Le ministre de l’élevage interpellé : Abattage d’ânes par des Chinois à Sanankoroba

8

Le scandale des ânes abattus à Sanankoroba va-t-il avoir des répercussions négatives sur l’amitié entre les peuples maliens et chinois ? Le député élu en Commune VI, l’honorable Bafotigui Diallo, révélateur de l’affaire de l’engrais frelaté, ne s’est même posé la question. Il vient d’interpeller le ministre de l’Elevage et de la Pêche. C’est chaud devant.

 

Quoiqu’interdit par les textes en vigueur, une entreprise chinoise s’adonne à l’abattage clandestin d’ânes à Sanankoroba, à quelque 35 km de Bamako sur la route de Sikasso. Face à cette situation qui inquiète plus d’un, l’un des députés élus en Commune VI, l’honorable Bafotigui Diallo, a saisi le lundi le bureau de l’Assemblée nationale par des questions écrites à l’attention du ministre de l’Elevage et de la Pêche, Dr. Nango Dembélé, pour des explications.

Relevant du cercle de Kati, le village de Sanankoroba possède un abattoir depuis quelques mois. Construit par une entreprise chinoise, cette unité est la plus moderne de tout le pays. Dans cet abattoir, ce ne sont pas des bœufs ni des moutons et encore moins des chèvres qui sont abattus, mais exclusivement des ânes.

Pourtant, l’arrêté interministériel n°7028/MRNE-MSPAS du 22 décembre 1987, portant règlementation de l’inspection sanitaire et de salubrité des produits d’origine animale destinés à l’alimentation humaine au Mali interdit l’espèce asine dans les animaux de boucherie.

Selon des sources, près de 300 ânes sont abattus chaque jour dans cette unité chinoise et le produit est exporté directement en Chine. Pour tirer cette situation au clair, l’élu en Commune VI Bafotigui Diallo a saisi le lundi 18 avril le bureau de l’Assemblée nationale d’un questionnaire à l’attention du ministre de l’Elevage et de la Pêche.

Dans sa correspondance, le député rappelle au ministre le rôle important de l’âne dans les zones agricoles et partout ailleurs à travers le pays.

 

Bête de somme

“Dans le Sud du Mali, chaque famille paysanne a une charrette surtout dans les zones cotonnières où l’âne est utilisé pour le transport des fumures organiques dans les champs, le transport du coton du champ à la maison et de la maison à la place de vente du coton. Dans les régions du Nord, l’âne tire de l’eau du puits à grand diamètre et la transporte à la maison. C’est aussi l’âne qui assure la plus grande partie du transport dans les régions du Nord. L’âne, attelé, monté ou bâté, est depuis tout temps utilisé comme moyen de transport au Mali. C’est donc un moyen de production inestimable dans le contexte malien”, souligne l’honorable Diallo.

Les ânes abattus par des Chinois, selon le député dans son questionnaire seraient importés de la Mauritanie d’où sa question de savoir “pourquoi les Chinois n’ont pas construit ce grand abattoir en Mauritanie où il y a le port pour l’acheminement rapide de cette viande en Chine ?

Quelle est la durée de gestation de l’âne ?”

Le député révélateur du scandale des engrais frelaté, a joint à sa correspondance des preuves qu’il a eu sur le terrain, notamment les photos des ânes prêts à être abattus, les containers de viande d’âne et la viande d’âne.

Le ministre Nango Dembélé devra répondre au questionnaire de l’élu au plus tard dans 15 jours. D’abord, le document doit être publié dans le Journal officiel avant qu’il ne soit transmis au ministre concerné. Les réponses de ce dernier seront également publiées dans le Journal officiel, et le sujet doit être à l’ordre du jour du conseil des ministres qui suit directement.

Affaire à suivre.

Maliki Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Impossible de laissennes
    Jusqu’où l’humanité, qu’elle ait la peau jaune ou blanche s’arrogera-t-elle le droit de piller ces pays, ces peuples, leurs animaux, leurs ressources.? Qu’il soit animiste, musulman, chrétien, personne n’a le droit de priver le MALI d’animaux qui sont leur bétail, leur outil de transport de cultures, de denrées, etc… La consommation par trop excessive de viande conduira à la prolifération de cancers chez tous ceux qui en auront abusé. La CHINE aux pratiques maintes fois dénoncées quant à la terrible sauvagerie, la cruauté de mise à mort des chiens, chats etc… (cf. le ” festival de YULIN “…car pour la CHINE c’est un festival…d’horreur oui !! + la torture infligée aux ” Ours Lune “pour extraire leur bile !! ) à l’hygiène on ne peut plus douteuse, du moment que cela rapporte de l’argent à bon compte ; la CHINE qui veut être reconnue comme un pays de plus en plus évolué s’engage dans une inquiétante voie tous azimuts en pillant qui plus est des pays pauvres.
    MAO en avait déjà fait beaucoup avec son petit livre rouge mais demandait-il autant aux plus malheureux ?? Heureusement qu’une prise de conscience est en train de naître parmi les chinois, de plus en plus nombreux, honteux des pratiques moyen-âgeuses de leurs congénères.

