2eme édition du festival de Kirina du 5 au 8 mai 2016 : Beaucoup d’artistes invités et des innovations majeures apportées

0
une vue du presidium lors de la cérémonie de lancement le week-end dernier à Kirina

C’est du 5 au mai 2016 que se tiendra la deuxième édition du festival de Kirina, un village chargé d’histoire, situé à une trentaine de km de Bamako. Le lancement de cette manifestation culturelle a eu lieu le samedi dernier.

Le lancement officiel du festival de Kirina s’est déroulé le samedi dernier sur la place publique dudit village, en présence du représentant de la francophonie, Moustaph Dicko, de la diva  Ami Koïta, de plusieurs invités de marque et d’une trentaine de journalistes qui ont fait le déplacement pour la circonstance.

Le festival de Kirina, faut-il le rappeler, est une manifestation culturelle initiée par notre confrère Moulaye Haïdara. Ainsi, à travers cette initiative, il s’agit non seulement de faire connaître les potentialités culturelles et touristiques de cette localité, mais aussi de faire connaître à nos compatriotes un pan important de l’histoire du Mali, notamment la célèbre bataille de Kirina qui a opposé au 13ème siècle le fondateur de l’empire du Mandé, Soundiata Kéïta, à Soumaourou Kanté.

Ainsi,  plusieurs activités seront menées durant cette deuxième édition placée sous le signe du “rôle de la femme dans le processus de la paix et du développement durable au Mali”. Ce sera décliné à travers des conférences-débats  sur  plusieurs thèmes : “l’entreprenariat féminin, vecteur de création d’emplois en milieu rural “; “le parallélisme entre la Charte du Mandé et les accords de Paix” ; “la culture comme trait d’union par excellence et facteur de paix et de cohésion sociale”. Des manifestations folkloriques sont aussi prévues. Elles verront la participation des  troupes de Kirina, des masques dogons, de la troupe de Tekedo, de Tanfara, de la confrérie des chasseurs. En plus, y sont attendus des artistes de renom comme  Amy Koïta, Babani Koné, Abdoulaye Diabaté, Astou Niamé, Rokia Koné, Baba Salah, Mylmo, Sidiki Diabaté, le Groupe Mamaya de la Guinée Conakry, etc. Les organisateurs ont aussi prévu la mise en place de la Fondation du festival de Kirina, la construction des statuts de Soundiata Keita et de Soumangourou Kanté, la construction d’un village du festival, la construction d’un forage,  la valorisation des sites touristiques de la localité, entre autres activités. La particularité de cette année sera surtout la participation d’une troupe marocaine, de l’association Jinna Dogon et de plusieurs artistes guinéens.

Après les mots des autorités coutumières, le représentant du directeur du festival de Kirina, Abdoulaye Kamissoko, a  au nom des jeunes de leur village, salué cette initiative de Moulaye Haïdara qui contribuera sans nul doute à rehausser le rayonnement de la localité. A sa suite, le représentant de l’Association a affirmé toute leur satisfaction d’être associé à cet évènement. Surtout que, selon lui, les Dogons sont les frères des Malinké. La diva Ami Koïta a invité   les habitants de Kirina à s’intéresser davantage à cette manifestation culturelle qui pourra offrir beaucoup d’opportunités à leurs villages. De son côté, le représentant de  la francophonie, l’ancien ministre Moustaph Dicko, a rappelé que  l’empire du Mandé est né à Kirina et que celui-ci était plus grand que le Mali d’aujourd’hui. Tout en affirmant son soutien à cette initiative, il a exprimé le vœu que la présente édition soit un plein succès.  C’est le  représentant du maire de Kirina, Bakary Kéita,  qui a lancé cette deuxième édition par une invite aux populations de s’impliquer pour sa réussite.

Il faut rappeler que cette cérémonie de lancement a été agrémentée par la prestation de troupes locales  et celle de la diva Ami Koïta.                         K.THERA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER