Reconnaissance du mérite: Plaidoyer pour le Pr. Babou

0

N’a-t-on pas l’habitude de dire que le Mali n’honore pas ses fils valeureux que disparus ? Ce Malien originaire de la première région de Kayes, cercle de Bafoulabé, arrondissement de Mahina, le professeur Babou Niang fait la fierté du Mali à travers le monde. Partout où il va, il magnifie le Mali, sa culture et sa grandeur. Sa maitrise de la magie, est sans conteste reconnue en Afrique et dans le monde entier. Le Professeur a reçu des distinctions de plusieurs pays du monde, toutefois, il lui manque celle de son propre pays.

Il est important d’attirer l’attention de nos autorités sur des citoyens qui ont posé des actes et qui sont royalement ignorés. En reconnaissance de ses mérites et sa dévotion pour Mali, le chef suprême de la magie en Afrique, notre compatriote, le Pr. Babou Niang mérite bien une distinction honorifique du Mali, pour qui connait tout ce qu’il a fait pour notre pays.

Il aime toujours partager sa connaissance. D’après lui, le Mali est un grand pays de connaisseurs mais que ces connaissances ne sont pas partagées avec la jeune génération. Le Professeur Babou Niang a résidé pendant 14 ans en Inde. D’ailleurs, c’est ce qui l’a poussé à faire des études sur la magie. Il est diplômé de la maison des 77 secrets de la magie noire de Bombay. De cette école, il est sorti avec une mention « Très bien » et a été classé 2ème sur 1632 candidats après 14 années d’études. Il a mené des campagnes de sensibilisation à l’endroit des populations sur les méfaits de la magie noire dans la société et sur l’être humain au Mali, en Afrique et partout dans le monde. Au cours de ces conférences, il donne des éclaircissements, notamment sur la sorcellerie, la multiplication des billets de banque, les sorts magiques et le traitement rapide de certaines maladies.

Le Professeur avait même été mandaté par le ministère de l’Education nationale, pour animer des conférences débats dans les établissements scolaires, afin de démystifier la magie et expliquer aux élèves et étudiants, ce que les multiplicateurs d’argent, font pour les tromper.

A l’époque, il a fait le tour des 42 inspections d’enseignement du Mali, en faisant des démonstrations. Il a donné des leçons de morale, dans tous les établissements secondaires du pays. Tout récemment il a même effectué des séries de conférences débats dans certaines régions du Mali. Au regard de tout ceci, il importe de dire sans ambages que le Professeur répond aux critères pour être décoré du fait de ses services rendus depuis des décennies pour son pays, le Mali. Ça ne sert parfois à rien d’honorer quelqu’un alors qu’il n’est plus en vie, si cela était possible quand il était vivant.

Ibrahima Ndiaye

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here