Éditorial : Quand le Mali tient la dragée haute à la France et à ses suppôts !

12

Quand ils arrivent à Bamako le 29 septembre passé, contrairement au 24-qui leur a été poliment refusé- après que leur perfide sommet hors d’Afique de l’ouest ait décidé unilatéralement cette date, les trois glorieux émissaires de la CEDEAO étaient à mille lieues de savoir qu’ils allaient prendre une douche froide bien au-dessous de 0°C. À leur sortie d’audience au Palais de Koulouba, ils nous ont offert un théâtre de boulevard que ne pouvait leur disputer la plus comique de nos saynètes de “kotèba”. Nana Akuffo, tête baissée, évite les questions des journalistes par un “toujours de bon relation”. Adama Barrow, en parfait défait, arborant un large sourire de la contrariété, lève les deux mains en signe de reddition, tout en lâchant : “Thank you very much ! No interview.” Quant à la caution française de la très haute et distinguée délégation de la CEDEAO, il masque de la main gauche son visage, et les pas précipités comme pour aller raser on ne sait quel mur, il barbouille un “Moi, je ne parle pas”. On aura compris, l’humiliation à eux infligée par des preuves que le Grand Mali détient contre Alassane Dramane Ouattara et son oncle Emmanuel Macron dans l’affaire des 49 mercenaires, dont les trois dames ont recouvré la liberté grâce à la magnanimité du Président Assimi Goïta, aurait conduit à se suicider tout digne homme. Passons sur les nano micros fourrés dans leurs montres, chapeaux, ceintures, souliers, découverts par les dispositifs sécuritaires maliens, mais nous avons bien compris que les ennemis du peuple africain, ce sont surtout les dirigeants de malheur africains assujettis à l’impérialisme français et occidental.

Moins d’un mois après cet ubuesque épisode, incident à vrai dire, le conseil de sécurité de l’ONU, à qui le Mali a demandé solennellement d’examiner sa plainte contre le cartel français aux commandes de la France pour plusieurs crimes odieux contre sa souveraineté, dont des collisions avec les terroristes de sa fabrication, a joué aux coudes avec ses complices pour que cela ne figure point à l’ordre du jour. Et l’ambassadeur français, Nicolas de Rivière, dans les oreilles de qui résonnent encore le mot du général De Gaulle (l’ONU, un machin), a cru pouvoir piéger notre excellent ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, qui l’a bien envoyé à l’école primaire de la diplomatie. Ce cuisant échec français devant le monde, certains chez nous ici, et ailleurs, ont tenté de le laver avec l’eau de rose, le présentant comme un amateurisme de la diplomatie malienne. Ces gens, mus par leur maladie incurable d’être avec les violeurs de leur propre, savent pourtant bien que c’est Diop qui a eu la réaction appropriée, qui a permis au monde entier de se convaincre définitivement que la France et ses suppôts et alliés n’ont cure d’aucune justice.

Tout compte fait, c’est le Mali qui tient la dragée haute à ses ennemis. C’est lui qui a désormais en main la formidable carte politico-diplomatique pour construire la nouvelle Afrique, celle déjà en gestation. Grand pays, il tiendra ce rôle, nolens volens, car l’histoire le lui commande, car les Maliens viscéralement patriotes et les Panafricanistes conscients de leur devoir le lui imposent.

 

Amadou N’Fa Diallo

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Mille fois merci Diallo ke pour la lumière et l’intelligence, en effet comme notre sœur Aicha Kone a dit: KAKOBEKE- KAKOBEKE MALI BAN NA DJON GNAMA

    • J’aurais préféré que les autorités transitoires tiennent d’abord “la dragée haute aux djihadistes qui tuent, violent publiquement nos filles, nos mères, nos cousines, égorgent nos vieillards, volent nos bétails, brûlent nos champs…
      Ton article hurluberlu est une honte. “Un journaliste griot broyeur de paroles”

