Révélations dans le dernier numéro spécial de confidentiel Afrique : Des leaders maliens parmi les 50 personnalités les plus influentes de l’Uémoa

1

“Sacrés Vaillants 50 leaders influenceurs africains” ! Voilà comment le journal Confidentiel Afrique magnifie les 50 leaders africains qu’il a triés à partir d’une première short-list de 150 personnalités, tout en se disant que leurs profils et trajectoires semblent a priori convaincre de la justesse du choix. Sept personnalités maliennes y figurent en bonne place : Cessé Komé, Mohamed Moctar Chleuh, Mamadou Igor Diarra, Samba Bathily, Moctar Thiam, Ibrahima Diawara et Ousmane  Coulibaly. A n’en pas douter, chacun de ces noms est une fierté pour le Mali. Puisque le travail de notre confrère force le respect, nous livrons à nos lecteurs des extraits écrits sur ces champions maliens, sans rien ajouter ou soustraire.

Cessé Komé : La success-story d’un selfmade-man multidimensionnel

Parler de Cessé Komé, c’est évoquer “la success-story d’un selfmade-man multidimensionnel”, comme le dit si bien Confidentiel Afrique qui rappelle que l’histoire de cet homme est riche en faits et chiffres car Cessé Komé est parti de rien pour atteindre le sommet. Mais pour réussir un pareil parcours, il faut, évidement, des qualités certaines comme l’endurance, la patience et la perspicacité. Ce “symbole fort” pour la jeunesse de son pays et de tout un continent, est un véritable touche-à-tout.

“Du métier de cireur de chaussures dans les rues d’Abidjan, l’entrepreneur malien a toujours opté pour le profil bas. Ses hôtels (Radisson Blu Bamako et Abidjan) sont plus connus que son nom”, lit-on dans cette édition spéciale de Confidentiel Afrique qui ajoute : “Au fil du temps, il a su développer ses affaires dans le négoce du textile, entre le Libéria et la Côte d’Ivoire et, entre dans le fermé cercle de l’hôtellerie de luxe. En peu d’années, il s’est hissé au firmament des hommes d’affaires de la sous-région, au point de faire un don de 100 millions de FCFA (environ 152.000 Euros) au gouvernement du Mali, pour aider l’armée à lutter contre le terrorisme à la suite du coup d’État de 2012”.

Mohamed Moctar Chleuh : Le leader du riz en Afrique

“Fier d’être malien”, comme le soulignent les auteurs de ce top 50, Mohamed Moctar Chleuh, qui a acquis une grande expérience et bonne réputation, dans le secteur de l’agrobusiness, hautement stratégique, a su entretenir et développer un partenariat fort avec le géant mondial des commodities, Groupe Louis Dreyfus. Il est à la tête de Sdc Holding depuis 1987, un des leaders du riz en Afrique. Il est aussi, l’un des nouveaux champions africains de la promotion du riz local malien. SDC Holding développe plusieurs marques dont Bongou riz local et Bongou à l’importation.

Son ambitieux méga projet agroalimentaire de construction d’une usine de décorticage du  riz  paddy  de  dernière  génération,  d’un coût d’investissement de 14 millions d’Euros (soit 9 milliards 183 millions de Fcfa) avance à pas de géant. Cette usine devra permettre, d’économiser les transferts de devises, les dédouanements, les frais portuaires nationaux et internationaux. Sa notoriété a dépassé les frontières de la sous-région africaine.

Mamadou Igor Diarra : Dirigeant banquier emblématique et homme d’action

Mamadou Igor Diarra propose l’élection des députés des Maliens de l’étranger
Mamadou Igor Diarra

Grand commis de l’État malien, dirigeant emblématique de banque, citoyen engagé aux questions de développement, Mamadou Igor Diarra dirige les filiales Uémoa de la Holding Bank Of Africa (Groupe marocain Bmce). Une autre facette de ce banquier émérite, est l’art de l’écriture, chevillé sur l’enfant de Markala. Son livre intitulé “C’est possible au Mali” publié en 2018, un vrai-best-libraire, à la veille de l’élection présidentielle malienne, a sorti des tripes, à travers les feuilles de cet ouvrage, ce talent de grand écrivain. La vie du “diable rouge” comme l’appellent ses fans, est riche en virages et rebondissements.

Mamadou Igor Diarra est un homme de conviction et surtout d’action. Un homme de tempérament aussi. Fort de ses expériences et de ses réalisations,  Igor Diarra est aujourd’hui l’un des rares cadres maliens qui, à chaque fois qu’il est libéré de ses charges au Mali, est sollicité à servir l’Afrique. Avec engagement et loyauté !

