Pour lutter contre la famine dans le Sahel : Accélérer le reverdissement et la restauration des paysages sur une grande échelle

0

Dans le but de vaincre la famine, la troisième série des conférences triennales  s’est déroulée, le jeudi 26 février, sous la houlette de World vision, en partenariat avec World Agroforestry, l’Alliance mondiale EverGreening et la FAO. Au cours de la rencontre, l’accent a été mis sur  la sensibilisation, les  pratiques de régénération naturelle gérée par les agriculteurs (FMNR) et  la transformation de paysages à grande échelle.

Ce sont 400 participants venus de tout le Sahel, ainsi que des partenaires financiers et techniques et des représentants de gouvernements, d’institutions de recherche, d’organisations locales de la société civile qui se sont réunis pour partager, apprendre, planifier et accélérer le mouvement de reverdissement et de restauration pour la sécurité alimentaire et la nutrition en Afrique.

Cette conférence s’appuie sur les efforts et les succès de programmes clés dans la région, tels que le projet “Agriculture écologique dans le Sahel africain” de World Vision et de Groundswell International au Mali, au Burkina Faso et au Ghana et le projet Action contre la désertification, soutenu par la FAO et ses partenaires pour soutenir la Grande Muraille Verte et le renforcement de la résilience dans les zones arides d’Afrique.

Selon Dr. Dennis Garrity de EverGreening Global Alliance, « cette rencontre permet de focaliser l’attention sur l’Initiative de restauration des paysages forestiers africains (AFR100) et son objectif de restauration de 100 millions d’hectares, sur la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel et le Plan d’action pour le Sahel des Nations Unies ».

Pour le prix Nobel alternatif,  Tony Rinaudo, « la régénération naturelle gérée par les agriculteurs est une méthode simple et peu coûteuse de restauration des terres qui peut facilement être combinée avec d’autres méthodes agricoles ». Il précise que 5 millions d’hectares de terres ont été restaurées au Niger grâce à cette technique. Vingt-deux autres pays d’Afrique l’ont aussi adoptée, démontrant ainsi le potentiel de restauration de millions d’hectares de terres sur le continent.

Ainsi, il a été révélé que pour vaincre la famine, une cérémonie de remise de prix récompensera les réalisations d’individus, de communautés, d’organisations et de gouvernements en matière de restauration des terres dans la région du Sahel. Les prix ne reconnaîtront pas seulement les réussites en matière de restauration et de reverdissement, mais également les efforts déployés pour partager les succès afin de soutenir sa propagation et son extension. Ces réalisations pourraient être la formation, le mentorat, des innovations pour mieux répondre aux besoins des communautés, la conception et la mise en œuvre de projets exceptionnels ou des réformes politiques qui ont contribué à redynamiser les pratiques, à l’échelle de la région et au-delà.

F. Mah Thiam

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here