Rencontre premier ministre et les partis politiques : La tendance est à la prolongation de la transition

2

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Dr Choguel Kokala Maiga a introduit une série de rencontres et d’échanges avec l’ensemble de la classe politique malienne, le 27 août 2021, au Centre International de Conférence de Bamako. Selon lui, cet échange va se poursuivre avec les Ministres de la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les institutions, des Réformes institutionnelles et de l’Administration Territoriale et de la décentralisation afin d’arriver à de larges consensus autour des principales actions et orientations de la transition.

Les mots introductifs du Premier Ministre

En introduisant les échanges de ce jour, 27 août 2021, avec l’ensemble de la classe politique malienne, le Premier Ministre Dr Choguel Kokala Maiga, est revenu sur les grands axes de la transition contenus dans le Programme d’Action du Gouvernement, validé par le Conseil National de Transition, à 103 voix sur 121, et a présenté quelques réalisations depuis sa prise de fonction. Il a aussi insisté sur l’inclusivité de l’ensemble des forces vives de la nation autour du PAG.

Personne ne sera traité pour ce qu’il a été mais, pour ce qu’il a fait…

Répondant aux inquiétudes des uns à propos des arrestations judiciaires en cours, le Premier Ministre a rassuré : « Personne ne sera traité pour ce qu’il a été mais, pour ce qu’il a fait ».

Il insiste : « Les Maliens ont soif de la justice, de la sécurité, de la lutte contre l’impunité, de la lutte contre la corruption, de la bonne gouvernance, des réformes qui doivent aboutir à la refondation totale d’un Mali nouveau.

La lutte contre la corruption sera implacable ».

Les réalisations

Citant quelques réalisations à l’actif des autorités de la transition, le Premier Ministre Dr Choguel Kokala Maiga, a parlé de : « LA SÉCURITÉ. Nous avons décidé de diversifier les possibilités de partenariat pour maîtriser la défense de notre territoire avec l’appui et le soutien des partenaires traditionnels ; LE FRONT SOCIAL. Nous avons opté pour un consensus minimum avec les syndicats, afin d’avoir la paix sociale, gage de la mise en place du PAG. LES EXAMENS SCOLAIRES. Nous avons réussi à organiser les examens. Selon les parents d’élèves, « depuis quelques années, les examens n’ont pas été organisés dans le calme, comme cette année »

Bientôt, les assises de la refondation vont commencer et l’Organe unique de gestion des élections sera mis en place.

Ouverture des débats

A l’ouverture des débats, plus de 25 membres et chefs de partis politiques présents dans la salle se sont inscrits pour se prononcer sur le discours introductif du Premier Ministre, Dr Choguel Kokala Maiga.

Presque tous les intervenants (COFOP, APR, URD, MR, ADP, AFP-FSD…), ont félicité le PAG du PM, qui prend en compte, toutes les préoccupations des Maliennes et des Maliens, ont fait des propositions objectives pour la réussite de la transition et ont réaffirmé leur ferme volonté à soutenir la transition jusqu’au bout.

Contrairement à Jamille Bittar, du M5-RFP qui a dit « ne pas soutenir la transition, mais être là transition… »

Prolongation de durée de la transition

Presque tout le monde a émis le vœu de prolonger la durée de la transition, vue la profondeur des difficultés que traverse le pays. Mais dans une inclusivité totale. Et la Communauté internationale ne fera que nous accompagner.

Pépin Narcisse LOTI

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Pour avoir des élections propres, transparentes, crédibles et acceptables pour le plus grand nombre des Maliens. Il faudrait que ces élections puissent se tenir sur l’ensemble du TERRITOIRE Malien, c’est-à-dire dans toutes les Régions du pays sans exception. Il se trouve que…, cela n’est possible que s’il y a de la SÉCURITÉ, la libre circulation des PERSONNES en toute sécurité, le droit d’aller et venir partout sur notre TERRITOIRE où les Maliens ressentent le besoin et la nécessité d’aller. La SÉCURITÉ dans les activités professionnelles. Et enfin…, entre autres la SÉCURITÉ d’aller voter.

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here