Montée en puissance du M5 RFP : Difficile choix de Bah N’Daw entre la junte et le Mouvement

6

Enfin le mur de méfiance, voire de mépris qui était érigé entre le Mouvement du 5 juin Rassemblement des Forces Patriotiques, M5 RFP et le gouvernement de transition semble s’effondrer à la faveur d’une rencontre entre le Président Bah N’Daw et les leaders dudit mouvement. Désormais entre le marteau de la junte, sa bienfaitrice et l’enclume du M5RFP, le mouvement insurrectionnel qui a sonné le glas  du régime « ploutocratique » d’IBK et face à l’histoire,  Bah N’Daw semble enfin opter pour le peuple à travers le M5 RFP afin de faire une sortie honorable au terme de la transition. La rencontre entre le Président de la transition et le Mouvement du 5 juin avait l’allure d’une rectification du maladroit tir  tendant à écarter ce mouvement de toutes les instances de décision de la transition, alors même qu’il a consenti d’énormes sacrifices pour l’avènement d’un Mali nouveau. Est-ce le début de l’implication  véritable du M5 RFP à la gestion de la transition ? A quand la dissolution du Gouvernement et du CNT, deux légitimes revendications du Mouvement du 5 juin ? Bah N’Daw va-t-il finalement tourner le dos à la junte pour réaliser une union sacrée autour du Mali ? Quid des autres revendications du M5 RFP ?

C’est dans une atmosphère empreinte de solennité, de courtoisie et de mutuel respect,  ce jeudi 6 mai 2021, que le Président de la Transition Bah N’Daw a rencontré une forte délégation du M5 RFP, conduite par le président de son  comité stratégique, Choguel Kokala Maiga. Cette rencontre s’est tenue à quelques encablures de la fin de la trêve que le Mouvement du 5 juin  s’est imposé pour permettre à la Ummah Islamique de passer un bon mois de carême et surtout une bonne fête de ramadan. La rencontre entre ces deux pans de la gestion de la transition, bien que tardive, eu égard à la gravité de la situation, est venue à point nommé, car elle décrispera à coup sûr les relations, devenues  tumultueuses, entre le gouvernement de la transition et le M5 RFP, à qui on attribue la paternité de la victoire sur le régime corrompu d’IBK. Bah N’Daw désamorce une bombe, car  le M5 RFP avait donné rendez-vous à ses militants, sympathisants et à tous les citoyens épris de justice, dans la rue après la fête.

C’est sans nul doute pour anticiper un éventuel remous politique que le Président de la transition, pris de panique, a vite  sollicité une rencontre avec le dit mouvement afin d’éviter que le pays ne s’embrase. Au cours de cette importante rencontre, deux discours  ont dominé les échanges, celui de Choguel Kokala Maiga, président du comité stratégique du M5 et le discours du président Bah N’Daw

S’agissant du discours de Choguel Kokala Maiga, porte-parole du M5 RFP, il ne semble pas varié et s’est articulé principalement sur cinq grands axes, à savoir  la rectification de la transition afin de jeter les bases de la refondation du Mali Koura, la lutte implacablement contre la corruption et la délinquance financière, la dissolution du gouvernement et du CNT, la création d’un organe unique de gestion des élections, et  la justice dans les tueries des 10, 11, 12 juillet lors des manifestations du Mouvement du 5 juin. Pour le porte-parole du M5 il ne saurait y avoir un Mali Koura sans auditer les différents départements et structures et surtout les fonds alloués dans le cadre de l’achat des équipements pour les FAMA. Choguel a fini par lancer un appel pressant au Président de la transition pour qu’il se ressaisisse afin de rentrer dans l’histoire.

