Football malien : Propositions de sortie de crise du Comité d’Appui à la Réconciliation des Acteurs du Football malien (CARAF)

1

Depuis près de deux ans, le football malien hiberne dans une crise sans précédent qui, dans ses avatars, hypothéqua injustement le bel avenir de nos jeunes footballeurs.

Ainsi, pour mettre un terme à ce supplice, le CARAF propose ce qui suit :

Reprise immédiate des championnats de 1ère et 2ème

Ces deux championnats devraient connaitre leur terme avant la fin du mois de mai afin de pouvoir designer les clubs devant représenter le Mali dans les compétitions africaines ;

Un Championnat de 1ère Division avec 23 clubs desquels, seulement 14 seront retenus.

Ce championnat à 23 clubs aura l’avantage de prendre en compte les clubs de l’AG du 15 janvier 2015 et ceux actuellement en 1ère division.

Ces 14 clubs de 1ère Division seront complétés par les deux premiers clubs de la 2ème Division afin d’avoir le nombre statutaire de 16 clubs ;

Les 16 clubs issus de ces championnats, en mode accéléré, seront ceux devant participer à l’Assemblée générale élective de la Fédération Malienne de Football.

Pour le CARAF

 Le Président

Amadou Mahamane SANGHO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Il faut faire tout pour vider le contentieux judiciaire en appliquant à la lettre la sentence du TAS qui n’est pas la mer à boire. La sentence du TAS dit qu’il faut convoquer l’assemblée générale ordinaire sur la base de la liste des membres avec le même ordre du jour que la précédente assemblée générale ordinaire du 10 Janvier 2015. Tant qu’on applique pas les décisions de justice, on ne va jamais s’en sortir. Que le championnat national se joue avec 23 clubs n’a rien à voir avec la sentence du TAS. La sentence du TAS ne vise que deux objectifs à savoir: vider complètement le dossier juridique et réunir les acteurs du football Malien. La FIFA nous a tendu la main en prenant en charge la participation des 07 clubs montés après l’assemblée générale ordinaire du 10 Janvier 2015 non validée par le TAS. Nous sommes entrain de perdre du temps en attendant la décision de la FIFA pour le démarrage du championnat national, car les deux protagonistes n’ont pas pu s’attendre le 27 Février dernier à Zurich. Cette décision de la FIFA ne tombera pas d’aussitôt. Et tant que les acteurs du football Malien ne prennent pas leur destin en main en enterrant définitivement la hache de la guerre, le comité de normalisation mis en place par la FIFA ne partira pas et les clubs Maliens ne seront pas engager cette année dans les compétitions de la CAF. Il nous reste pratiquement deux mois pour envoyer à la CAF, les noms de nos clubs engagés dans les compétitions africaines.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here