Remise de prix aux meilleurs élèves de Bougouni : Mme Aminata Kanté encourage l’excellence dans les écoles et bannit la médiocrité

0

La Présidente des Femmes de la section RPM de Bougouni, Mme Aminata Kanté, accompagnée d’une forte délégation a pris part le samedi 1er octobre à la cérémonie du Projet d’excellence à l’école de Bougouni de la Jeune chambre internationale (JCI), 5ème du genre.

Cette cérémonie de remise, qui a eu lieu au Centre d’animation pédagogique(CAP), était présidée par le Sous-Préfet de Bougouni, Abou Diarra, en présence du représentant du Directeur de l’academie d’enseignement de Bougouni, Amadou Konta, et du Président de la JCI de Bougouni, Ladji Kanè.

Mme Aminata Kanté, native de Bougouni, était la marraine de la cérémonie. Mère de 5 enfants et ex résidente à Paris, elle est aide médico-psycho-psychologique de formation et a travaillé dans des assciations de bénévoles, notamment après d’immigrés, en France.

C’est une d’une femme dévouée à la cause des enfants et des Maliennes qui a vécu à cheval entre la France et le Mali durant 30 ans. Mais, depuis 2012, elle évolueest rentrée au bercail et s’est investie en politique aussi.

L’objectif du projet d’excellence, selon le Président de la JCI de Bougouni, est de primer les 5 meilleurs élèves au DEF des académies de Bougouni, de Koumantou, de Kolondièba, de Garalo, ainsi que les 3 premiers au Bac, les 3 premiers au CAP, les 3 premiers au BT et les 3 premiers de l’IFM. Il a rappelé aussi que l’académie de son cercle comporte 5 CAP.

Toujours selon le Président de la JCI Bougouni, il s’agit d’une modeste contribution de 78 paquets de cahiers de 200 pages, de 95 paquets de cahiers de 100 pages, de 17 boites de matériel de géométrie, de12 paquets de stylos, de 17 cartables, de 17 dictionnaires français, de17 dictionnaires anglais et de tee-shirts de reconnaissance.

Il rappellera que la JCI a une mission, «offrir des opportunités de développement aux jeunes, en leur donnant les capacités de créer des changements positifs» et une vision, «être le principal réseau mondial de jeunes citoyens actifs». M. Kané a ajouté que la présente cérémonie était l’une des activités communautaires inscrites dans le plan d’action 2016 de la JCI.

Aux dires de la marraine de l’évenement, cette cérémonie était simple mais pleine de signification, car l’éducation est l’affaire de tous et que chaque citoyen a un rôle à jouer afin de lutter contre l’analphabétisme. Raison pour laquelle cette initiative est vraiment salutaire. Mme Kanté n’a pas oublié de saluer vivement les membres de la JCI de Bougouni pour leur patriotisme.

«Le gouvernement du Mali, conscient de la situation, ne ménage aucun effort pour encourager l’excellence à tous les niveaux», dira-t-elle. Ses remerciements sont également allés à l’endroit des autorités scolaires et aux enseignements de tous les ordres, sans lesquels on n’aurait pas pu être là aujourd’hui.

«Certes, il y a eu des efforts, mais beaucoup reste à faire pour atteindre l’objectif visé, qui est de bannir la médiocrité», affirmera la marraine de l’événement. Elle n’a pas omis de faire mention à la délégation venue de Bamako et conduite par Mme Korotoumou Diané, du Bureau national des femmes RPM, responsable du groupe RPM à l’Assemblée nationale.

Elle était composée également de Mme Sirantou Kéita, membre du Bureau des femmes RPM et Coordinatrice de projet concernant la région de Sikasso au ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, et de Mme Assa Diarra, Assistante de Mme Korotoumou Diané.

Selon le représentant de l’Académie d’enseignement de Bougouni, cette initiative de la JCI mérite d’être encouragée et soutenue. «Elle est importante. Importante parce qu’elle devait être au préalable initiée par mon académie». Quant au Sous-Préfet, il a vivement recommandé aux enfants de continuer dans la voie de l’excellence afin de devenir des cadres excellents pour le pays.

La cérémonie s’est terminée par une conférence-débat sur le thème: «L’excellence à l’école, un défi pour tous». Une des recommandations sorties de cette conférence a été de demander à l’Académie d’enseignement de faire un suivi régulier de l’excellence dans toutes les écoles du cercle.

Adama Bamba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER