Les dérives des observateurs de la CEDEAO au Nord du Mali. Mopti-Tombouctou-Gao

0

Nous avons le regret de porter à la connaissance de tout le Mali

Qu’en ce jour 17 janvier 2019  notre société de communication AMSC a comparu devant le tribunal de grande instance de la commune VI pour répondre des faits de dénonciation calomnieuse à la requête  de Mr Francis OKE chef de la Division électorale de la CEDEAO, né le 19 avril 1962 à Savalou, République du Bénin .

Notre société de communication a été créée depuis 2006 et a eu successivement son siège à l’Hôtel Salam, l’Hôtel Radisson et au Grand Hôtel de Bamako.

De 2006- 2016 (10 ans) elle a été le Prestataire de la commission CEDEAO (Abuja) au Mali. À ce titre elle avait en charge:

  • l’Organisation, la coordination et le suivi des  réunions;
  • l’Assistance aéroportuaire (réservation Salon, formalité policière, Manutention);
  • la Gestion des hébergements des participants étrangers (Identification des hôtels, négociation des tarifs préférentiels, disponibilité, confort et sécurité);
  • la Gestion du parc automobile (location véhicule berline, 4×4, et coordination des chauffeurs);
  • la Couverture Médiatique (Bande Annonce Télé, Montage avec image CEDEAO, Diffusion, suivi de déplacement de l’équipe télé, organisation Conférence de presse, listing de la presse écrite)
  • la Gestion des logistiques des conférences (réservation salles, pauses cafés, déjeuner, hôtesses, interprètes, traducteurs, badges, ré confirmations des billets d’avion etc.…)
  • Au-delà des réunions ordinaires de la CEDEAO, notre  société a organisé diverses activités notamment

➢ Juin 2015 : la Réunion des Experts sur le Changement Climatique avec 250 participants présidée par son Excellence Monsieur le Premier Ministre Modibo KEITA (pour un budget de 100.000$); 

➢ Juillet 2013: la gestion de plus de 33 véhicules des observateurs de la CEDEAO de, à l’occasion de l’élection Présidentielle  pour les régions Koulikoro, Ségou, Mopti, Kayes et le district de Bamako d’un montant de 25.981.000 FCFA.

➢ Mars 2011 : la  Réunion des Etats Membres de la commission que le Mali a eu l’honneur d’abriter avec 28 ministres Etrangers présents;

➢ Mai 2010 : la Réunion des Experts des Etats Membres Présidée par son Excellence Monsieur Amadou Toumani Toure.

C’est dans ce même cadre et compte tenu du professionnalisme de notre société, marqué par un partenariat franc et fécond depuis plusieurs années que nous avons bénéficié du marché de location des véhicules des observateurs venus dans le cadre de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018 pour toutes les régions du nord (MOPTI-TOMBOUCTOU-GAO.).

Ayant une expérience de plus de 15 ans dans la prestation des services, nous sommes connus pour notre rigueur, notre sens élevé de la discrétion concernant les actes ou dérives de nos clients.

Contrairement en 2013 ou nos clients observateurs ont été accompagnés par nos véhicules dans toutes les régions du nord sans aucun accident ni panne de véhicule,  malheureusement cette fois-ci notre mission ne s’est pas déroulée comme convenu aussi bien au niveau des conditions d’hébergements, que des véhicules ou leurs actes posés.

Pour les trois régions concernées nous avions en charge le transport de 11 observateurs de la CEDEAO dont les noms suivent: 

Gao

1-Mr offel Samuel bezamin tel 70151305

2-Nandi bitchan Charles 70151494

3-Coulibaly Ibrahim 70155595

4-Dafidina doouwa2 70151781

Mopti

5-Diallo Lainan 70151672

6-Col Étienne Adossou 70158110

7-Agossounon Eric Kossi 70151441

8-Kimbakole Ibucha 70151658

Tombouctou

9-Col Coulibaly Kassoum 70151609

10-Roger Arnandeen  70151410

11-Diagne Babacar 70151370..

Avec nos mises en garde concernant les vols des véhicules dans ces zones, ma société a été rassurée qu’elle bénéficiera de l’escorte de la minusma.

Aucun de mes véhicules ni les observateurs n’ont quitté la ville comme c’est fut le cas en 2013.

Contrairement à l’assurance qui nous a été donnée aucun de nos véhicules n’a été escorté lors de ces 5 jours au Nord.

A MOPTI :

Les observateurs sont arrivés par le vol de la minusma.

Nos véhicules commandés étaient  déjà en stationnement à l’aéroport de Sevaré.

Les observateurs ont été transportés à l’hôtel, et à leur demande, les chauffeurs sont allés chercher des prostitués pour eux et ont été libérés de leur service à 2h40 du matin.

TOMBOUCTOU

Par sms en date du samedi 28 juillet 2018 l’avion de la minusma a atterri vers 15h…

Les observateurs dont les noms cités ci-dessus ont eu écho dans l’avion d’une marche en ville. Ayant pris peur, ils  n’ont pas voulu quitter le camp de la minusma pour rejoindre leur hôtel réservé et payé par notre société malgré leur appel au chef de police qui n’est pas venu.

Le chef de délégation de la région de Tombouctou a fini par demander à mon équipe des chauffeurs d’aller identifier des bureaux de vote pour eux.

Mon équipe s’est exécutée sans demander un centime alors qu’elle savait pertinemment que chaque observateur a reçu comme perdiem une somme approximative de 2000 à 2035$ pour 171 observateurs de courte ou longue durée.