  2. Des tournures que l’auteur ne maîtrise pas rendent le texte difficilement compréhensible.
    Un peu de simplicité serait bienvenue.
    Pour le fond, on se demande bien si c’est un journaliste qui écrit ou si nous avons à faire avec un commentateur illuminé qui se défoule.
    Le Mali tient la dragée haute à la France !!!
    Je ne suis pas sûr que la France soit au courant de cela.
    Ce qui est sûr, quand le gouvernement actuel du Mali et ses laudateurs auront fini avec les gesticulations et le théâtre de comédie, il va falloir, un moment, atterrir sur le sol ferme des réalités.
    On peut, pendant un temps, amuser les maliens avec du spectacle au sommet de l’Etat, on pourra répéter ce spectacle de temps en temps, mais on ne pourra pas le faire tout le temps.
    Le Mali est un pays pauvre, l’un des plus pauvres au monde. Si le Mali doit tenir la dragée haute à quelque chose, ce devrait être aux multiples causes de son sous développement et de l’insécurité qui va avec.
    Voilà un pays handicapé par l’insuffisance alimentaire, l’analphabétisme, le chômage, le manque chronique d’infrastructure de toute sorte, le manque d’eau potable pour la population, une administration défaillante pour ne pas dire inexistante, une armée faible, une corruption généralisée, une dilapidation des maigres ressources, bref un pays accablé de toute part et dont les pseudo dirigeants tombés du ciel s’appliquent à leurrer sa population avec des enfantillages au lieu de s’attaquer aux vrais problème.
    La réalité est implacable, elle fini toujours par faire surface.
    Rien de cette comédie des dirigeants ne fera sortir ce pays de son état de sous développement.
    La seule et unique recette qui a marché partout est le travail dans la discipline.
    Le Guinéen Sekou Touré, un autre illuminé des discours enflammé, a passé sa vie et celle de ses compatriotes a chanter jour et nuit A bas l’impérialisme, A bas le colonialisme, A bas le néo-colonialisme, Vive l’indépendance, la Liberté et tout le tralala.
    Il a juste oublié d’inviter les guinéens au travail, à la discipline, à une gestion rigoureuse des ressources.
    Moralité, la Guinée, un des pays au monde qui a le plus de potentiel de ressource en tout genre est aujourd’hui, comme le Mali, l’un des pays les plus pauvres au monde.
    Simplement parce que les dirigeants ont privilégié le spectacle au travail. La population a applaudi pendant des années des discours.
    Au bout du compte, on s’est aperçu que les discours ne nourrissaient ni ne soignaient personne et surtout ne produisaient rien d’autre que des gouttelettes de crachats.
    Le cas de la Guinée devrait servir d’exemple à méditer pour tous ceux qui, aujourd’hui, applaudissent le positionnement belliqueux ( en discours) de nos dirigeants.

    • Hé ben !!!! c’est rare de lire une analyse aussi bien résumée, mais cela ne va pas faire plaisir aux négationnistes et haineux de ce site…..

    • Une société corrompue est très sensible au populisme avant de déchanter pour ensuite se retourner contre le manipulateur.
      L’HOMME POLITIQUE QUI A ÉTÉ ÉLU TRIOMPHALEMENT AU DEUXIÈME TOUR DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES DE 2013 EST AUJOURD’HUI LE PESTIFERÉ.
      Quand il a commencé à réciter les formules coraniques,des plus proches de lui ont averti les maliens que l’homme politique est plus connu des bars et des boîtes de nuit que des mosquées.
      Ils n’ont pas été écoutés,mais plutôt insultés.
      Kinguiranke et ses semblables juraient pour IBK LE KANKEKETIGUI comme ils le font aujourd’hui pour ASSIMI GOITA avant d’être son pire ennemi.
      C’EST DANS LA NATURE DES INCULTES DE SE FAIRE MANIPULER FACILEMENT COMME DES ENFANTS.
      Ce sont les effets de deux décennies de dictature militaire.
      LES PUCHISTES DU 19 NOVEMBRE 1968 ONT FAÇONNÉ L’HOMME MALIEN À PLUS AIMER LE MATERIEL QU’À ÉPOUSER LE SAVOIR.
      C’est ainsi que le métier d’enseignant a été dévalorisé alors qu’il était au firmament de la société jusqu’au début des années 1980.
      On fait les études pour accumuler les diplômes,pas pour acquérir le savoir.
      C’est ainsi que les sujets sont devenus des marchandises à la disposition du plus offrant.
      ON SE GLORIFIE D’AVOIR BAC +4,5,7 SANS SE SOUCIER DE LA QUALITÉ DU SAVOIR ACQUIS.
      On est plus impressionné par L’HOMME DIPLÔMÉ que par L’HOMME CULTIVÉ.
      Il suffit de savoir s’exprimer afin d’impressionner les plus naïfs.
      Dans le choix politique et la qualité des idées,le grand diplômé est trahi.
      “Quand le Mali tient la dragée haute à la France et à ses suppôts” n’est osé que par les incultes généralement opportunistes voués à rester dans les allées du pouvoir afin de profiter frauduleusement des deniers publics.
      L’intérêt général ne leurs parle pas.
      L’UN DES PAYS LES PLUS PAUVRES DU MONDE TIENT LA DRAGÉE HAUTE À L’UN DES PAYS LES PLUS DÉVELOPPÉS DU MONDE.
      On n’ose que si on souffre mentalement.
      Ceux cités comme exemple tels SANKARA ou J.RAWLINS ont ils pu tenir la DRAGÉE HAUTE?
      Le dernier a avoué céder aux institutions financières internationales afin d’avoir la possibilité de bénéficier des LIQUIDITÉS.
      J.RAWLINS A ÉTÉ L’UN DES BONS ÉLÈVES DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES INTERNATIONALES COMME L’A ÉTÉ ALPHA OUMAR KONARE.
      L’intérêt général recommandait de s’y plier au risque de voir les populations souffrir comme connus par les pays qui ont résisté.
      On loue aujourd’hui le GHANA grâce aux choix de J.RAWLINS de se soumettre aux injonctions des institutions financières internationales.
      Autrement on ne parlerait pas ainsi du GHANA deuxième puissance économique de la CEDEAO.
      Aussi,ALPHA OUMAR KONARE n’aurait pas laissé un ÉTAT CRÉDIBLE à son successeur.
      On ne peut pas avancer sans l’accompagnement des grandes puissances.
      ON NE PEUT ÊTRE AUTONOME QUE SI L’UNITÉ DE L’AFRIQUE EST RÉALISÉE.
      C’est pourquoi les grandes puissances font tout pour l’empêcher.
      L’assassinat de KADDAFI est à classer dans cet ordre d’idée.
      Mais ce n’est pas AMADOU TOUMANI TOURÉ soutien fervent de KADDAFI et victime du NÉO-COLONIALISME FRANÇAIS qui est célèbré,mais des opportunistes puchistes collaborateurs des séparatistes alliés du NÉO-COLONIALISME FRANÇAIS et des jihadistes.
      ASSIMI GOITA et ses camarades s’accrochent au pouvoir pour éviter de subir les sanctions de MACRON qu’ils ont trahi.
      La trahison est justifiée par la confiance accordée aux CINQ COLONELS parmi tant d’autres pour déposer IBK afin d’éviter qu’un vrai souverainiste ne s’empare du pouvoir à la faveur du soulèvement populaire du M5-RFP.

      • Oh, Sangaré, on est fatigué de ces chansons éculées. Il faut maintenant faire face aux réalités ou accepter de périr. Ces aventuriers du M5koikoikoi et leurs colonels de pacotille, nous ont mis dans une situation suicidaire. Tout le monde en a marre !

