Communiqué de presse : L’Ambassade des États-Unis célèbre la Journée internationale de la jeunesse avec des jeunes leaders maliens

3

Pour célébrer la Journée internationale de la jeunesse et le 11e anniversaire de l’Initiative pour les jeunes leaders africains (YALI), l’Ambassadeur américain Dennis Hankins a présidé une cérémonie en l’honneur de six jeunes leaders maliens qui ont récemment complété la formation du programme d’échange Mandela Washington Fellowship.

Créé en 2010, le YALI est l’initiative phare du gouvernement américain pour investir dans la prochaine génération de leaders africains. Au cours de la dernière décennie, le YALI s’est développé pour inclure le programme d’échange Mandela Washington Fellowship, une vaste communauté numérique appelée le réseau YALI et quatre centres régionaux de leadership en Afrique, y compris à Dakar, où plus de 120 jeunes leaders maliens ont suivi des programmes. Ces initiatives visent à renforcer les institutions démocratiques et la bonne gouvernance, à stimuler la croissance économique et la prospérité, et à favoriser la paix et la sécurité en Afrique en engageant et en investissant dans ses jeunes leaders.

Avec plus de 24 000 anciens participants aux centres régionaux de leadership et au programme d’échange Mandela Washington Fellowship, le YALI est le plus ancien et le plus solide des programmes régionaux d’échange de jeunes du département d’État. Au Mali, les anciens élèves de ces programmes sont des entrepreneurs, des éducateurs, des défenseurs des droits de l’homme, des défenseurs des populations vulnérables, et bien plus encore; Tous unis par leur engagement à renforcer leurs communautés et à avoir un impact positif sur l’avenir du Mali. Les boursiers Mandela Washington Fellows de l’édition 2021 ont été sélectionnés parmi plus de 320 candidats à travers le pays et représentent Bamako, Mopti, Koulikoro et Tombouctou.

Bakary Coulibaly, originaire de Koulikoro, a étudié le commerce et l’entrepreneuriat à Northwestern University. Il a fondé le Centre de formation en informatique de Safo (C.F.I.S) pour aider les jeunes de sa communauté à échapper à la pauvreté en leur fournissant les compétences nécessaires pour trouver un emploi dans le domaine de la technologie.

Mariam Doumbia, originaire de Bamako, a étudié le commerce et l’entrepreneuriat à Purdue University. Mariam est directrice nationale d’OKO Finance, une entreprise sociale internationale qui fournit des solutions d’assurance récolte aux agriculteurs ruraux, et elle est propriétaire d’une ferme de moringa, qui vise à créer un réseau de femmes rurales pour cultiver le moringa dans les périphéries de Bamako.

Ezechiel Amagoron Douyon, originaire de Mopti, a étudié l’engagement civique à la Kansas State University. En plus de travailler à l’Organisation Néerlandaise de Développement SNV, Ezechiel a fondé une association qui renforce les capacités des jeunes et promeut l’engagement civique. Il a co-fondé une école, le Complexe Scolaire Douyon.

Boncana Maiga, originaire de Bamako, a étudié la gestion publique à University of Minnesota. Boncana a plus de 10 ans d’expérience en tant que défenseur des enfants et espère un jour fonder sa propre organisation de lobbying et créer une école de plaidoyer et de lobbying.

Salimata Sangare, originaire de Bamako, a étudié la gestion publique à la Texas Tech University. Salimata a une multitude d’expériences en matière de politique fiscale et de création de partenariats public-privé. Elle travaille actuellement à l’Agence malienne de promotion des investissements (API-MALI) en tant que directrice du guichet unique d’enregistrement des entreprises. Elle a dirigé des projets pour ONU Femmes et le Fonds d’équipement des Nations unies afin de promouvoir l’entrepreneuriat féminin.

Diana Sididi, originaire de Tombouctou, a étudié l’engagement civique à Kansas State University. Défenseur des droits des femmes et des personnes en situation de handicap, Diana travaille comme consultante en communication au Groupe de la Banque mondiale. Elle est cofondatrice de Derhane, un blog vidéo qui milite pour la diversité et l’inclusion.

Au cours de la cérémonie, l’Ambassadeur Hankins a expliqué que « le programme YALI place le service au cœur du leadership et cherche à mettre en relation des leaders à travers l’Afrique, ce qui sera crucial pour le succès futur du continent ».

Le programme YALI Mandela Washington Fellowship comprend six semaines de formation académique et de leadership dans des universités américaines, avec un accent sur l’une des trois pistes suivantes :  l’entrepreneuriat, le leadership civique et la gestion publique. De retour dans leur pays d’origine, les boursiers continuent à développer leurs compétences grâce au soutien des ambassades des États-Unis et d’autres partenaires. Les boursiers ont accès à des possibilités de développement professionnel continu, de mentorat, de mise en réseau et de formation, de service communautaire et de fonds de démarrage pour soutenir leurs idées et leurs projets. La candidature en ligne pour le YALI Mandela Washington Fellowship 2022 sera ouverte le 18 août 2021. Les candidats intéressés peuvent trouver plus d’informations sur la page Facebook de l’Ambassade des États-Unis.

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. La jeunesse Malienne doit se lever et réclamer le déblocage de notre avion Casa 295W bloqué

    Nous invitons l s Maliens a faire un sitt’ing qui sera organisé à la fin du mois d août pour dire aux Américains de débloquer notre avion car on.a paye soisblenfaux prétexte que le Mali recrute enfants soldats

    Nous allons faire un sitt’ing surprise bientôt devant leur ambassade bitiebentie tent

  2. Débloquez note Casa C295w

    On a prévu sitt’ing devant votre ambassade

    Nous jeunesse Malienne ne sommes pas à. Vendre

    Vote technique d enfumage on la connait

    J appelle les jeunes Maliens a venr nombreux devant l ambassade des USA ce vendredi après la prière de midi

  3. Assez d enfumage !!!!!

    Les Usa doivent débloquer nity avion qu l on a entièrement paye.

    Elle doit nous livrer le transpondeur paye

    J appelle la jeunesse Malienne a appelé l ambassade des États Unis en masse
    Et faire. faire un sitt’ing devant l ambassade ce week-end

    Ils sont hypocrite avec leurs carrresses et ne cherche que leur intérêt
    Et un Mali debout autonome ils en veulent pas

    Raison pour laquelle ils mettent ici nos meilleurs éléments dans leur poches

    C est le soft power
    Ils le font en Afghanistan en rapatriant leur meilleur éléments chez eux ils prennent en priorité les enseignants médecin ingénieur et les manuels du BTP

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here