Promotion des droits humains : CapDH fait le point de ces activités annuelles

0

L’objectif  de la rencontre annuelle du Centre d’Assistance et de Promotion des Droits Humains visait à  capitaliser les acquis du projet à travers les interventions des parajuristes. En ce qui concerne leur contribution dans la promotion et la protection des droits de l’Homme, la prévention et la gestion de conflits et la participation citoyenne.

 Lors de cette rencontre annuelle,  le directeur exécutif, Néguétan Diarra, a indiqué que les programmes et projets réalisés par le CapDH  par les parajuristes  ont permis d’engranger des résultats encourageants et pertinents  sur le plan de la promotion des Droits Humains et de la prévention et de gestion des conflits au Mali.  « Nous les exhortons  à être auprès des communautés pour un accès aux droits humains et à la justice », déclare-t-il.

Il faut noter que durant l’année écoulée, les parajuristes du CapDH ont fourni d’énorme assistance aux victimes de la violation des droits humains et aux personnes vulnérables. Il s’agit entre autre de l’assistance juridique ou judiciaire aux citoyens et aux communautés, la contribution à l’amélioration des conditions de séjour dans les centres de détention. En outre, ils ont dénoncé les cas de violation de droits humains, entrepris par des actions de plaidoyer et de lobbying en vue d’une meilleure prise en charge des victimes d’abus et de violation des DH et  ont informé les citoyens de leurs droits et devoirs à travers une large diffusion des instruments juridiques. Sur le plan de l’éduction de la culture de la paix et de la citoyenneté, ils ont contribué au renforcement de la démocratie en République du Mali.

Le CapDH a ouvert huit  Bureaux d’Assistance Communautaire (BAC) à Bamako et à l’intérieur du pays  pour être proche de la population. Ces centres du CapDH animés par des parajuristes pour l’aide juridique et l’assistance judiciaire. Ces activités de parajuristes sont essentiellement consacrés à « l’écoute, l’orientation, l’accompagnement, le conseil pour l’accès des communautés aux droits et à la justice. En plus de ces BAC, le CapDH déploie des parajuristes comme Points Focaux (PF) dans d’autres localités. Au total, 56 parajuristes sont déployés dans le pays dans le cadre de ce travail de proximité. Toutes ces actions du CapDH grâce au soutien financier de l’Ambassade Royale de Danemark. Ce projet s’étend  jusqu’à 2022 et  travaillera  à la promotion et à la protection des droits humains, à l’accès à la justice et à l’éducation à la culture de la paix et de la citoyenneté.

 

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here