collègues du corps diplomatique de la Oumma Islamique, du devoir de vous présenter, à l’occasion de Aïd El-Fitr, mes vœux les plus ardents de bonheur et de prospérité pour vous même, pour votre famille ainsi qu’au peuple malien tout entier.

C’est avec un très grand plaisir que nous nous retrouvons et nous vous retrouvons, Excellence Monsieur le Président.

La célébration de Aïd El-Fitr est l’occasion pour les musulmans de fêter l’accomplissement du mois de Ramadan au cours duquel les Fidèles font acte de contemplation et d’inspiration dans le jeûne, la prière et la charité. C’est le couronnement d’un mois d’élévation et d’approfondissement de notre spiritualité. C’est une invitation à la culture de l’altruisme, l’empathie et la communion. Aïd El Fitr, en nous rappelant l’importance de la Miséricorde, de la Compassion et de la Bienveillance, exige de nous de renouveler notre engagement à honorer ces valeurs.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Au-delà de la célébration de cette bien heureuse fête, la Ouma Islamique devrait toujours veiller sur l’omniprésence de ces valeurs dans nos comportements et sans doute au-delà dans nos orientations et décisions publiques à même de canaliser tout ce socle en le transformant en dividendes au service de la fraternité, de notre communauté de destin, et des valeurs dont tous les pays musulmans ont tant besoin.

C’est une partie infime des enseignements que l’on peut tirer de ce rendez-vous de la foi et de la communion, et que nous avons eu l’occasion, moi et mes chers collègues, d’essayer de traduire en actes concrets au Mali, au nom de la solidarité Islamique et les liens multiformes qui nous ont liés à travers l’histoire.

Excellence, Monsieur le Président de la République,

Je saisis cette occasion pour vous transmettre la solidarité sans réserve et les encouragements de vos Frères et pairs musulmans. Nous resterons toujours aux côtés de ce beau pays dans sa quête d’unité et de cohésion entre ses différentes composantes dans le cadre d’un Mali pluriel uni.

Qu’Allah le Tout Puissant vous guide et vous accompagne dans votre noble Mission à conduire ce beau pays à l’unité sacrée face à toutes les épreuves.

Je prie pour qu’Allah, le Tout Puissant le Clément et le Miséricordieux, accepte notre jeûne, exauce nos prières et conforte notre foi.

Je prie pour que le Mali connaisse l’apaisement nécessaire à son développement. Que les pluies soient abondantes et bienfaitrices et que les récoltes qui en sortiront, soient à la hauteur des attentes.

Bonne fête, Excellence Monsieur le Président, et puisse l’Eternel nous donner longue vie afin de nous rassembler, encore une fois, dans la paix et la concorde”.

************

 

Le Roi Mohammed VI accorde la nationalité  marocaine à des personnalités étrangères

e roi Mohamed VI a accordé la nationalité marocaine à douze personnalités. Six femmes et six hommes, remuantes dans le monde de la culture, du sport et des affaires. L’information est publiée au bulletin officiel du samedi 25 mai 2019. Voici les personnalités ayant été naturalisées.

Mohamed Reza Nouri Esfandiari, époux de Lalla Joumala, Ambassadrice du Maroc aux USA et cousine du Roi Mohammed VI, a obtenu la nationalité marocaine. Né en 1960, il est fils et petit-fils de dignitaires iraniens, rapport le magazine Telquel. Dans le milieu sportif, deux athlètes ont été naturalisé marocain à savoir Mahmoud Al-Zein, boxeur allemand, et l’athlète de MMA d’origine tchétchène, Mairbek Vakhaevich Taisumov. Ce dernier s’est battu dans la division du poids léger de l’UFC et le M-1 Global.

Dans le monde des affaires, le milliardaire français Hermès, Patrick Guerrand-Hermès, a été naturalisé Marocain. Agé de 87 ans, Patrick Guerrand-Hermès est un habitué du Maroc où il séjourne 9 mois par an. Il possède également au Royaume un club de polo à la ville d’Assilah.

Côté culture, la chanteuse française, Françoise Atlan s’est vu naturalisée marocaine par le Roi Mohammed VI. Spécialisée dans la musique traditionnelle arabo-andalouse, Atlan est une habituée du Festival des musiques sacrées de Fès. A l’occasion de la visite du Pape François au Maroc, elle a chanté “Adonai”, la prière juive.

L’écrivain algérien Kebir Mustapha Ammi s’est vu également accorder la nationalité marocaine. Vivant entre la France et le Maroc, l’auteur de “Mardochée” et “Sur les pas de Saint-Augustin” est né d’une mère marocaine et d’un père algérien à Taza en 1952.

Michel-François Canesi, est également auteur de plusieurs ouvrages notamment “Bien portant avec la médecine du prophète”. Né la même année que son confrère algérien Kebir Mustapha Ammi, il a également été naturalisé cette année par le Roi Mohammed VI.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here