Les fêtes de fin d’année 2015 : Une année d’échec pour les populations du Mali

0

Bonjour à l’an 2016, pour bien analyser les faits  de cette fin d’année 2015. Nous souhaitons  bonne et heureuse année à toutes et à tous.  Notre analyse se pencherait  sur le côté  socio-économique des habitants Maliens, pour qui la fête de fin année a  été un véritable choc.

La fête de fin d’année 2015 a été  célébrée dans une situation plutôt préoccupante pour les maliens. Cette année a été une année remplie d’échecs tant  du côté  gouvernemental que du côté citoyen, pourquoi ? Essayons de revenir auxs faits, tout d’abord avec  la démission de deux Premiers  ministres  dont les causes sont inconnues.
La nomination d’un nouveau Premier  ministre tout près du bord c’est-à-dire l’âge d’être en retraite,    un accord de paix  et de réconciliation rempli de mirages, par le fait des attentats terroristes  dans la capitale et aussi  dans les régions administratives. Une  certaine perte des opérateurs économiques via le problème sécuritaire  du pays. Ensuite du côté citoyen ; les populations sont peu optimistes vue la précarité  économique  et sécuritaire du pays. Pour eux  cette année est une année  dont  ils vont s’en  souvenir  pendant très longtemps. Pour plusieurs personnes l’an 2015 a été une année d’échecs pour les autorités et les citoyens en particulier. La planète entière est  convenue que l’an 2015 est une année appelée « année noire » vue les horribles accidents survenus dans les  quatre coins  du monde. Encore  nous vous souhaitons bonne et heureuse année, que le an soit une année de succès.

Coulibaly  Lansine (stagiaire)

PARTAGER