Tiébilé Dramé à Goodluck Jonathan : « La CEDEAO court le risque d’un échec au Mali…»

11

Le parti du bélier blanc de Tiébilé Dramé a soumis sa contribution à la délégation de la CEDEAO conduite par l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan dans le cadre du suivide la bonne marche de la transition. Le point sur lequel il a insisté, c’est la réussite des reformes et la mise en place d’un organe indépendant en charge des élections. 

Le parti de Tiébilé Dramé, même s’il n’a pas souhaité critiquer ce qui s’est passé depuis le début de la mise en la place de la transition jusqu’à nos jours, il a alerté sur l’urgence d’accélérer le processus des nécessaires réformes politiques et institutionnelles. «Nous voulons vous dire tout simplement que le temps n’est pas notre allié, qu’il faut se concentrer, dans la concertation et le consensus sur ce qui est désormais essentiel : la révision de la constitution et la mise en place d’une autorité autonome chargée des élections », a déclaré l’ancien ministre des Affaires et Étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé. Selon ce parti, la CEDEAO aura échoué sa mission au Mali si les reformes institutionnelles et la mise en place d’un organe indépendant en charge des élections ne sont pas une réalité. «  La CEDEAO court le risque d’ un échec au Mali si à l’issue de la période transitoire en cours, il n’y a ni réformes ni organe indépendant  en charge des élections », prévient le PARENA qui ajoute : «Ces réformes sont parmi les principales résolutions des Assisses nationales de décembre 2019 ». A en croire le parti du bélier blanc, les différentes réformes politiques et institutionnelles correspondent aux aspirations de toutes les forces vives du pays, de l’écrasante majorité des partis politiques et de la société civile engagée dans le processus électoral.

Tiébilé Dramé et son parti ont , à travers une mission de la CEDEAO, invité tous à tirer les leçons des crises précédentes afin de ne pas tourner le dos à la stabilité du Mali. Selon eux, la stabilité  politique du Mali passe nécessairement par la révision de la constitution, la mise en place d’un organe indépendant de gestion des élections et le respect de la durée de Transition fixée à Accra.

Il faut rappeler que le Parena avec d’autres partis politiques ont dénoncé la clé de répartition des sièges entre les forces vives de la Nation pour la mise en place du Conseil national de la transition.

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. @Mali1960: Pour les “Maliden Kuraw”, il faut re-eduquer le Malien actuel et future par l’education civique, la citoyennete et l’amour pour le Mali, ce sont ces lecons d’education civique que moi je recevais a l’Ecole quand j’etais jeune. Dans ma promotion tout le monde du Sud-Mali servait pour au moins 5 ans dans le Nord-Mali et tout sortant du Nord-mali servait au mois 5 ans le Sud-Mali afin que nous nous comprenions et apprenions a nous entre-aime comme freres et soeurs: UN PEUPLE-UN BUT-UNE FOI devraient etre la realite pour tous. Arretons de courrir derriere l’enrichissement illicite, le vol, la corruption, la segregation, le racisme, le nepotisme, le communautarisme et la discrimination sociale. Il faut refonder la societe Malienne afin d’inculquer a l’Homme Malien les valeurs Republicaines de justice, d’egalite, de merite et de respect des droits fondamentaux de l’Homme.

  2. Tieblen Konare-Drame, prophete de malheur c’est plutot “le Mali qui court lre risque d’ un echec au Mali” a cause des charognards humains comme toi! De 1992 a maintenant tous les politiciens surtout les chefs des partis sont devenus des vegetatifs sans honte, sans dignite, sans principes, sans idelogie politique, sans vergogne et sans vertu! Il y en a meme qui ont cree des foanctionnaires milliardaires!

  3. Les reformes sont presqu’ impossibles parceque le CNT n’est pas un organe elu. Aujourd’hui, nous ne savons meme pas si le Mali est gouverne’ par sa constitution ou par la charte de la transition. Nous savons la decision de la cour mais est-ce qu’elle est respecte’e? Nous avons deja perdu 4 mois. Pensez-vous que le travail qui reste peut etre fait en 14 mois? La reponse est NON!!!
    Je crois fermement qu’il faut se limiter a’ l’organistion des elections libres et transparentes. Ici aussi je ne parle pas du suffrage universel directe. L’insecurite’ rend cette option impossible pour le moment. J’ ai en tete une sorte de college des grands electeurs. Il serait sage de reunir a’ Bamako les chefs des partis politiques reconnus la l’etat, les chefs religieux, les notables, la societe’ civile, les syndicats et les FAMAS pour choisir un president de la republique et un Conseil National pour la Republique qui jouera le role de l’Assemble’e.
    PERSONNE NE FERA LE MALI A’ LA PLACE DES MALIENNES ET DES MALIENS!!!
    Mes amis, avec la volonte’ politique, le realisme et le pragmatisme, vous pouvez faire sortir notre faso de l’impasse.

    • “Mes amis, avec la volonte’ politique, le realisme et le pragmatisme (j ajoute l´honneteté), vous pouvez faire sortir notre faso de l’impasse”.

      • Comment un voleur peut-etre honnete toi aussi Mali1960, tu demandes trop ou tu t’attends a trop de ces politiciens-la, ils n’ont passe une seule nuit de leur vie avec l’honnetete dans la meme chambre!

        • Pourtant chèr Kinguiranke sans l´honneté et l´amour averé envers les Maliennes et Maliens, il ne sera pas possible d´aspirer à une Situation meilleure.
          Il faut que nous changeons radicalement notre facon de faire.
          Un Pays qui a tout, en meme tant RIEN.

          • C’est vrai et c’est pourquoi j’ai dit que nous avons besoin de “Maliden Kuraw” patriotes et honnetes, vertueux et respectant les droits de l’Homme, l’egalite et la justice pour constuire un nouvel Etat, une nouvelle Republique et une nouvelle Nation Malienne.

    • Le Mali, ce pays d’un éternel Recommencement: coup d’Etat, Transition, coup d’Etat. Où est la fin d’une telle Tragédie Politique.
      Le RBS tell me what I don’t know.

      Votre Jour J is coming aux States:JANUARY 20th….DEMOCRACY IS IN CRISIS.
      The World is watching.

      • Etrenel Recommencement car nous soigons les symptomes et pas les causes de la maladie du Mali, car nous avons besoin de “Maliden kuraw” patriotes, honnetes et dignes qui acceptent les principes Republicians de Justice, d’Egalite, du Merite et du Respect pour les Droits de l’Homme pour que le Mali soit un Etat de Droit.

          • Pour les “Maliden Kuraw”, il faut re-eduquer le Malien actuel et future par l’education civique, la citoyennete et l’amour pour le Mali, ce sont ces lecons d’education civique que moi je recevais a l’Ecole quand j’etais jeune. Dans ma promotion tout le monde du Sud-Mali servait pour au moins 5 ans dans le Nord-Mali et tout sortant du Nord-mali servait au mois 5 ans le Sud-Mali afin que nous nous comprenions et apprenions a nous entre-aime comme freres et soeurs: UN PEUPLE-UN BUT-UNE FOI devrait etre la realite pour tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here