Mali-Usa : Le gouvernement se défend

1

Dans un communiqué en date du 27 mai, le gouvernement de Transition du Mali s’est défendu contre ce qu’il a qualifié de “désinformation” à la suite d’une série d’actions menée par les Etats-Unis d’Amérique.

 

Après la France, l’on assiste ces derniers temps à des passes d’arme entre le gouvernement du Mali et celui des Etats-Unis d’Amérique. Au regard de la réaction des autorités maliennes, la partie américaine serait la première à lancer les hostilités avec cette accusation du porte-parole du département d’Etat américain qui, au cours d’un point de presse, a laissé entendre que Mali a “joué un rôle pour faciliter la fourniture d’armes” à un pays européen en conflit avec son voisin. Une accusation battue en brèche par le Mali qui dit avoir “observé la stricte neutralité lorsque les aspects substantiels étaient examinés”.

Après ces premières prises de bec, le feu qui couvait s’est de nouveau attisé à la suite de la publication d’un rapport par l’Organisation des Nations unies sur une offensive menée à Moura dans la région de Mopti. En se basant sur ledit rapport qui accable l’armée malienne, l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Mali, aurait imposé des restrictions de visas à deux officiers maliens.

Une accusation de trop pour le gouvernement de Transition qui a aussitôt fait savoir sa stupéfaction quant à “la décision unilatérale du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique pour des actes présumés, sur l’unique fondement du rapport des Nations unies sans attendre la conclusion des enquêtes judiciaires menées par les autorités maliennes”.

Une attitude des Etats-Unis d’Amérique que le gouvernement du Mali explique avoir été précédée de leur refus de livrer en 2021, un avion de l’armée de l’air malienne “le Casa”. “Le gouvernement de la Transition est contrarié par ces actions qui impactent négativement la coopération bilatérale”, regrettent les autorités maliennes.

Enfin, le gouvernement de la Transition lance un appel au gouvernement des Etats-Unis d’Amérique pour “l’arrêt de la campagne de désinformation contre le Mali” et l’invite à “respecter les trois principes définis par le colonel Assimi Goïta et qui guident l’action du Mali : le respect de la souveraineté malienne ; le respect des choix stratégiques et des choix de partenaires opérés par le Mali et la prise en compte des intérêts du Peuple dans toutes les décisions”.

A Cissouma

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. I would ask all of my Malian partners that being are law abiding citizens of Mali to excuse United States conduct being it is a nation of drug addicts in leadership positions plus drug addicts often make bad decisions or they would not be drug addict. United States have made bad decisions in seizing Malian plane plus imposing restrictions on two Malian military officers but world rule is do not give stupid break. United States have been stupid with it’s treatment of Mali plus do not deserve break. Drug dealers are treating United States in accordance with world rule of not giving stupid United States break plus continue to flood United States with drugs creating more drug addicts on ever level of society. Truth is I wonder how long before illegal drugs drive United States to hit bottom as being developed nation. See what occur when those of dynamic position do not give stupid break. I am tired of observing this illegal drugs mess United States unable to clean up but consistently pretend to world it do not exist. See truly stupid is self destructive so they choose little guys to harass as they destroy themselves.
    Have no pity for stupid!!!!
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!