Délestage : Boulkassobougou, Sangarébougou et Moribabougou les victimes d’EDM ?

0

En cette période de canicule particulièrement la coupure d’électricité est devenue banale. Cependant, on dirait qu’EDM s’acharne particulièrement sur les quartiers de Boulkassobougou, Sangarébougou et Moribabougou.

Avoir de l’électricité de nos jours n’est pas un luxe mais plutôt un besoin. Ce besoin est loin d’être comblé aujourd’hui de la part du fournisseur. Et des quartiers semblent mieux lotis que d’autres.

Ainsi chaque jour à partir de 21h, les habitants de Boulkassobougou, Sangarébougou et Moribabougou sont plongés dans le noir et très souvent pendant 4h de temps d’horloge.

Nous vivons très mal cette situation. S’il faut travailler dure toute la journée et au moment de repos EDM nous prive de l’électricité, c’est une perte pour nous car certains appareils peuvent être endommagés et les bandits profitent pour s’inviter chez les gens. Il faudrait que la société revoie sa stratégie car nous, population, en avons ras-le-bol. Cela dure depuis deux ans maintenant”, explique Amadou Coulibaly habitant de Sangarébougou.

Selon le directeur général d’EDM, invité à s’expliquer à la télévision il y a de cela quelques jours, les coupures d’électricité sont dues à des pannes techniques et pour les dépanner, il faut solliciter les ingénieurs sénégalais. Un sacrilège !

Par cette situation, les plus chanceux sont ceux qui possèdent des groupes électrogènes ou des panneaux solaires, toutes choses qui ne sont pas à la portée de la bourse du citoyen moyen. En tout cas, à Boulkassobougou, Sangarébougou et Moribabougou, on souhaite que ça tourne ailleurs.

Aïchatou Konaré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here