Ebullition du front social : Après les Enseignants, les Agents des collectivités territoriales, les Financiers de l’Etat menacent d’aller en grève

0

Décidément, rien ne va plus entre l’Etat et ses agents. Malgré la trêve sociale demandée par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), le front social demeure en ébullition. Pour preuve, trois corporations menacent d’observer des mouvements de grève et qui risqueraient de paralyser sérieusement le fonctionnement correct de l’administration malienne. Il s’agit des enseignants qui sont en grève depuis belle lurette et entendent mener une autre grève de 20 jours à partir du 17 février prochain, des Agents des collectivités territoriales qui commenceront leur grève de 5 jour le 24 février 2020 et les Agents financiers de l’Etat qui menacent, à leur tour, d’observer une grève de 19 jours à partir du 2 mars prochain. Toutes ces grèves annoncées se résument en un point : l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs.

Depuis un bon moment, l’école malienne est paralysée par la grève des enseignants. Les Syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 (SYPESCO, SYNEB, SYNEFCT, SYNESEC, SYLDEF, FENAREC, COSES, SNEC) exigent l’application immédiate de l’article 39 de la Loi N°2018-007 du 16 janvier 2018, Portant Statut du personnel enseignant de l’Enseignement secondaire de l’Enseignement fondamental et de l’Education préscolaire et spéciale. « Les syndicats de l’éducation bien que disposés au dialogue se réservent le droit d’observer une grève de 20 jours soit 480 heures allant du lundi 17 au vendredi 21 février 2020, du lundi 24 au vendredi 28 février 2020, du lundi 02 au vendredi 06 mars 2020 et du lundi 09 au vendredi 13 mars 2020 inclus si la revendication n’est pas satisfaite. La rétention des notes est avec effet immédiat », révèle le préavis de grève des enseignants en date du 27 janvier 2020. Outre les enseignants qui sont en grève depuis longtemps, les travailleurs des collectivités territoriales menacent d’observer une grève de 5 jours à partir du 24 février 2020 si leurs doléances ne sont pas satisfaites. Dans un préavis de grève en date du 06 février 2020 déposé sur la table du gouvernement, dont nous avons copie, le Syndicat National des Travailleurs des Collectivités Territoriales du cadre de l’Administration Générale (SYNTRACT), exige l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents des collectivités territoriales du Mali. Ce préavis de grève, sous la plume du secrétaire général adjoint Sékouba Dembélé, évoque 13 mois d’arriérés de salaires à la date du 31 janvier 2020 pour les travailleurs des collectivités territoriales. Les Agents financiers de l’Etat, eux-aussi, prévoient des débrayages. Dans un préavis de grève en date du 06 février 2020 adressé au ministre du Dialogue Social, du Travail et de la Fonction publique, le Coordinateur des Comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS, des DFM de la Primature et des départements ministériels, Issa Synayoko a fait savoir que leur requête est restée sans suite relative à la relecture des deux décrets : le Décret N°2018- 0451/P-RM du 5 juillet 2018 et le Décret N°2018-0653/P-RM du 8 août 2018. « La Coordination des Comités Syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS et des DFM de la Primature, et des Départements ministériels demande la relecture desdits décrets : que les dispositions du Décret n°2018-0541/P-RM du 5 juillet 2018 soient en intégralité élargies aux personnels des DAF, des CPS et des DFM de la Primature et des départements ministériels ; Que la prime de sujétion pour risque soit ramenée à 25% du salaire au lieu de 10% pour le personnel de la DAF et des DFM, de la Primature et des départements ministériels ; que les dispositions du Décret N°2018-0653/P-RM du 8 août 2018 soient en intégralité élargies aux personnels des DRH des départements ministériels. La Coordination des Comités Syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS et des DFM de la Primature, et des Départements ministériels se propose d’observer 19 jours de grève à compter du lundi 2 mars 2020 à 7h30 au vendredi 20 mars à 18h pour reprendre le travail le lundi 23 mars 2020 à 7h30 », révèle le préavis de grève de la Coordination des Comités Syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS et des DFM de la Primature, et des Départements ministériels dirigée par Issa Synayoko, Inspecteur du Trésor.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here