Koutiala : L’absence d’infrastructures routières, un obstacle pour le développement du cercle

1

Koutiala, l’une des grandes villes du Mali, deuxième de la région de Sikasso en termes de développement économique, est en manque d’infrastructures routières adéquates pour son développement.

      Un tour dans la cité de l’or blanc suffit pour s’enquérir du besoin urgent de l’infrastructure routière dans la ville natale du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. Les quelques routes qui existent sont en dégradation avancée, voire en disparation totale pour  certaines. Koutiala est-il oublié par les plus hautes autorités du pays ? En tout cette question mérite d’être posée.

Au problème d’infrastructures routières s’ajoute celui de la santé. La ville attend avec impatience l’hôpital de 2ème référence à Koutiala dont la première pierre fut posée le  jeudi 15 février 2018, par le Président IBK lors de sa visite de deux jours à Koutiala. Plus de deux années après, aucune trace n’est visible sur le terrain.

Le nouvel hôpital de Koutiala comme indiqué sera un hôpital de 2ème référence d’une capacité de 250 lits extensible à 400 lits. Il sera réalisé sur un terrain d’une superficie d’environ 14 ha dont le bornage et l’immatriculation ont été déjà effectués par le service des Domaines.

Dans cette situation les autorités locales en premier lieu et les décideurs nationaux sont fortement interpellés afin d’atténuer la souffrance de la population de Koutiala.

Bréhima DIALLO

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Au lieu des routes un un hopital dignes de la 2eme ville industrielle du pays.
    3eme ville du pays par la population.
    IBK et ses amis turs nous avons sorti de terre une tres belle mosquee, style ottoman.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here