Renforcement de la commercialisation des produits des teinturières de la Commune V : L’Ong MZC au secours de 166 femmes de la coopérative Lolognèduman

1

Le siège de la coopérative des teinturières de la Commune V du District de Bamako a abrité, le 26 janvier 2016, le lancement du projet de «renforcement de la commercialisation des produits de la coopérative des teinturières afin d’améliorer leurs conditions de vie». C’était en présence du 3è adjoint au Maire de la CV, Amadou Ouattara, de la représentante de la Direction régionale de la promotion de la femme du district, Mme Djélika Coulibaly, de la présidente de la coopérative Lolognèduman (bénéficiaire du projet, comprenant six associations et 86 membres), Mme Mariam Diawara, de Mohamed Ag Akeratane, coordinateur pays MZC au Mali.

Le projet, d’une durée de deux ans (1er octobre 2016, 30 septembre 2017) est estimé à 186.463.180 FCFA dont 174.000.000 de FCFA entièrement financé par la Caixa (une Banque espagnole) et 12.463.180 FCFA payé par l’Ong Mujeres en Zona de Conflicto (MZC, facilitateur) et l’ONG Association Conseil pour le Développement (ACOD Niètasso). Les bénéficiaires directs du projet sont 116 femmes de la coopérative Lolognèduman. «D’autres personnes peuvent bénéficier ensuite», déclare le chef de projet Fadiala Kamissoko. Selon ce dernier, l’objectif général du projet est le renforcement du développement économique durable pour réduire la vulnérabilité de la communauté et réduire la brèche économique du genre. Il s’agira, selon le chef de projet, d’augmenter la productivité de la coopérative Lolognèduman par l’amélioration de la commercialisation des produits et services ainsi que de la gestion. « Après le financement du premier projet, MZC vient d’obtenir pour la seconde fois le financement de la Caixa pour accompagner la coopérative dans la commercialisation de ses produits. Nous nous attendons, à la fin de ce projet, à  trois résultats : le cadre institutionnel, organisationnel, administratif et le sentiment d’appropriation de la coopérative par les membres sont améliorées; les capacités techniques de la coopérative comme agent de développement économique local avec accès aux marchés des produits compétitifs sont augmentées ; les droits de la femme sont promus par l’alphabétisation, la sensibilisation et les ateliers de capacitations sur les droits humains et droits de la femme », a ajouté le coordinateur pays de MZC au Mali, Mohamed Ag Akeratane.

Selon le 3è adjoint au Maire de la CV et la représentante de la direction régionale de la promotion de la femme de Bamako, le projet facilitera l’autonomisation de la femme. En faisant cela, ont-ils dit, l’Ong MZC s’inscrit en droite ligne de la politique de développement de la femme de l’Etat. Avant d’assurer leur soutien et disponibilité  pour soutenir les actions de la coopérative Lolognèduman. Les femmes mèneront entre autres, les ventes, les teintures, la production, la coiffure, la campagne de promotion publicitaire, l’alphabétisation, foires au Mali et à l’extérieur.  Rappelons que MZC intervient dans une douzaine de pays en Europe, Amérique Latine et dans deux pays africains (le Mali et le Maroc). Au Mali où elle intervient depuis 2007, elle a des activités dans quatre régions: Koulikoro, Sikasso, Tombouctou et Gao en plus du district de Bamako.

Hadama B. Fofana

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.