Barrage «Seuil de Djenné» : Les travaux avancent

1
Barrage «seuil de Djenné»
Barrage «seuil de Djenné»

Dans le cadre du contrôle et surveillance des travaux de construction du barrage «seuil de Djenné», la commission technique du Programme de Développement de l’Irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué (PDI-BS) a organisé le jeudi 6 mars 2014, une visite sur les différentes réalisations du barrage. C’était sous la délégation de Soumaila Samaké, Directeur national du Génie Rural.

 

Le Programme de Développement de l’Irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué (PDI-BS) dans la zone de Djenné s’intéresse essentiellement de la plaine de Pondori sur la rive gauche du Bani, qui couvre environ 40.000 hectares, et d’autres plaines aménagées par l’office riz de Mopti sur la rive droite, environ 10.000 hectares.

 

 

Ainsi, le programme prévoit d’améliorer la gestion et la régulation de l’eau sur les champs rizicoles existants dans les zones à travers des réalisations comme: le seuil, des ouvrages d’admissions de Soala et de Kandara pour l’irrigation. Il y a aussi des digues de protection pour contrôler la submersion ainsi que des ouvrages de prises et de vidanges.

 

 

Malgré, le retrait des partenaires pour le projet lors de la crise et un faible taux  de décaissement, les travaux du barrage avancent de façon considérable. Cette visite s’est essentiellement portée sur les ouvrages du seuil de Djenné  dont le financement s’élève à plus de vingt milliards de fcfa. Constitué en béton avec sept traversées d’écoulement de 42 m dont 28 hausses auber qui seront manœuvrés par un système mécanique.

 

 

Selon, le chef de la mission du contrôle du chantier, Abadalah Rahouti, les 60% du radier sont pratiquement réalisés. La réalisation de quatre piles et celle de l’échelle à poisson sont en cours. Ensuite, il y a un autre ouvrage qui est conçu pour la circulation des poissons migrateurs. De même il est prévu de réaliser un pont à poutre d’une distance de 346.95 m et qui se situera  au-dessus du seuil, mais avec l’appui de six piles.

 

 

Il est également prévu de réaliser deux digues de fermetures sur les deux rives du barrage. Concernant les travaux d’aménagement du périmètre de Sarantomo, l’ouvrage du Pondori, la construction des deux voies d’accès et les digues de protection évoluent normalement. Le coordinateur de l’unité locale de la gestion de Djenné, Doudou Touré explique que le seuil et les voies d’accès qui les lient sont en cours de réalisation.

 

 

Les digues de protections et de l’aménagement du casier de la rive gauche sur 5.670 hectares, sont déjà en construction. Il y a un périmètre irrigué de 1.000 hectares sur la rive droite. L’état d’avancement  général de ces travaux est de 56, 28% contre un délai consommé de 48, 8%. Une visite a été également rendue, par le comité de pilotage, dans les sites de réinstallation des familles qui vivaient aux environs du seuil auparavant.

 

 

Pour mieux faciliter leurs déplacements, les acteurs du programme ont décidés de mettre en place des mesures d’accompagnement consistant à leurs donner des parcelles avec des châteaux d’eau, centre de santé, école et des indemnités qui seront payées en trois tranches dont la première est déjà acquise. Plusieurs familles bénéficieront de ces mesures.

Ousmane Baba Dramé

Envoyé spécial à Djenné

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ce barrage est un véritable don du ciel car il se situe dans une zone confrontée à une pluviométrie de plus en plus incertaine ainsi qu’à un exode massif de sa population. la zone d’influence directe du barrage concerne les cercles de Djenne, san et Tominian. Il revient donc au régime d’IBK de faire le nécessaire pour que tous les aspects du projet soient réalisés

Comments are closed.