Communication en période de crise : La presse mopticienne se familiarise avec le traitement de l’information sensible

0

Après Gao, le Ministère de la Défense et des anciens Combattants avait choisi Mopti pour sa prise de contact avec la presse régionale. La Venise  malienne a ainsi récemment accueilli une délégation conduite par Alhassane H. Maïga, chargé de mission dudit département, accompagné  du directeur de la Dirpa, Colonel Souleymane Dembélé. Les échanges ont porté sur la montée en puissance des Forces armées maliennes (FAMa), le traitement de l’information en période de crise et la responsabilité du journaliste.

«Le Traitement de l’information en période de crise et responsabilité des médias». Tel est le thème principal de la journée de sensibilisation initiée par le ministère de la Défense et des anciens Combattants à l’intention des médias à Mopti le 21 mai 2022. Une thématique disséquée par Alhassane H. Maïga (chargé de mission au ministère de la Défense et des Anciens combattants) en présence du premier responsable de la DIRPA, Colonel Souleymane Dembélé,  et du conseiller à la Sécurité et à la protection civile du gouverneur de la 5e région administrative, Lieutenant Mamadou Sidiki Konaté.

La veille déjà, la salle de conférence du gouvernorat avait abrité la traditionnelle conférence de presse mensuelle de la Dirpa co-animée par le Colonel Dembélé et le commandant du théâtre Centre de l’Opération Maliko, le colonel Mamadou Massaoulé Samaké. Comme à Gao, cette délocalisation visait à établir le lien avec les médias locaux afin de partager avec eux les bonnes informations. L’objectif étant de couper court à la désinformation, à la manipulation et aux rumeurs.

photo de famille

Dans son exposé, le directeur de la Dirpa a souligné que «la communication est vitale dans la guerre que nous menons aujourd’hui contre les groupes armés terroristes». Il a estimé que «donner la bonne information est une obligation pour permettre aux citoyens de savoir le travail effectué par nos FAMa sur le terrain». Le Colonel Dembélé n’a pas manqué de préciser que la sécurité est prioritaire pour un Etat comme le nôtre, car étant le soubassement de tout développement socio-économique. Il a ainsi salué les autorités de la transition pour les efforts consentis pour la montée en puissance de l’Armée malienne.

Des efforts concrétisés par l’acquisition de moyens de défense de dernière génération et d’infrastructures de qualité, notamment à Sévaré. «Grâce à cette bonne volonté, les FAMa sont aujourd’hui plus que jamais motivées et engagées à réussir les missions qui leurs sont assignées», a souligné le Colonel Souleymane Dembélé tout en insistant sur le fait qu’il n’y a pas de «Grande nation sans une grande Armée».

S’agissant du retrait du Mali du G5 Sahel, le conférencier a prévenu que notre pays n’a bénéficié d’aucune considération malgré le fait qu’il paye régulièrement ses cotisations. Des propos soutenus par le commandant du PCIAT-Centre de l’Opération Maliko, le Colonel Mamadou Massaoulé Samaké qui a salué nos partenaires Russes pour leur franchise dans la collaboration avec les FAMa.

Les intervenants ont invité les médias à ne pas minimiser leur rôle dans cette guerre que notre pays mène contre les forces du mal depuis au moins une décennie. Et c’est pour mieux les outiller à assumer ce rôle qu’une journée de sensibilisation a été organisée le lendemain sur le thème, «Traitement de l’information en période de crise et responsabilité des médias». Un module développé par Alhassane H. MAIGA, chargé de mission au MDAC. Elle a donné lieu à des échanges mutuellement enrichissants sur le traitement de l’information en période de crise et la responsabilité du journaliste. Nos confrères de la région ont ainsi eu l’opportunité de partager leurs préoccupations et les contraintes souvent liées à l’accès de certaines informations sensibles.

Grand professionnel des médias avant sa nomination au département, le conférencier était très à l’aise pour aborder les questions sans détour. Et il a surtout mis en évidence la nécessité de mieux outiller les médias à tous les niveaux pour faciliter l’accès à la vraie information pour les mettre à l’abri de la désinformation et de la manipulation devenues des armes autant redoutables que les dernières technologies militaires.

Ces deux jours d’échange ont été très appréciés par la presse mopticienne qui souhaite que cette rencontre périodique soit pérennisée !

Hachis Cissé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here