Samba Bathily : Le champion africain du solaire voit grand

Né au Mali, Samba Bathily est un entrepreneur africain de renommée mondiale qui a été l’un des pionniers de la structuration financière de grands projets

Samba Bathily s’engage contre le COVID-19 en Afrique
Samba Bathily

d’infrastructures. À ce jour, Samba Bathily a structuré un portefeuille de projets de plus de 5 milliards de dollars, dans de nombreux domaines stratégiques, tels que la fibre optique, les énergies renouvelables, les barrages hydrauliques, l’identification, les centres de données, les infrastructures routières, l’adduction d’eau. Grâce à son réseau mondial, il excelle dans la conception de stratégies financières novatrices, associant entités privées et publiques, institutions financières locales et internationales, fonds et banques.

Il est aujourd’hui reconnu comme l’un de ces leaders dont la contribution est essentielle pour transformer le continent africain en véritable moteur de la croissance mondiale. Parmi les premières réussites de Monsieur Bathily, figure la réalisation du nœud internet et l’interconnexion des sites de la Coupe d’Afrique des Nations 2002 au Mali, par son entreprise CIME Global Network en jointventure avec la société française CIME Group, le Groupe Azlan et l’équipementier américain Cisco Systems.

Moctar Thiam : Un chevronné technocrate dans l’immobilier et les pylônes

Moctar THIAM est de nationalité malienne. Réputé pour sa discrétion débonnaire, sa haute technicité rigoriste en finance, Moctar THIAM capitalise plus de 30 ans d’expérience professionnelle en Planification, Conception, Négociation et Gestion de projets et Appui aux gouvernements en analyse, organisation et formation. Avant d’atterrir à la Banque Mondiale, il eut à occuper les fonctions de directeur Marketing et Opérations de Mobil Oil au Mali, de 1986 à 1991. Sa trajectoire fascine et révèle le trait de ce brillant produit des écoles d’élite françaises et américaines.

Le haut fonctionnaire malien a, sur son prompteur, une vingtaine d’années passées à la Banque Mondiale. En tandem avec un autre compatriote, ancien de la Banque Mondiale, Madani TAll, ils portent sur les fonts baptismaux la société Envol Immobilier, qui a ses quartiers à Dakar (capitale du Sénégal) et qui s’active dans la réalisation d’ouvrages de haute technologie dans la zone de la Ville nouvelle et moderne de Diamniadio. Le Malien Moctar Thiam, en bon “Sahélien” investit dans la téléphonie mobile au Niger, via l’opérateur Orange Niger, racheté par Zamani Com. Il est l’un des actionnaires historiques du tour de table de cette compagnie de téléphonie, au côté de l’homme d’affaires nigérien, Mohamed Rhissa Ali Alias “Rimbo”.

Ibrahima Diawara : Jeune créateur d’entreprises  et homme de réseaux

Ibrahima-Diawara, PDG Stone

De l’énergie, Ibrahima Diawara en a beaucoup. Depuis 1997, ce jeune entrepreneur malien de 50 ans, de retour de l’Indonésie s’installe à Bamako, en créant plusieurs sociétés, œuvrant dans divers domaines. Un petit empire s’en est incrusté. Loin du vent à moulin, Ibrahima Diawara a transpiré. Dur, pour en semer, ce qu’il devint. Il lance “Diawara Solar Energy”, spécialisée dans la distribution de l’énergie solaire, “Diawara Concrete Industry”, pour la fabrication des carreaux, de tuiles et de briques. L’appétit vient en mangeant, le voilà qui inaugure en 2005, une troisième société: Le Malian Aero Compagny (MAC), dédiée dans les opérations “pluies provoquées”, avec une flotte d’avions de qualité.

Il propose aussi, d’autres services, comme les vols charters, le transport des personnalités importantes et, les évacuations sanitaires. La création d’IBI Group SA en 2011, n’est dès lors qu’une suite logique dans la volonté d’élargir la marge de manœuvre. D’ailleurs, c’est cette holding qui donne naissance à “Builders” qui a vite grandi, pour devenir un leader régional dans le domaine de l’adduction d’eau potable. Rigueur, expertise, transfert de bons procédés technologies, Ibrahima élargit les tentacules au Niger, en Côte d’Ivoire, au Congo et en Centrafrique.

Ousmane Coulibaly : Un agenda ambitieux dans la mine de Syama

Ousmane  Coulibaly  est  actuellement Conseiller en Relations Gouvernementales et Entreprises pour la société Resolute Mining Limited qui exploite la mine de Syama (située dans la région de Sikasso, au Mali).

Ce diplômé de l’Université Concordia Montréal, au Canada, avec une Spécialisation en Finances, est à la tête de la société de Conseil Fimoco Sarl, détentrice  de plusieurs permis de recherche et d’exploration d’or au Mali. Dans son arc, Ousmane Coulibaly a réalisé des études d’impact environnementales et sociales, ainsi que des études financières pour plusieurs sociétés locales et étrangères au Mali.

Ancien Conseiller Financier à la Banque Scotia, Coulibaly conseille régulièrement des entreprises nationales et internationales, sur leur stratégie d’investissement, tout en gérant les actifs miniers de la société australienne, Indiana Resources au Mali. Un jeune leader qui prend de l’épaisseur dans le très sélect milieu des géants miniers, opérant en Afrique.

Synthèse de Amadou Bamba NIANG

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here