Artistes visuels : Kôkè en ambassadeur du Mali

0

Le ministre de la culture de France, Franck Riester, vient de s’offrir un portrait réalisé par l’artiste plasticien malien, Boubacar Tangara alias Kôkè. La reconnaissance d’un talent d’artiste et une fierté nationale.   

Le Mali est un pays riche culturellement et ses artistes ont toujours été de véritables ambassadeurs à travers le monde. A l’instar de la musique, d’autres pans de la culture malienne, notamment les arts visuels, font résonner le nom du Mali au-delà des frontières. Connu pour ses portraits aussi réalistes que captivants, l’artiste malien Boubacar Tangara alias Kôkè est un véritable ambassadeur de la culture malienne. En témoigne ce portait du ministre de la Culture de France, Franck Riester, qu’il vient de réaliser.

En effet, dans une publication sur sa page Facebook en date du 29 juin 2020, le député français, Vincent Ledoux, a annoncé (photos à l’appui) avoir été reçu par le ministre de la Culture de France, Franck Riester, pour lui remettre son portrait réalisé pour l’artiste malien. “Merci à Franck Riester ministre de la Culture de m’avoir reçu cet après-midi. J’ai pu lui remettre l’œuvre de Boubacar Dit Kokè Tangara, artiste malien, qui a réalisé un portait aux feutres dont la variété des couleurs illustre bien la diversité des cultures et leur dialogue permanent. Une œuvre faite pour le ministre dans le cadre de la saison culturelle Africa 2020 reportée”, peut-on lire sur sa page.

Quant au ministre, il a félicité l’Artiste pour son œuvre et s’est dit très honoré. “Merci Boubacar pour le portrait. C’est très sympa. Vincent Ledoux vient de me le remettre au ministère de la Culture à Paris au palais Royal pour cette journée magnifique. Bravo et surtout merci pour ce portait qui me fait très plaisir. J’espère pouvoir vous rencontrer prochainement au Mali par exemple à l’Institut Français de Bamako”, s’est-il exprimé dans une vidéo partagée sur la page de l’artiste malien qui s’est dit très fier et très honoré par cette renaissance internationale.                                                           

 Youssouf KONE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here