En réponse, le Président de la Transition s’est dit honorer de la présence des cadres du M5 RFP et a profité de l’occasion pour  tendre sa main à l’endroit de tous les fils et de toutes les filles du Mali afin que chacun mette un peu d’eau dans son vin. La question que bon nombre d’observateurs se posent est celle de savoir si Bah N’Daw pourrait satisfaire aux  revendications du M5, sans toucher aux intérêts de la junte. Il serait alors entre le marteau de la junte et l’enclume du M5 RFP. Et pourtant Bah N’Daw a beaucoup plus à gagner en s’alliant au peuple à travers le M5 RFP plutôt que de suivre un groupuscule de militaires et leurs affidés qui n’ont d’autres ambitions que de jouir des privilèges et autres avantages liés à leurs postes. A défaut de satisfaire totalement aux revendications du M5 RFP, le Président de la transition pourrait accéder à quelques-unes comme entre autres la dissolution du gouvernement afin d’y intégrer les membres du M5, l’élargissement du CNT, voir son purge afin d’y mettre certaines compétences. Il doit  amorcer la lutte contre la corruption  et  surtout diligenter la mise en place d’un organe unique de gestion des élections. En faisant cela il aurait désamorcé la bombe politique, et en ce moment  il lui restera de désamorcer la bombe sociale afin de stabiliser la transition. Tout autre discours serait fallacieux et inopportun.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Journaliste corrompu. COMBIEN LE VIEUX VAUTOUR DU M5 T’A DONNE pour promouvoir ses intérêts: avoir des postes dans la Transition?
    .

  2. Nous sommes 100% derrière les idéaux patriotiques du M5-rfp. Le M5 est capable de relever n’importe quel défis de mauvaise gouvernance et de soumission internationale qui handicapent notre patrie depuis la fin du leadership patriotique du Père de la Nation Excellence Modibo KEITA. Évidemment qu’on ne mettra pas le Mali sur l’autel pendant que nos bras sont croisées! Le chronogramme actuel qui semble être imposé (par la “Communauté Internationale”) va au contre courant de tout ce qui est de l’intérêt national du Mali (long terme et cour terme)…. c’est une recette indélébile d’un prochain coup d’état dans quelques années! Encore c’est peut être exactement toujours cette situation intempestive que l’on souhaite pour des pays comme le Mali….. très idéale pour l’exploitation continue….

  3. Mr Youssouf Sissoko, n’est pas journaliste qui le veut. C’est un art dont l’exercice n’est qu’à la portée de quelques plumes soutenues par une jugeote parfaite. as tu réfléchis en soutenant que le Président Bah N’Daw doit accéder à quelques unes des propositions du M5RFP comme: la dissolution du gouvernement afin d’y intégrer les membres du M5, l’élargissement du CNT, voir sa purge afin d’y mettre certaines compétences. Il doit amorcer la lutte contre la corruption et surtout diligenter la mise en place d’un organe unique de gestion des élections? Quelle est l’utilité pour le peuple malien de dissoudre le gouvernement et surtout d’y intégrer les membres du M5RFP à quelques mois de la fin de la transition? ensuite. que proposes tu à Bah N’Daw pour lutter contre la corruption? Enfin, tu sembles ignorer que le Mali est dans un régime de transition, dont le temps restant ne permet pas de mettre en place un organe unique de gestion des élections.
    Il faut être réaliste, objectif et soucieux de l’intérêt général. Or à te lire, on se rend compte que tu as reçu quelques jetons pour soutenir des suggestions dont le peuple n’a que cure. au lieu de proposer au pays d’avancer, tu racontes des inepties que seule ta logique peut accepter.

  4. M5 est responsable de cette situation il est aussi responsable des actes de vandalisme pour avoir inciter les jeunes a la violence .vérifier le score électoral de ceux qui anime ce mouvement même pas 1%

    • Mali : Plus de 300 milliards FCFA investis dans les dépenses militaires en 2020, selon un rapport de SIPRI. Qui etait au pouvoir c’est le Mande Zonkeba-IBK et pire le Mali a perdu 80% de son territoire national!

Répondre à Pkagame Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here