En un mot : Encore des banquiers et des juges

6

Après sa  grève de 72 h des 25, 26 et 27 novembre 2015, le Syndicat national des banques et établissements financiers du Mali (Synabef) a décidé d’organiser hier 11 avril 2016, de 8 h à 10 h, un sit-in dans toutes les banques et compagnies d’assurances du pays et de déposer un préavis de grève d’une semaine, voire illimitée jusqu’à ce que “la justice dise le droit concernant la situation de leur camarade”. Un bras de fer entre banquiers et juges auquel certaines banques se refusent de se mêler.

Ils seraient entre 4 et 5 établissements à refuser de suivre le mouvement, évoquant que la direction de la banque concernée, la Bicim (dont l’agent Hamadoun Boré est poursuivi pour complicité dans l’affaire détournement de centaines de millions  sur le compte de la société Cissé Technologie par l’ex-comptable de cette entreprise) refuse elle-même d’évoquer un dossier pendant devant la justice, suscitant l’ire des leaders des autres établissements financiers.

Ceux-ci ne comprennent pas l’extrémisme des syndicalistes banquiers qui, comme tous les Maliens, devront comprendre que la justice est distribuée par les tribunaux et non par des grévistes. Du côté des magistrats, on continue d’évoquer l’indépendance de la justice et l’on se jure que l’affaire ira aux assises. Du côté du gouvernement, au nom de la séparation des pouvoirs, aucune intervention n’est envisagée.

Dans ce bras de fer, ce sont certainement les pauvres clients qui payeront les pots cassés en cette période de vaches maigres.

DAK

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Maliweb, pourquoi avez-vous censure’ les mots de Batomah Sissoko? De quoi avez-vous peur?
    Le Sphynx du 14 novembre 2015 est suffisant pour moi pour situer la verite’ dans cette affaire!!!!

  2. QUAND MICHEL SAPIN VIENT MENACER LES AFRICAINS
    "NE TOUCHEZ SURTOUT PAS AU FRANC CFA SINON VOUS SEREZ FRAPPÉS PAR LE TERRORISME"

    Apprenez à lire entre les lignes, c'est une menace directe qu'il est entrain de faire aux dirigeants du Sénégal.
    Il dit que la France va accompagner l'Afrique dans le Franc CFA, depuis quand un pays accompagne un autre pour sa souveraineté monétaire? est ce que l'afrique accompagne la France pour l'euro?

    – Le Franc CFA n'appartient pas aux africains il est imprimé en France, la France décide de la quantité imprimée pour chacun de ces pays telle une mère qui donne l'argent de poche à ses enfants.

    – l'Europe ne reverse que 21% des recettes des africains dans l'economie africaine, et crée volontairement la rareté monétaire en Afrique pour la maintenir dans la misère. alors qu'elle se refinance à 200% voir 400% pour les américains

    – la France a un gouverneur dans toutes les banques centrales africaines, et dispose d'un droit de veto sur les décisions prises

    – les africains payent la moitié de leurs recettes chaque année, soit environ 75 milliards de dollars pour soit disant avoir la stabilité monétaire.
    Une stabilité monétaire si chere payée, comme ci ceux qui sont sortis de cette monnaie sont en guerre civile, menacés d'extinction.. le Maroc, Tunisie, etc.. sont ils menacés d'extinction ?
    Stabilité monetaire à 75 milliards de dollars, soit la moitié de nos recettes. c'est comme ci ton assureur te demandait 2.000 euro par mois pour ta voiture car nous sommes dans une période où il y'a beaucoup de chauffards et d'accidents de circulation. le risque ne vaut pas le coût.

    – le Franc CFA tue la compétitivité des pays africains qui n'arrivent pas à exporter leurs récoltes, et leurs biens. Aucun pays africains ne pourra se dire compétitifs s'il ne contrôle pas sa monnaie

    – le franc CFA est inconvertible et empêche les africains d'échanger entre eux

    – une monnaie forte n'est pas synonyme de pays fort, la Russie a vu le rouble chuter à cause de la guerre du pétrole que lui livre les Etats Unis, mais elle en a profité pour exporter ses produits moins chers. tels que son armement, et sa technologie vers l'Inde, la Chine, l'Iran, etc.. chose qui était difficile avec un rouble trop fort.

    – le Franc CFA permet le rapatriement pur et simple des dividendes faits par les compagnies françaises en Afrique vers leurs pays, sans escale ni rien, un rapatriement direct grâce à la libre transferabilité. et ils ne laissent plus rien dans le pays où ils font fortune. c'est la fuite des capitaux, ou pompe à frique

    – Quitter le Franc CFA ne se négocie pas, la France n'est pas notre allié, si le Franc CFA lui coûtait plus qu'il ne lui apporte elle aurait déjà arrêté ça depuis longtemps. on n'est pas des enfants qu'on vient flatter "le franc CFA c'est pour vous c'est pour votre bien etc.." seul l'africain décide de son bien. et l'africain dispose aujourd'hui d'économistes de loin plus intelligents et connaisseurs du dossier que ce Sapin.

  3. Faite attention IBK et son gouvernement, l’indépendance de la justice est une fausse assertion dans un pays comme le Mali. Quand un pays périclite dans la turbulence, le premier magistrat intervient rapidement pour arrêter cette turbulence pour le bonheur du Mali en décrépitude. Faite attention IBK, car quand ça commence, ça s’embrase très rapidement et ça devient incontrôlable. Donc je demande à IBK d’intervenir quand il est temps. Qu’Allah le tout puissant aide et protège notre très cher Mali au bord du précipice.
    NB: Que les ténors s’engagent à arrêter le carnage qui se voit à l’horizon.

    • Dak, vous oubiez toujours que nous vivons sous une Republique voyou au sens vrai du mot.Comment comprendrez vous qu’un simple vigile en france en la personne de Cisse Mohamed( Cisse technology) glane en un rien de temps tous ces milliards .Il n’a pas d’autre secret que le Vol Etatisé par la haute elite. Exemple: le beau frere national Hammadoun Konaté a fait passer le marché logiciel de AMO d’un montant de 8 milliards cfa pour un logiciel qui ne depasse point 20 millions cfa.Sachez pour la petite histoire que ce proche de IBK vient d’acheter une maison à Dakar à 700 millions cfa où loge desormais un de ses fils. Qui dit mieux! C’est ça l’état voyou.

Comments are closed.