GAO.

Les observateurs se sont rendus dans les bureaux de vote en début d’après-midi et ignoraient les termes de notre contrat qui prévoyait l’arrêt des véhicules à 18heures compte tenu de l’insécurité et le refus de promoteur de l’hôtel des stationnements de 4×4 devant son hôtel..

Malheureusement à 20h40 après les dépouillements et après que les chauffeurs aient déposé les observateurs nos deux véhicules furent braqués sur le chemin de retour et en plein centre-ville.

C’est ainsi qu’une 4×4 a été enlevée.

Avec dynamisme et promptitude nous avons saisi toutes les autorités du Mali par sms:

Le Premier Ministre Boubèye MAIGA

Le chef d’état-major le Général BABY

Le Président de la Ceni Mr BA

Le service de la sécurité Col SANGARE

Le service de la Brigade d’investigation Mr Hamadoun TRAORE.

Le Président du CNSC : Mr Allaye TOURE

Etc…

Aucun membre de la délégation de la CEDEAO sur place au grand Hôtel n’a voulu nous recevoir ni décrocher nos téléphones.

Au lendemain des élections, les observateurs ont pris en toute discrétion d’autres véhicules pour se rendre à l’aéroport laissant tous les autres véhicules qui ont échappé au vol et qui étaient pourtant à leur disposition.

Contre toute attente ils nous ont opposé un refus catégorique de payer nos véhicules loués encore moins les  chambres d’hôtels réservées par eux.

Face à cette situation inacceptable, nous  avons écrit officiellement le 30 juillet 2018,

Au Général Francis BEHANZIN, 

COMMISSAIRE AUX AFFAIRES POLITQIUES, PAIX, ET SECURITE DE LA CEDEAO (Abuja)

En mettant en copie :

1- le ministre des affaires étrangères du Mali M. Tiéman  Hubert coulibaly,

2- le Directeur  du département politique M. Joseph Kouame ATTOUGBRE

3- le Colonel Pale Ollo Alain…

4-le Chef de délégation Mr OKE Francis

Le commissaire a  répondu en demandant à tous les intervenants

«  de gérer notre situation comme il se doit ».

C’est ainsi que nous avons reçu paiement d’un montant de 2 976.800f.

Avec plus de 10 ans de collaboration, nous n’avons ni réclamé  des paiements de chambres d’hôtels occupés par les observateurs de Tombouctou, ni demander un dédommagement des souffrances morales et psychologique des chauffeurs braqués à Gao. Nous n’avons jamais réclamé les sommes d’argent perdues à cette occasion.

Nous nous sommes consacrés à la recherche de notre véhicule 4×4 volé. Il fut retrouvé à plus de 80 km de Gao par un certain JIMMY le rebelle…

Ce dernier qui avait reçu un sms d’alerte  semblerait de la minusma a pu appréhender les voleurs qui roulaient avec le 4×4 sans phares allumés avec une moto qui ouvrait la voie.

Le 4×4 fut ramené par JYMMY le rebelle et remis officiellement au gouverneur de GAO…

Nos chauffeurs furent auditionnés sur l’affaire.

Nous avons été reçus par le gouverneur SOARA à Bamako, afin que ce dernier puisse appeler son homologue de Gao pour permettre à notre équipe d’aller identifier le véhicule retrouvé, information qui nous avait été donné par le Conseil de ministre de la Sécurité à travers la cellule de crise qui s’est avéré finalement être le nôtre.

L’une des rares exceptions ou chance exceptionnelle qu’un 4×4 volé puisse être retrouvée dans cette région.

D’après nos informations récentes une enquête interne fut ouverte au siège de la CEDEAO suite à ma plainte au commissaire, à la suite de l’enquête ordonnée, il m’a été rapporté que mes propos se sont avérés vrais, et de fuite à l’avant de Mr OKE et son équipe.

5 mois plus tard, nous venons d’être citées pour une dénonciation calomnieuse de la part du même individu, Mr OKE…

Certes notre code de conduite, il  nous oblige à la discrétion dans notre travail, mais je suis avant tout une citoyenne de la CEDEAO, et membre de  bureau du Conseil National de la société Civile du Mali.

Il est temps que certaines pratiques sur les observations des élections par la CEDEAO doivent cesser. Des individus comme M. Oke ne mérite pas la confiance des pays membres pour continuer sur cette voie funeste.

 Nul été l’intervention du Général, Behazin Mr OKEY n’ayant pas été satisfait de quelques centaines de milliers et Bazin riches que  ma société lui a offert et à  son équipe en 2013,

 Il a  préféré nous voir échoués en 2018 d’où sa décision de nous confier le transport des régions du Nord sans aucune garantie de sécurité pour nos véhicules et nos chauffeurs et sous-traiter la location des véhicules des autres régions sur place où il pouvait gagné plus de ce que nous l’avions offert en 2013.

Il est temps que les observateurs deviennent des personnes crédibles afin que les élections  en Afrique soient moins contesté. .

Le tribunal de grande instance de la commune VI a fixé la consignation à 75.000fcfa.

Cette affaire permettra à l’opinion nationale et internationale d’avoir une idée claire de ces observations des certains observateurs de cette grande organisation, La CEDEAO qui reste envers et entre tout une Organisation Prestigieuse.

Amina SOUMARE

DIRECTRICE AMSC  

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here