        • Cette crise a commencé avec le coup d’Etat du 22 mars 2012 quand SANOGO et ses camarades sont allés déloger ATT pendant qu’on est attaqué au nord par une coalition jihado-separatiste.
          LE M5-RFP EST UN DES SYMPTÔMES DE LA CRISE,PAS LA CAUSE.
          Imaginer que l’armée malienne s’est consacrée à son rôle de défense du territoire sans s’immiscer dans les activités politiques comme au NIGÉRIA ou au NIGER malgré les activités féroces des jihadistes dans ces deux pays,il est sûr et certain que les séparatistes avec leurs alliés jihadistes appuyés par le service de renseignement français n’auraient pas pris les deux tiers du territoire.
          Ce qui signifie qu’on n’aurait jamais connu l’intervention très humiliante de l’armée française.
          C’EST POUR FACILITER CETTE INTERVENTION QU’ON A SUSCITÉ LA MUTINERIE CONTRE ATT PAR LE FILM DE LA TORTURE ET L’EXÉCUTION DES SOLDATS VALEUREUX D’AGUELHOC.
          On n’aurait pas connu l’élection d’un nullard comme IBK à la présidence de la République.
          LE MALI SERAIT COMME LE NIGÉRIA C’EST À DIRE CONFRONTÉ À L’INSÉCURITÉ AU NORD,MAIS POURSUIVANT SON PROCESSUS DÉMOCRATIQUE ET SON DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE.
          Kidal ne serait jamais le nid des terroristes,si SANOGO et ses camarades étaient restés dans le camp.
          Avec le départ D’ATT responsable sans doute de l’installation des jihadistes algériens au nord,les problèmes se sont quadruplés.
          Avec lui,on n’aurait pas connu cette instabilité chronique car il était le seul capable de corriger ses erreurs par ses réseaux internationaux.
          LE M5-RFP A TENTÉ DE CORRIGER LE TIR EN POUSSANT LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE IBK À ADOPTER UNE ATTITUDE RÉPUBLICAINE ET SOUVERAINISTE PAR RAPPORT À L’INGÉRENCE DE LA FRANCE.
          Son combat a été récupéré par les PUSCHISTES.
          Il n’est pas la cause du pusch,mais en est victime.
          Le seul responsable du pusch,c’est IBK lui même.
          C’EST LA GARDE PRÉSIDENTIELLE FORMÉE PAR IBK AVEC LE SOUTIENT DU GENERAL MOUSSA DIAWARA,SON CHEF DE LA SÉCURITÉ D’ETAT QUI A DÉGAGÉ IBK.
          ASSIMI GOITA,chef des forces spéciales est une création d’Ibk.
          ALPHA OUMAR KONARE qui n’a pas connu de coup d’Etat avait comme CHEF DE LA SÉCURITÉ D’ETAT un camarade du parti.
          IBK a préféré ne pas faire confiance à ses camarades du parti.
          Les personnes auxquelles il a fait confiance l’ont trahi.
          C’est ça la vérité d’allah.
          Le M5-RFP n’a fait qu’appliquer son DEVOIR DÉMOCRATIQUE c’est à dire manifester pour alerter l’élu à la présidence de la République à changer de cap.
          À t’il fait autrement qu’ ANTE ANBANA?
          En 2017,IBK n’avait pas de problème avec son chef de la sécurité d’Etat.
          En 2020,son limogeage était entente sur la table du conseil des ministres quand ses éléments sont vénus prendre IBK chez lui.
          Aujourd’hui,le M5-RFP est incapable de mener ses activités à cause du coup d’Etat.
          Il en est victime.
          Il n’est pas la cause.
          Ceux qui ont fait l’erreur d’accompagner IBK avec l’accord de gouvernance malgré les pratiques nauséabondes persistantes d’un clan formé à koulouba indexent le M5-RFP espérant se redonner une virginité politique après l’erreur fatale de collaborer avec le vieux assoiffé de pouvoir aidé par les puchistes de 2012 à accéder au pouvoir.
          L’histoire a donné raison à SOUMAILA CISSÉ qui a refusé de collaborer avec IBK tant qu’il n’y a pas un véritable PARTAGE DE POUVOIR.
          IBK aurait accepté ce PARTAGE DE POUVOIR après les élections contestées de 2018,le Mali aurait évité le coup d’Etat des ASSIMI GOITA.
          Ce sont les SANOGO soutiens d’Ibk qui sont les seuls responsables de ce qui se passe actuellement au Mali.

    • We are setting format that all of Negroid Africa may apply to free itself from financial plus psychological bondage to NATO militaries plus nstions. Thereto we may aggressively in practical way pursue comfortable world class modern living conditions under unstoppable accelerating Global Warming.
      NATO is monster that facilitate french demon like murderous actions for profit where french could have equitable business plus great relations with Negroid Africa but instead for centuries french have chosen to create chaos to facilitate their plundering.
      Youth, educated Negroids plus work smart Negroid Africans have awaken all Negroid Africans to our time to flourish throughout Negroid Africa have again come. We will best do so by practical Greater Good governance, strong plus unbreakable military plus Negroid Africans Self Reliance Movement having real time communications. Negroid Self Reliance Movement have nearly broken back of NATO France military presence in Negroid Africa. It is simply case of what grain of dirt will complete that breaking. Thereafter we will hold Negroid African leaders to doing equitable business with NATO nations plus leave defense of Negroid Africa to well staffed, equipped plus armed Negroid Africans militaries.
      This all started with President Assimi Goita plus young colonels. Now it is spreading at various speed throughout Negroid Africa. It will be Negroid Africa we like.
      Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. Merci Diallo ke pour la lumière et l’intelligence, en effet comme notre sœur Aicha Kone a dit: KAKOBEKE- KAKOBEKE MALI BAN NA DJON GNAMA

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here