Statut particulier des fonctionnaires de a douane: Le bureau syndical s’en réjouit

2

 Adoptés, le 28 novembre, par le conseil des ministres, ces deux projets de décret permettent, d’une part, de doter les fonctionnaires de la douane d’un statut particulier. Et, d’autre part, de planifier leur carrière.

Pour Yacouba Katilé, secrétaire général du bureau syndical de la douane, l’adoption de ces deux projets de décrets, par le conseil des ministres du 28 novembre, est le couronnement de huit ans de combat.

Tout a débuté en 2006. Lors du dépôt d’un préavis de grève, le bureau syndical de la douane présente, au gouvernement d’alors, 16 points de revendication dont un statut autonome pour les fonctionnaires de la douane.

Mais selon l’article 70 de la constitution, ce statut autonomie exclut les fonctionnaires de la douane. Il concerne, entre autres, les magistrats, les Eléments des Forces armées et de sécurité etc… C’est pourquoi, le bureau syndical de la douane a changé de fusil d’épaule, en optant pour le statut particulier.

Le premier projet de décret, lié au statut particulier du fonctionnaire de la douane, tient désormais compte de la spécificité des missions assignées aux cadres de la douane. Notamment, l’obligation de la formation militaire de base, au port d’arme de l’uniforme, et des insignes militaires…

S’y ajoutent l’actualisation des appellations militaires des grades ; mais aussi et surtout, les droits et devoirs des fonctionnaires de la douane.

Bref, ce statut particulier permet, selon Yacouba Katilé, secrétaire du bureau syndical de la douane, à l’administration de la douane de gérer, efficacement, son personnel ; tandis que le second projet de décret porte sur le plan de carrière des fonctionnaires de la douane.

Il vise à planifier le plan de carrière des agents, et de motiver le personnel.

Réputée, comme le premier pourvoyeur du trésor public en argent frais, la douane est chargée du recouvrement des droits et taxes dus à l’Etat ; mais aussi, à la lutte contre la fraude et la criminalité transfrontalière.

Ce second projet de décret fixe, aussi, les concordances des emplois et des grades et renforce les capacités opérationnelles des fonctionnaires de la douane.

« Nous sommes satisfaits de l’adoption de ces deux projets de décret par le des ministres du 28 novembre », indique le secrétaire général du bureau syndical de la douane.

Oumar Babi

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. La douane a son statut particulier, tant mieux pour elle. Mais de la a qualifier la douane de premier pouvoyeur du budget est un peu exageré. bien qu ayant la possibilité, la part de recette de la douane n’avoisine meme pas 50 pour cent du budget au Mali.

  2. encore des privilège pour des gens qui son dedja des grande privilégier ,pauvre Mali

Comments are closed.