Phase finale des assises nationales de la refondation : Le rendez-vous de tous les espoirs

0

Ouverte hier lundi, la phase finale des Assises nationales de la Refondation regroupe plus de 1000 participants. Une rencontre de haute portée pour diagnostiquer la situation générale du pays et proposer des solutions à la refondation de l’Etat.

Le rendez-vous tant attendu a ouvert donc ses portes au Centre International de Conférence de Bamako hier lundi 27 décembre pour quatre jours de débats, d’échanges et de diagnostics de la situation générale de notre pays. Objectif : Refonder l’Etat.

Initiées par les autorités de la Transition, les Assises nationales de la Refondation ont donc pour premier objectif de recueillir les propositions et contributions pertinentes des forces vives du pays au projet de la Refondation de l’Etat. Ce rendez-vous crucial, tant chéri par le pouvoir en place, était aussi l’attente des populations de l’intérieur comme de l’extérieur.

L’engouement des populations était visible sur les lieux de ce rendez-vous, le CICB. La salle de 1000 places censée réunir les invités était pleine à craquer depuis 9 heures. Une bâche maison avec écran géant de plusieurs places a été installée dans la Cour, qui était remplie également comme un œuf. A la devanture du CICB, des hommes et femmes n’ayant pas pu accéder dans la cour du CICB continuaient à se bousculer sous la vigilance des forces de sécurité, venues nombreuses pour la circonstance.  

« C’est le Mali Kura. Tout le monde veut participer et dire sa part de vérité », glisse un homme assis sous la bâche.

Intervenant après des rencontres similaires tenues au niveau des communes y compris le District de Bamako, des cercles et des régions à l’exception de Kidal et de Taoudenit, la phase finale des Assises nationales de la refondation est un rendez-vous de tous les espoirs, au regard de la forte mobilisation des populations, au CICB.

Ainsi donc, prononçant son discours de bienvenue, la Maire de la Commune III du District, Mme Djiré Mariam Diallo a salué l’organisation des Assises nationales de la refondation au niveau local et régional.  Selon elle, cette étape constitue un moyen de renforcer la dynamique de cohésion sociale et de vivre ensemble.

Convaincue que dialoguer est essentiel en démocratie, la Maire a salué aussi les efforts du gouvernement en faveur de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale. C’est pourquoi, a-t-elle dit, le Conseil communal de la Commune III ne ménagera aucun effort pour soutenir les actions et les initiatives de promotion de la paix et du vivre ensemble.

Pour le Président du Panel de hautes personnalités des Assises nationales de la Refondation, Zeiny Moulaye, la phase finale de ce rendez-vous crucial pour notre pays couronne les travaux entamés depuis la base, c’est-à-dire, au niveau local.

« La phase finale qui réunit les Maliens de tous bords fera le dialogue sans tabou de la situation du pays et les participants feront des propositions pertinentes », souligne le président Zeiny Moulaye. 

Créé le 16 Octobre 2021, le Panel de hautes personnalités des ANR, selon son président Zeiny Moulaye, a fait des concertations pour gagner l’inclusivité à tous les niveaux auprès des forces vives de la nation et a conduit des travaux sur le terrain. Le dévouement des concitoyens, les débats intenses menés en toute liberté dans les Communes lors des travaux de ces Assises nationales, ajoute-t-il, sont des éléments tangibles qui prouvent à suffisance que les populations ont un réel désir de la refondation de leur pays.

Aux dires de Zeiny Moulaye, des forces sociales ont positivement contribué à la réussite des travaux à la base. Les résultats des entretiens, la réalité au niveau local et régional et dans les diasporas ont dépassé les attentes, reconnait-il.

Selon lui, les travaux des ANR au niveau local se sont tenus dans 527 communes du pays soit 95, 52% ;  dans 51 cercles soit 85%. A cela, il faut ajouter la Diaspora malienne.

« La Refondation est un long processus. Elle prendra du temps certes mais il faut commencer… », estime-t-il, avant de signaler que « à la base, les masses populaires ont qualitativement participé aux travaux des ANR. Le rôle fondamental et fondateur au niveau local des Assises a permis de découvrir que les Maliens veulent sortir de la situation actuelle du pays ».

S’il est vrai que les Assises ouvrent des perspectives de paix et de stabilité du pays, pour Zeiny Moulaye, il est important pour les Maliens de se remettre en cause. « Changeons nous-mêmes pour changer la situation du pays », suggère le président Moulaye, qui a fait savoir qu’un comité de suivi et d’évaluation des ANR sera mis en place après tous les travaux.  

Après avoir fait observer une minute de silence en la mémoire des victimes de la guerre imposée à notre pays, le Président de la Transition Assimi Goita, présidant la cérémonie d’ouverture des Assises nationales de la Refondation, s’est réjoui de la manière dont les travaux ont été conduits sur le terrain.

« Les ANR ont permis au peuple de s’exprimer sans complaisance, indique le président Goita. Cette phase nationale sera une étape cruciale de la marche héroïque de notre pays ». 

Le Président Assimi Goita a déclaré que les Maliens ont traduit leur désir de rompre avec les anciennes pratiques de gouvernance et réclament un nouveau type de leader. Les Assises constituent un impératif pour le Mali, rappelle le président Assimi Goita qui estime qu’il était temps, un grand temps, d’arrêter la spirale de la nation. 

A travers les travaux des ANR, selon le président Assimi, les Maliens ont exprimé donc leur désir de se débarrasser de la corruption de la mal gouvernance.

« Les assises ont permis de donner la parole aux communautés à la base. Cette phase finale, rendez-vous de l’histoire, permettra de déterminer la marche du pays. Elles serviront de cadre pour analyser en profondeur la situation du pays et proposer des solutions de sortie de crise », ajoute le président Goita qui reconnait l’importance des ANR qui constituent une étape importante dans la marche du pays.

Rappelons que c’est à l’issue de cette phase finale des ANR que le chronogramme pour les prochaines élections et le délai de la prorogation de la transition seront dévoilés.

Ousmane Morba

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here