Mali : la liste des 121 membres du conseil national de transition publiée hier

1

Malgré la polémique autour des deux décrets portant la clé de répartition et les modalités de désignation des membres du conseil national de transition,  les autorités maliennes ont publié  ce jeudi soir une liste de 121 personnes.  

Maliweb.net Les militaires  du CNSP avec sa tête  le colonel  Malick Diaw, les groupes armés signataires de l’accord pour la paix et la réconciliation,  les organisations de la société civile, les partis politiques sont  tous représentés.

La surprise dans la composition du conseil national de transition est que des  nombreux  partis politiques qui ont affiché leur refus de participation  à cet organe législatif protestant contre la clé de répartition sont représentés.  Parmi  eux,  des anciens députés de la récente Assemblée nationale dissoute par l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta et barons des grandes formations politiques du pays.  il s’agit, entre autre, Mamadou Diarrassouba, ex-élu RPM à Dioïla,  le bouillant député URD de Yélemané , Mamadou Hawa Gassama, Marimathia Diarra  et Imbarcawane Ag Asarid de l’ADEMA-PASJ,   Diadié Bâ de l’ADP-Maliba, Assane Sidibé du parti Yelema…

Ceux-ci sont complétés par  quelques  nouvelles têtes  montantes de la scène politique malienne  en l’occurrence Nouhoum Sarr, Aboucar Sidiki Fomba.  Les mouvements politiques tels que celui proche de l’imam Mahmoud Dicko sont représentés par le coordinateur de la CMAS, Issa Kaou Djim et l’imam Oumarou Diarra, qui a récemment démissionné.

LIRE AUSSI: Liste des membres du Conseil National de la Transition (CNT)

Il faut noter que les femmes  sont largement représentées  avec 24 sièges  contre 97 pour les hommes.  Ce qui semble prendre en compte le respect de la loi 052  qui octroie 30% des postes aux femmes dans les décisions nominatives et les législatives.  Ce conseil national  de transition est   le troisième et dernier organe de la transition  après la nomination du Président et le vice-président et la formation du gouvernement.  La  prochaine bataille  est et reste la composition du bureau du CNT que les militaires veulent coûte que coûte garder en jetant, d’ores et déjà, leur dévolus sur le premier vice-président du CNSP,  le Colonel Malick Diaw.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Bonjour,

    Félicitations au Premier Ministre, les déjeuners de presse constituent une excellente initiative qu’il faut pérenniser.

    Heureux que le CNT (Conseil National de Transition) soit créé malgré le non rééquilibrage des quotas alloués.

    Ce qui est important, c’est que les groupes des forces vives soient représentatifs et que chacun(e) des membres soit efficace dans son travail.

    On constate la présence des vétérans de certains partis politiques mais aussi des anciens députés.

    Ce qui aidera les jeunes députés à être rapidement dans le bain et favorisera aussi la création des réformes politiques et institutionnelles.

    Acceptons et Accompagnons ce CNT dans son travail au sein d’une transition apaisée et souhaitons que ses membres travaillent
    en toute cohésion.

    Je me félicite d’avoir appelé à la cohésion et un rassemblement
    autour du CNT.

    Je remercie SEMs le Président de la transition et le Premier Ministre de m’avoir félicité pour ce faire.

    Bien cordialement

    Dr Anasser Ag Rhissa, expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here