  2. Jusqu'où l'humanité, qu'elle ait la peau jaune ou blanche s'arrogera-t-elle le droit de piller ces pays, ces peuples, leurs animaux, leurs ressources.? Qu'il soit animiste, musulman, chrétien, personne n'a le droit de priver le MALI d'animaux qui sont leur bétail, leur outil de transport de cultures, de denrées, etc… La consommation par trop excessive de viande conduira à la prolifération de cancers chez tous ceux qui en auront abusé. La CHINE aux pratiques maintes fois dénoncées quant à la terrible sauvagerie, la cruauté de mise à mort des chiens, chats etc… (cf. le " festival de YULIN "…car pour la CHINE c'est un festival…d'horreur oui !! + la torture infligée aux " Ours Lune "pour extraire leur bile !! ) à l'hygiène on ne peut plus douteuse, du moment que cela rapporte de l'argent à bon compte ; la CHINE qui veut être reconnue comme un pays de plus en plus évolué s'engage dans une inquiétante voie tous azimuts en pillant qui plus est des pays pauvres.
    MAO en avait déjà fait beaucoup avec son petit livre rouge mais demandait-il autant aux plus malheureux ?? Heureusement qu'une prise de conscience est en train de naître parmi les chinois, de plus en plus nombreux, honteux des pratiques moyen-âgeuses de leurs congénères.

  3. voilà un autre lien :

    http://www.sidwaya.bf/m-10403-exportation-de-peaux-d-anes-le-genocide-programme-de-l-espece-asine-.html

    et un des passages à la fin :

    Pour mieux s’imprégner de la situation, ajoute-t-il, sa structure a contacté les services vétérinaires maliens, autre pays concerné par l’abattage d’ânes en masse par les Chinois. « Les Maliens nous ont dit qu’ils ont écrit au service vétérinaire chinois et jusqu’aujourd’hui ils n’ont obtenu aucune réponse. Ils sont ensuite passés par la voie diplomatique. Toujours aucune réaction du côté de Pékin », affirme Dr Maïga. Avant de tirer sa conclusion : « Il n’y a pas de pays sans réglementation. Si les exportateurs ne veulent pas nous donner des détails clairs sur le sujet, cela veut dire qu’il s’agit d’un commerce illicite ». A preuve, nos tentatives sont restées vaines pour clarifier des zones d’ombre avec un exportateur chinois. Après de multiples coups de téléphone, il nous a renvoyé à son transitaire. Nous avons été tournés…en bourrique jusqu’à la fin de la rédaction de cet article. Cela nous a fait rappeler les propos du chef de service fret de l’aéroport, Abdoul Karim Cissé, au début de notre enquête : « Ils sont bizarres. Leurs noms n’apparaissent pas à l’export. Seuls les destinataires sont clairement identifiés. En outre, nous ne les voyons que lorsque les peaux arrivent ici pour les formalités douanières. Et ce sont des Burkinabè qui s’en chargent ».

  4. Ne gâtez pas le business de nos éleveurs et autres paysans. Ces ânes ne sont pas volés et l’autre dit qu’ils proviennent même de la Mauritanie. Pour une fois que des humains au Mali apprécient cette viande, arrêtez vos verbiages

    • En plus elle n’est pas harammm Tidio 😆 😆 😆 .
      Cas même que tout soit tiré au plaisir et voilà quoi. Lollllll

    • mon mari était sénégalais et il portait même le nom de —- tidiane sy ——-, il est décédé aujourd’hui, je ne crois pas qu’il aurait partagé ton point de vue

  5. Tant que l’inspection sanitaire sur sur ces animaux se fait dans les normes, les Chinois n’ont enfreint aucune loi sur l’abattage et la consommation de viande
    Pour le reste voir si toutes les procédures sont conformes quand a l’export de viande .

  6. 😀😀😀😀😀😀 Si nos relations avec la Chine devrait souffrir de la consommation de viande d’ânes, nous irons loin pour trouver des partenaires car c’est toutes les communautés non musulmanes d’Asie du sud-est consomment tout ce qui bouge sur terre. Rien n’est épargné ( ânes, chiens, chats, singes, serpents, ….)

Comments are closed.