SENARE : La Coordination Kel Ansar et Alliés joue sa partition

5

«  La Paix et la réconciliation, facteurs de stabilité et de développement », tel est le thème de la conférence débat organisée par la Coordination Kel Ansar et Alliés dans le cadre des activités de la semaine nationale de réconciliation (SENARE). C’était le samedi 17 septembre 2022 au Mémorial Modibo Kéïta .

Avec comme devise « Ensemble pour la paix, la bonne gouvernance, le développement local et la cohésion sociale entre toutes les communautés », la communauté des Kel Ansar et Alliés participe pleinement à la réussite de la semaine nationale de la réconciliation.   En effet pour son président Oumar Hammama Ansary ( président de la Coordination Kel Ansar)  la communauté des Kel Ansar et Alliés (CKA&A) ne pouvait pas rester en marge d’une telle initiative qui cadre parfaitement  avec leur vision et engagement à  œuvrer  pour  l’entente nationale, la paix et la cohésion.  Et d’ajouter : que cette conférence d’échanges s’impose à être pour  eux  un exercice citoyen modèle, un devoir citoyen de  parler spécifiquement de la Paix et la Réconciliation facteur de stabilité et de développement, et d’y apporter leur contribution. 

A travers une projection, la coordination a porté à public ses nombreuses actions en faveur de la paix et la cohésion. A ce titre, les 19, 20 et 21 mai 2017,  on retient une première rencontre intercommunautaire à Goundam des chefs de villages et de fraction en présence des cadres , notables et d’autres personnes ressources ; une deuxième rencontre en février 2021 qui a donné naissance au Pacte Social pour la Paix et le Développement dans la région de Tombouctou dont la suite  a été le lancement officiel en mars dernier à Bamako dudit pacte.  Outre cela,    la coordination a eu à mener différentes rencontres dans la capitale toujours en faveur de la paix et du vivre ensemble. La présente rencontre a été opportune pour les participants de divers horizons  de se prononcer sur cette situation préoccupante qui ébranle l’ensemble des communautés du Mali et compromet les chances du vivre ensemble alors que nous y sommes condamnés.  «  Il nous revient à nous maliens de trouver une solution, cette insécurité a été créée et elle est alimentée par nous-mêmes car nous nous connaissons tous et pour y trouver solution nous nous devons d’aller à la source pour y apporter la solution », une remarque émise par un participant. Et à son image, les contributions ont porté  sur l’implication des communautés à la base à la résolution des crises.

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. 😎L ISLAMISATION , LA CHRISTIANISATION, AUCUNE CROYANCE ABRAHAMIQUE NE FACILITERA LA PAIX AU MALI NI AILLEURS EN AFRIQUE, CAR L ABRAHAMISME C EST L ESCLAVAGISME QUI SUPPOSE QUE LE NAA MAA EST SUPÉRIEUR À L AUTOCHTONE SAUVAGE INCULTE INFÉRIEUR IMBÉCILE, À RWMPLACER PAR GÉNOCIDES CULTURELS D ABORDS PUIS, PAR MÉTISSAGE DE GUERRE, RACIALES!😎
    👤IL NE FAUT PAS CEDER À L ISLAM DES ARABES, IL NE FAUT PAS MÉNAGER CES NAA MAAW ET LEURS NAA MAA DENW QUE PAR LEURS MÉTHODES! OUI!👤

  2. 😎LES MINORITÉES NATIONALES QUI FONT CHIER TOUTE UNE NATION PAR LEUR ESPRIT DE CONQUÉRENTS, COMPORTEMENT D ARROGANTS, NAA MAAW ET LEURS DENW!😎

  3. Chers freres Maliens, divises nous allons tomber alors unissons-nous dans l’egalite, le merite, la solidarité et la fraternité pour une nation Malienne libre, indépendante et prospère!

    • ET OUI JE SUIS D ACCORD AVEC TOI, MAIS LA RELIGION DES ESCLAVAGISTES DIVISE ET CONTINUERA À DIVISER, CAR SI LE CONVERTI CROIT EN LA FRATERNITÉE ÉNONCÉE DANS LES LIVRES, L HYPOCRISIE ET LA DIVISION SONT LES RÉALITÉES DES RELIGIONS DES FILS D ABRAHAM! IL FAUT L ESCLAVAGE POUR QU ELLES FONCTIONNENT! L ISLAM DU SUD MALI EST DIFFERENT DU NORD POUR LES ETHNIES ET LE RACISME VISCÉRAL SE TRANSFORME EN ESCLAVAGISME IMPARDONNABLE! IL FAUT ARMER L ESCLAVE POUR L ÉGALITÉ DEVIENNE BENEDICTION! MERCI À TOI KINGUIRANKE POUR LA CONSTANCE!

    • Ce que vous dites Kinguiranke, ce sont des souhaits , ce n’est pas la réalité malienne. Assimi veut nous faire croire que c’est l’onu qui a dit de combattre les populations noires pour que les touaregs et arabes puissent obtenir le Nord du Mali sans crainte.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here